La Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique assure des services de banque de détail suite à la guerre civile, une contribution importante à la justice sociale
 
 

La Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique assure des services de banque de détail suite à la guerre civile, une contribution importante à la justice sociale

La Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP), le département du Trésor Public de la République de Côte d'Ivoire, a été créé en 1963 pour assurer le recouvrement des recettes publiques et les paiements des dépenses publiques. Aujourd'hui, les responsabilités de remise de la DGTCP couvrent également la gestion financière des circonscriptions et des organismes publics, ainsi que le Trésor Public et la gestion de la dette financière nationale. La DGTCP s'occupe également du marché financier, de la surveillance des compagnies d'assurance et de la gestion d'actifs financiers des pays étrangers en Côte d'Ivoire.

Avec une guerre civile qui dure depuis 2002, les banques de détail et commerciales de la Côte d'Ivoire (agences bancaires principalement Françaises) se confrontaient en 2006 au danger de fermeture de leurs guichets afin de garantir la sécurité de leurs employés. Il était donc très difficile pour la DGTCP d’assurer le paiement des salaires des fonctionnaires et des représentants du gouvernement. Pour atténuer ce risque, la DGTCP a créé la même année une division de la banque de détail qui l’a amené à déployer une solution bancaire complète, à haute disponibilité, afin d’offrir une gamme complète de services bancaires de détail et d'assurer le paiement des salaires des employés publics.

En travaillant avec le partenaire d’Oracle EU Technology, la DGTCP a effectué la migration des applications et données du Trésor Public et des services bancaires de détail à deux serveurs d’Oracle SPARC Enterprise M4000 tournant sous Oracle Solaris, améliorant ainsi considérablement les performances du système et réduisant en moyenne de plus de la moitié les délais de traitement de ces applications. En déployant un troisième serveur SPARC Enterprise M4000 à distance sur un site de secours en cas de sinistre, l'organisation garantit que son application bancaire de base soit opérationnelle à tout moment. La DGTCP a également déployé les produits Oracle stockage SAN et les chargeurs automatiques de bandes StorageTek SL24 afin de sauvegarder quotidiennement 400 giga-octets de données provenant des services bancaires et de la trésorerie publique pour stocker ces données au plus bas coût possible.

En conséquence, la DGTCP a assuré la continuité des services nationaux de trésorerie tels que la gestion financière des circonscriptions et des organismes publics, ou la surveillance des marchés financiers et des compagnies d'assurance. Elle a également augmenté la fiabilité et la qualité des services bancaires de détail à travers le pays, par exemple en réduisant le temps d'attente des clients aux guichets. En déployant un troisième serveur SPARC Enterprise M4000 avec Oracle Solaris, installé à distance sur un centre de recouvrement en cas de sinistre, la DGTCP veille à ce que son application bancaire de base soit disponible 24h sur 24, 7 jours sur 7 - un enjeu crucial pour fournir des services bancaires à la population.

 
 

 
 

Challenges

A word from Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique

  • « La DGTCP était la seule organisation qui pouvait intervenir lorsque les banques étrangères ont quitté le pays en 2006. Depuis ce moment-là, nous nous sommes appuyés sur Oracle comme fournisseur des plates-formes nécessaires pour assurer la continuité des services publics et des services de banque de détail du pays. Sans ce cadre, alimenté par le matériel et les logiciels Oracle, la Côte-d'Ivoire ne se serait pas remis de la guerre civile comme elle l’a fait. » – François Kabran, IT Manager, Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique

  • Permettre à la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique (DGTCP) d’offrir à la population de Côte d'Ivoire des services bancaires de détail grandissant, tels que les hypothèques, grâce à une application bancaire de base hautement disponible - à un moment où les banques commerciales ont quitté le pays déchiré par la guerre.
  • Ajouter des baies de stockage et des chargeurs de bande externes pour aider à faire face aux restrictions des budgets publics avec des coûts de stockage de données les plus bas possible.
  • Ajouter un troisième serveur distant pour atténuer les risques et assurer une récupération rapide des données en cas de situation d'urgence ou de sinistre comme des coupures de courant ou des actes de vandalisme.
  • Sécuriser à tout moment les données opérationnelles provenant à la fois de la banque de détail et du Trésor Public et mettre en place des procédures de sauvegarde simples et efficaces afin de respecter les obligations de la banque en matière de rapports et de conformité réglementaire à l'égard du gouvernement et des citoyens.

