Aucun résultat trouvé

Votre recherche n’a donné aucun résultat.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez tapé, par exemple, essayez “application” au lieu de “logiciel”.
  • Essayez l’une des recherches populaires ci-dessous.
  • Lancer une nouvelle recherche.
Questions tendances

Mise en route avec Oracle Developer Tools for VS Code

Bienvenue ! Oracle Developer Tools for VS Code permet aux développeurs Visual Studio Code de se connecter à Oracle Database et Oracle Autonomous Database, de modifier les instructions SQL et PL/SQL à l’aide de la saisie semi-automatique, intellisense, de la coloration syntaxique et des extraits de code, d’exécuter SQL et PL/SQL, ainsi que d’enregistrer les résultats dans des formats tels que .CSV et JSON. Le contrôle d’arborescence Oracle Database Explorer vous permet d’explorer rapidement votre schéma de base de données, d’afficher les données de la table et de modifier, d’exécuter et d’enregistrer le code PL/SQL.

Ce guide de démarrage rapide vous aidera à installer, connecter, configurer et démarrer Oracle Developer Tools for VS Code.

Remarque : Ce document suppose que vous utilisez la version 19.3.3 (publiée le 30/09/2019). Si vous utilisez une version plus ancienne, suivez les instructions ci-dessous pour effectuer une mise à jour.

Démarrage rapide

 

Installation

  • Cliquez sur l’icône Extensions dans la barre d’activité sur le côté de VS Code ou utilisez la commande Vue : Afficher les extensions (Ctrl+Shift+X)
  • Entrez Oracle dans la barre de recherche d’extension.
  • Repérez Oracle Developer Tools for VS Code, puis cliquez sur Installer.
  • Une fois l’installation terminée, redémarrez Visual Studio Code.
  • Lors de l’installation, vous pouvez être invité à installer .NET Core Runtime. (.NET Core Runtime version 2.1 fonctionnera, mais la version 3.1 est préférable. Toute autre version d’exécution n’est pas suffisante. La version 3.1 est requise pour les utilisateurs de macOS qui souhaitent se connecter à Oracle Autonomous Database.) Les liens d’installation sont donnés ci-dessous :

Mettre à jour cette extension

  • Visual Studio Code recherche automatiquement les mises à jour d’extensions et les installe. Après la mise à jour, vous serez invité à redémarrer Visual Studio Code.
  • Si vous avez désactivé les mises à jour automatiques, appuyez sur F1 pour ouvrir la palette de commandes et entrez la commande Vérifier les mises à jour d’extension, puis cliquez sur le bouton Mettre à jour... qui s’affiche dans la liste des extensions installées. Pour plus d’informations cliquez ici.
  • Les utilisateurs de macOS qui souhaitent se connecter à Oracle Autonomous Database doivent installer .NET Core Runtime version 3.1.

Explorer le schéma de base de données avec Oracle Database Explorer

  • Pour afficher l’explorateur de base de données, cliquez sur l’icône de la base de données dans la barre d’activité à l’extrême gauche de Visual Studio Code.
    • Connexion : Cliquez sur le bouton du signe plus pour créer une nouvelle connexion, en suivant les étapes ci-dessous pour vous connecter à Oracle Database ou vous connecter via un alias de connexion TNSNAMES.ORA. Une fois les nœuds de connexion affichés, vous pouvez cliquer sur le nœud pour afficher le schéma de base de données.
    • Supprimer la connexion : Cliquez avec le bouton droit sur n’importe quel nœud de connexion et sélectionnez Supprimer.
    • Mettre à jour les informations de connexion : Cliquez avec le bouton droit sur n’importe quel nœud de connexion et sélectionnez Mettre à jour.
    • Déconnecter : Cliquez avec le bouton droit sur n’importe quel nœud de connexion et sélectionnez Déconnecter.
    • Afficher les autres utilisateurs / autres schémas : Cliquez pour développer le nœud Autres utilisateurs. Sélectionnez le schéma que vous souhaitez afficher. Sinon, cliquez sur le nœud de connexion et sélectionnez Mettre à jour. Dans la boîte de dialogue de connexion, cochez la case Afficher plus d’options, puis sélectionnez un autre schéma dans le menu déroulant Schéma actuel. Appuyez sur le bouton Mettre à jour la connexion.
    • Afficher et enregistrer une table/afficher des données : Dans un menu de nœud Table et Vue, sélectionnez Afficher les données. Pour plus d’informations, consultez Affichage et enregistrement des ensembles de résultats ci-après.
    • Modifier le code PL/SQL : Sur les procédures stockées, les fonctions, les packs ou les nœuds de déclencheur, sélectionnez Modifier/Modifier le corps du pack/Modifier la spécification pour ouvrir le code PL/SQL dans un fichier pour le modifier. Pour plus de détails, consultez la section Modification de codes PL/SQL existants dans votre base de données ci-dessous.
    • Enregistrer le code PL/SQL dans la base de données : Si le fichier PL/SQL a été ouvert avec l’élément de menu Modifier PL/SQL, vous pouvez enregistrer les modifications apportées à la base de données en cliquant avec le bouton droit sur le code PL/SQL et en sélectionnant Enregistrer dans la base de données.
    • Enregistrer le code PL/SQL dans un fichier : Sélectionnez l’onglet contenant le code PL/SQL. Dans le menu Visual Studio Code, sélectionnez Fichier->Enregistrer sous.
    • Exécuter le code PL/SQL : Dans le menu, sélectionnez Exécuter pour exécuter une fonction ou une procédure stockée.
    • Rafraîchir :  Cliquez avec le bouton droit sur n’importe quel nœud et sélectionnez Rafraîchir pour actualiser ce nœud et tous les nœuds enfants.
    • Filtrer : Après avoir développé une longue liste de nœuds (par exemple, toutes les tables relationnelles), vous pouvez les filtrer en déplaçant la souris sur n’importe quelle partie d’Oracle Database Explorer, en entrant une chaîne, puis en appuyant sur la touche Entrée. Toutes les correspondances pour cette chaîne sont mises en évidence. Vous pouvez ensuite cliquer sur l’icône de hamburger pour afficher uniquement les correspondances dans Oracle Database Explorer.

Connexion à Oracle Database

  • (Si votre base de données est dans le répertoire Oracle Cloud, accédez à  Connect to Oracle Autonomous Database  ci-dessous.)
  • Pour vous connecter à Oracle Database à partir d’un fichier .SQL ou .PL/SQL, appuyez sur F1 pour ouvrir la palette de commandes et sélectionnez Oracle:Connect dans le menu déroulant.
  • Pour vous connecter depuis Oracle Database Explorer, cliquez sur le bouton du signe plus.
  • Une boîte de dialogue de connexion s’ouvrira. Dans le menu déroulant Type de connexion, sélectionnez Basic.
  • Entrez le nom d’hôte de la base de données, le numéro de port et le nom du service.
  • Sélectionnez le rôle de la base de données dans la liste déroulante Rôle.
  • Entrez le nom d’utilisateur et le mot de passe.
  • Si vous utilisez l’authentification proxy, cochez la case Afficher plus d’options et fournissez le nom d’utilisateur et le mot de passe du proxy.
  • Si vous souhaitez utiliser un schéma différent de celui par défaut associé à votre nom d’utilisateur, cochez la case Afficher plus d’options et sélectionnez le nom du schéma dans le menu déroulant Schéma actuel.
  • Indiquez un nom de connexion à utiliser pour référencer cette connexion dans l’explorateur de bases de données et ailleurs.
  • Cliquez sur le bouton Créer une connexion.