Solutions

  • Migration des applications et données du Trésor Public et des services bancaires de détail à deux serveurs d’Oracle SPARC Enterprise M4000 tournant sous Oracle Solaris sur le site de production, améliorant considérablement les performances du système et réduisant le temps de sauvegarde quotidien à seulement deux ou trois heures, de six et huit heures auparavant.
  • Déploiement de produits de stockage SAN d'Oracle et de chargeurs automatiques de bandes StorageTek SL24 afin de sauvegarder 400 giga-octets par jour de données provenant des services bancaires et de la trésorerie publique et stocker ces données au plus bas coût possible.
  • Continuité des services nationaux de trésorerie - tels que la gestion financière des circonscriptions et des organismes publics ou de surveillance des marchés financiers et des compagnies d'assurance - et des services publics généraux dans tous les ministères en permettant à la DGTCP de payer mensuellement les fonctionnaires et les responsables gouvernementaux à travers sa division de banque de détail.
  • Disponibilité de l'application bancaire de base 24h sur 24, 7 jours sur 7 - un enjeu crucial pour fournir des services bancaires à la population du pays - en déployant un troisième SPARC Enterprise M4000 avec Oracle Solaris installé à distance sur un site de sauvegarde en cas de sinistre et avec les trois serveurs copiant constamment les données entre eux.
  • Meilleure performance du système pour augmenter la fiabilité et la qualité des services bancaires de détail, par exemple en réduisant le temps d'attente des clients aux guichets à travers le pays.
  • Gestion de secours optimisée avec Oracle Solaris Cluster qui facilite le travail des serveurs SPARC Enterprise M4000 par une meilleure répartition de la charge de travail, ce qui permet aux responsables informatiques de gagner du temps grâce à l'automatisation.
  • 200 utilisateurs de l’application bancaire de base de la DGTCP - des caissiers au conseil d'administration - sont en mesure d’utiliser un large éventail de fonctionnalités de l'application basée sur Oracle Forms 11g et Oracle Hyperion SQR Production Reporting, et générer instantanément un graphique circulaire du portefeuille bancaire d'un client.
  • Intégration transparente d'Oracle Database Enterprise Edition 11g avec l'application bancaire de base pour maintenir une source unique de vérité pour les données de la banque, garantir la sécurité des données et faciliter les opérations complètes de traçabilité, de la banque privée au Trésor public.
  • Mise en place des procédures de sauvegarde simples et efficaces afin de respecter les obligations de la banque en matière de rapports et de conformité réglementaire à l'égard de la République de Côte d'Ivoire et ses citoyens.
  • Programmation de l'ouverture à travers le pays de nouvelles succursales pour la division banque de détail sans ralentir les performances du système, en s'appuyant sur le réputé matériel et les logiciels d’Oracle qui est rapidement évolutif à faible coût et se présente comme l’épine dorsale de sa croissante infrastructure informatique.

Why Oracle

« Nous sommes extrêmement satisfaits de la performance des plates-formes Oracle qui fonctionnent depuis 2006 et des services fournis par Oracle et son partenaire EU Technology. Nous n’avons donc eu aucune raison de prendre en considération un autre fabricant qu'Oracle, » commente M. François Kabran, IT manager, Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique.

Partner

EU Technology SA – un partenaire d’Oracle – a réalisé de bout en bout l’implémentation des solutions Oracle en étroite collaboration avec Capital Banking Solution, également partenaire d’Oracle, qui était en charge de la mise en œuvre de l'application bancaire de base.

« Nous sommes impressionnés par le haut niveau de performance et la fiabilité des serveurs SPARC Enterprise M4000 tournant sous Oracle Solaris que nous avons mis en place à la DGTCP et où la solution Oracle prend en charge un environnement bancaire très critique qui exige un niveau élevé d'efficacité et de disponibilité. La solution bancaire de base de la DGTCP, Capital Global Banking, fonctionne de manière optimale sur les serveurs SPARC Enterprise M4000. » – Frédéric Rouvier, Chief Executive Officer, EU Technology S.A.