Connexion à l’aide d’un alias de connexion TNSNAMES.ORA

  • Copiez le fichier TNSNAMES.ORA à utiliser dans le répertoire défini en tant que Dossier des fichiers de configuration dans les paramètres d’extension Oracle Developer Tools for VS Code, ou modifiez ce paramètre à votre guise. Par défaut, cet emplacement est ~/Oracle/network/admin sous Linux et Mac, et %USERPROFILE%\Oracle\network\admin sous Windows.
  • Si vous n’avez pas de fichier TNSNAMES.ORA mais souhaitez en créer un, consultez l’exemple situé dans ~/.vscode/extensions/oracle.oracledevtools-19.3.3/sample/network sous Linux et Mac, et %USERPROFILE%\.vscode\extensions\oracle.oracledevtools-19.3.3\sample\network sous Windows.
  • Pour vous connecter à Oracle Database à partir d’un fichier .SQL ou .PL/SQL, appuyez sur F1 pour ouvrir la palette de commandes et sélectionnez Oracle:Connect dans le menu déroulant.
  • Pour vous connecter depuis Oracle Database Explorer, cliquez sur le bouton du signe plus.
  • Une boîte de dialogue de connexion s’ouvrira. Dans le menu déroulant Type de connexion, sélectionnez Alias TNS.
  • Assurez-vous que le champ TNS Admin Location est défini sur le répertoire où se trouve votre fichier TNSNAMES.ORA. Sinon, changez-le.
  • Sélectionnez un alias dans le menu déroulant Alias TNS.
  • Sélectionnez le rôle de la base de données dans la liste déroulante Rôle.
  • Entrez le nom d’utilisateur et le mot de passe.
  • Si vous utilisez l’authentification proxy, cochez la case Afficher plus d’options et fournissez le nom d’utilisateur et le mot de passe du proxy.
  • Si vous souhaitez utiliser un schéma différent de celui par défaut associé à votre nom d’utilisateur, cochez la case Afficher plus d’options et sélectionnez le nom du schéma dans le menu déroulant Schéma actuel.
  • Indiquez un nom de connexion à utiliser pour référencer cette connexion dans l’explorateur de bases de données et ailleurs.
  • Cliquez sur le bouton Créer une connexion.

Connexion à Oracle Autonomous Database

  • Obtenez votre Fichier d’informations d’identification du client : Accédez à la console d’administration pour votre Oracle Autonomous Database et cliquez sur Télécharger les informations d’identification du client.  Vous pouvez également vous procurer le fichier d’informations d’identification auprès de votre administrateur.
  • Décompressez les fichiers d’identifiants dans le répertoire défini comme Dossier des fichiers de configuration dans les paramètres d’extension Oracle Developer Tools for VS Code. Par défaut, cet emplacement est ~/Oracle/network/admin sous Linux et Mac, et %USERPROFILE%\Oracle\network\admin sous Windows.
  • Pour vous connecter à Oracle Database à partir d’un fichier .SQL ou .PL/SQL, appuyez sur F1 pour ouvrir la palette de commandes et sélectionnez Oracle:Connect dans le menu déroulant.
  • Pour vous connecter depuis Oracle Database Explorer, cliquez sur le bouton du signe plus.
  • Une boîte de dialogue de connexion s’ouvrira. Dans le menu déroulant Type de connexion, sélectionnez Alias TNS.
  • Assurez-vous que le champ TNS Admin Location est défini sur le répertoire où vous avez décompressé vos fichiers d’identifiants. Sinon, changez-le.
  • Cochez la case Use Wallet File.
  • Assurez-vous que le champ Wallet File Location est défini sur le répertoire où vous avez décompressé vos fichiers d’identifiants. Sinon, changez-le.
  • Sélectionnez le nom d’alias auquel vous souhaitez vous connecter, par exemple mydb_high, dans le menu déroulant Alias TNS.
  • Sélectionnez Non-administrateur dans le menu déroulant Rôle.
  • Entrez le nom d’utilisateur et le mot de passe. (Si vous débutez sur Oracle Autonomous Database, utilisez le nom d’utilisateur ADMIN.)
  • Si vous utilisez l’authentification proxy, cochez la case Afficher plus d’options et fournissez le nom d’utilisateur et le mot de passe du proxy.
  • Si vous souhaitez utiliser un schéma différent de celui par défaut associé à votre nom d’utilisateur, sélectionnez-le dans le menu déroulant Schéma actuel.
  • Indiquez un nom de connexion à utiliser pour référencer cette connexion dans l’explorateur de bases de données et ailleurs.
  • Cliquez sur le bouton Créer une connexion.
  • Si vous utilisez macOS et recevez une erreur d’expiration de la tentative de connexion lors de la tentative de connexion, veuillez mettre à jour .NET Core Runtime vers la version 3.1. Toute autre version n’est pas suffisante.

Connexion à l’aide d’un utilisateur proxy

  • Suivez les étapes de la section Connexion à Oracle Database ou Connexion à l’aide d’un alias de connexion TNSNAMES.ORA ci-dessus pour ouvrir la boîte de dialogue de connexion et fournir les informations de connexion.
  • Dans la boîte de dialogue de connexion, cochez la case Afficher plus d’options et indiquez le nom d’utilisateur et le mot de passe du proxy.

Connexion à l’aide de l’authentification du système d’exploitation

  • Si vous utilisez Windows Client et Windows Database Server, définissez le paramètre SQLNET.AUTHENTICATION_SERVICES=(NTS) dans un fichier SQLNET.ORA situé dans le répertoire défini comme Dossier des fichiers de configuration dans les paramètres d’extension Oracle Developer Tools for VS Code. Par défaut, cet emplacement est %USERPROFILE%\Oracle\network\admin.
  • Suivez les étapes de la section Connexion à Oracle Database ou  Connexion à l’aide d’un alias de connexion TNSNAMES.ORA ci-dessus, sauf
  • Lorsque vous êtes invité à entrer un identifiant d’utilisateur, entrez "/" (sans les guillemets).

Modification du schéma par défaut d’une connexion

  • Pour utiliser un schéma différent de celui par défaut pour l’utilisateur avec lequel vous vous êtes connecté (par exemple, vous vous êtes connecté en tant qu’ADMIN mais souhaitez utiliser par défaut le schéma HR lors de l’exécution de SQL ou lors de la navigation avec Oracle Explorer), suivez les étapes de la section Connexion à Oracle Database ou Connexion à l’aide d’un alias de connexion TNSNAMES.ORA ci-dessus pour ouvrir la boîte de dialogue de connexion et fournir les informations de connexion.
  • Dans la boîte de dialogue de connexion, cochez la case Afficher plus d’options , puis sélectionnez un autre schéma dans le menu déroulant Schéma actuel.
  • .

Affichage d’autres schémas dans Oracle Explorer

  • Dans Oracle Explorer, cliquez pour développer le nœud Autres utilisateurs. Sélectionnez le schéma que vous souhaitez afficher.
  • Si vous utilisez principalement le schéma alternatif et souhaitez qu’il soit le schéma par défaut affiché dans Oracle Explorer, suivez les étapes ci-dessus pour modifier le schéma par défaut d’une connexion.
  • .

Modification des codes PL/SQL existants dans votre base de données

  • Affichez l’explorateur de base de données en cliquant sur l’icône de la base de données dans la barre d’activité à l’extrême gauche de Visual Studio Code.
  • Si le volet de l’explorateur de base de données est vide (absence de nœuds de connexion affichés), cliquez sur le bouton du signe plus pour créer une nouvelle connexion, en suivant les étapes ci-dessus de la section Connexion à Oracle Database ou Connexion à l’aide d’un alias de connexion TNSNAMES.ORA. Une fois les nœuds de connexion affichés, vous pouvez cliquer sur le nœud pour afficher le schéma de base de données.
  • Naviguez dans le contrôle d’arborescence jusqu’au pack PL/SQL, à la fonction/procédure stockée ou au déclencheur que vous souhaitez modifier.
  • Cliquez avec le bouton droit sur le pack PL/SQL, la fonction/procédure stockée ou le déclencheur et sélectionnez Modifier/Modifier le corps du pack/Modifier la spécification pour ouvrir le code PL/SQL dans un fichier pour le modifier.
  • Une fois l’édition terminée, cliquez avec le bouton droit sur le code PL/SQL et sélectionnez Enregistrer dans la base de données.

Ouverture d’un fichier .SQL ou .PL/SQL existant

  • Dans Oracle Explorer, cliquez avec le bouton droit sur un nœud de connexion et sélectionnez Ouvrir un fichier SQL existant.
  • Si aucune connexion n’existe, créez-en une en appuyant sur l’icône plus (+) et en suivant les étapes décrites dans la section Connexion à Oracle Database ou Connexion à l’aide d’un alias de connexion TNSNAMES.ORA ci-dessus.
  • (Remarque : vous pouvez enregistrer le code PL/SQL de votre base de données dans un fichier en accédant à Oracle Database Explorer, en ouvrant un pack, une procédure, une fonction ou un déclencheur dans l’Explorateur, puis en sélectionnant, dans le menu Visual Studio Code, Fichier->Enregistrer sous.)

Modification de la connexion à la base de données pour un fichier .SQL ou .PL/SQL ouvert

  • Appuyez sur F1 pour ouvrir la palette de commandes et sélectionnez Oracle:Mettre à jour la connexion dans le menu déroulant.
  • Si vous y êtes invité, sélectionnez Oracle-SQL et PLSQL dans le menu déroulant de langues.
  • Sélectionnez un profil de connexion existant dans la liste ou créez-en un en suivant les étapes décrites dans la section Connexion à Oracle Database ou Connexion à l’aide d’un alias de connexion TNSNAMES.ORA ci-dessus.

Création d’un fichier .SQL ou .PLSQL

  • Dans Oracle Explorer, cliquez avec le bouton droit sur un nœud de connexion existant et sélectionnez Ouvrir un nouveau fichier SQL. Si aucune connexion n’existe, créez-en une en appuyant sur l’icône plus (+) et en suivant les étapes décrites dans la section Connexion à Oracle Database ou Connexion à l’aide d’un alias de connexion TNSNAMES.ORA ci-dessus.
  • Alternativement, appuyez sur F1 pour ouvrir la palette de commandes et sélectionnez Oracle:Développer un nouveau SQL ou PLSQL dans le menu déroulant. Sélection d’un profil de connexion existant dans la liste ou création d’un nouveau
  • Une fois l’édition terminée, dans le menu VS Code, sélectionnez Fichier->Enregistrer sous pour enregistrer le fichier.
  • Vous pouvez également exécuter la commande CONNECT de SQL*Plus. Cette commande associera le fichier à la connexion spécifiée dans la commande.

Exécution de code SQL ou PL/SQL

  • Entrez le code SQL ou PL/SQL que vous souhaitez exécuter dans le fichier .SQL ou .PL/SQL.
  • Lors de la saisie, des suggestions de complétion automatique apparaissent au fur et à mesure que vous tapez, par exemple des noms de colonnes. Vous pouvez cliquer sur l’icône i dans les suggestions pour obtenir plus de détails tels que les objets de schéma auxquels la suggestion est associée. Utilisez les touches fléchées pour parcourir les suggestions et la touche Entrée pour sélectionner une suggestion.
  • Entrez un nom de schéma suivi d’un point, par exemple HR. pour utiliser la fonction intellisense pour afficher et sélectionner des objets de base de données.
  • Lors de la saisie, des suggestions d’extrait de code peuvent s’afficher. Vous pouvez voir plus d’extraits en entrant oracle sur une nouvelle ligne.
  • Placez le curseur sur une ligne contenant le code SQL ou PL/SQL que vous souhaitez exécuter. Vous pouvez également sélectionner (mettre en surbrillance) une ou plusieurs instructions SQL ou PL/SQL. Cliquez avec le bouton droit et sélectionnez Exécuter SQL dans le menu. Sélectionnez Tout exécuter si vous souhaitez exécuter l’ensemble du code SQL et PL/SQL dans le fichier actuel.
  • Après l’exécution de SQL, un nouveau document (fenêtre de résultats) s’ouvrira ou les résultats seront ajoutés à une fenêtre de résultats ouverte. Le nombre maximum de lignes pouvant être renvoyées est contrôlé par le paramètre d’extension Max Rows. Au fur et à mesure que vous faites défiler les lignes, d’autres seront récupérées - jusqu’à ce maximum.
  • Pour effacer la fenêtre de résultats, cliquez sur le bouton Clear Results Window situé dans la zone près des onglets du document. Pour modifier la valeur par défaut afin de toujours effacer la fenêtre de résultats après chaque exécution, modifiez le paramètre d’extension Clear Results Window.
  • Par défaut, les instructions SQL seront automatiquement validées (la validation automatique est activée). Pour changer cela, consultez la rubrique Désactivation/activation de la validation automatique dans la section ci-dessous.
  • En plus de SQL et PL/SQL, vous pouvez également saisir des commandes SQL*Plus. Pour plus d’informations, consultez la section Exécution des commandes SQL*Plus ci-dessous et visitez la rubrique Utilisation des commandes SQL*Plus avec Oracle Developer Tools for VS Code.

Exécution des commandes SQL*Plus

  • Les commandes SQL*Plus fournissent des fonctionnalités utiles telles que la connexion et la déconnexion, l’activation et la désactivation de la validation automatique, l’exécution d’autres scripts SQL*Plus, la description des métadonnées des objets de base de données, la définition et l’utilisation de variables de substitution, la définition et l’utilisation de variables de liaison, le contrôle de la taille d’affichage de la sortie, l’enregistrement de la sortie du script dans un fichier, et plus encore. Pour exécuter des commandes SQL*Plus, procédez comme suit :
  • Entrez une commande SQL*Plus dans le fichier .SQL ou .PLSQL.
  • Lors de la saisie, des suggestions de saisie semi-automatique s’affichent à mesure que vous tapez.
  • Sélectionnez (mettez en surbrillance) une ou plusieurs commandes SQL*Plus et instructions SQL ou PL/SQL. Cliquez avec le bouton droit et sélectionnez Exécuter SQL dans le menu. Sélectionnez Tout exécuter si vous souhaitez pour exécuter toutes les commandes SQL*Plus, SQL, et PL/SQL dans le fichier actuel.
  • Si une ou plusieurs autres commandes SQL*Plus ne sont pas prises en charge, vous recevrez un message d’avertissement.
  • La commande CONNECT de SQL*Plus associera le fichier à la connexion spécifiée dans la commande. Après avoir exécuté cette commande, intellisense/autocomplete utilisera la nouvelle connexion et le nouveau schéma.
  • Pour plus d’informations, y compris un guide de référence des commandes SQL*Plus prises en charge, visitez la section Utilisation des commandes SQL*Plus avec Oracle Developer Tools for VS Code.

Désactivation/activation de la validation automatique

  • Lors de l’exécution de plusieurs instructions SQL (par exemple, l’exécution d’un script), la validation automatique valide automatiquement le travail après chaque instruction. Si la validation automatique est désactivée, une instruction COMMIT ou ROLLBACK explicite peut être utilisée pour contrôler le comportement.
  • Dans votre fichier SQL, entrez SET AUTOCOMMIT OFF ou SET AUTOCOMMIT ON, puis faites un clic droit et sélectionnez Exécuter SQL dans le menu. Ce paramètre de validation automatique sera en vigueur pendant toute la durée de votre connexion et remplacera le paramètre d’extension par défaut.
  • Pour définir la valeur par défaut de tous les fichiers SQL ouverts avec cette extension, appuyez sur F1 pour ouvrir la palette de commandes et entrez la commande Préférences : Ouvrir les paramètres (UI).
  • Développez le nœud Extensions et sélectionnez Oracle Developer Tools for VS Code Configuration.
  • Cochez la case SQLPlus : validation automatique pour activer la validation automatique ou décochez-la pour la désactiver.

Affichage et enregistrement des ensembles de résultats

  • Après l’exécution de SQL, un nouveau document (fenêtre de résultats) s’ouvrira avec le jeu de résultats ou les résultats seront ajoutés à une fenêtre de résultats ouverte. Le nombre maximum de lignes pouvant être renvoyées est contrôlé par le paramètre d’extension Max Rows. Au fur et à mesure que vous faites défiler les lignes, d’autres seront récupérées - jusqu’à ce maximum.
  • Pour enregistrer les résultats, choisissez le format : .CSV ou JSON. Cliquez ensuite sur l’icône pour enregistrer les lignes sélectionnées ou enregistrer toutes les lignes. Après avoir fourni un nom de fichier et un emplacement, le fichier s’ouvre dans Visual Studio Code.
  • Pour copier les lignes sélectionnées dans le Presse-papiers, cliquez sur l’icône Copier les lignes sélectionnées dans le Presse-papiers.
  • Pour effacer la fenêtre de résultats, cliquez sur le bouton Clear Results Window situé dans la zone près des onglets du document. Pour modifier la valeur par défaut afin de toujours effacer la fenêtre de résultats après chaque exécution, modifiez le paramètre d’extension Clear Results Window.

Affichage de l’historique SQL

  • Dans Oracle Explorer, cliquez sur la commande Historique pour l’ouvrir.
  • Développez le nom de la connexion pour laquelle vous souhaitez afficher l’historique. Les commandes SQL précédemment exécutées à partir de cette session seront répertoriées.
  • Passez la souris sur une longue instruction SQL pour afficher une info-bulle contenant l’instruction complète.
  • Pour exécuter une instruction SQL directement à partir de l’historique, faites un clic droit dessus et sélectionnez Exécuter.
  • Pour copier le SQL dans un éditeur ouvert, faites un clic droit dessus et sélectionnez Copier dans l’éditeur.
  • L’historique SQL ne persiste pas entre les sessions. Pour un stockage permanent, enregistrez le SQL en tant que signet en cliquant avec le bouton droit et en sélectionnant Ajouter SQL aux signets dans le menu.

Création d’un signet SQL

  • Sélectionnez une ou plusieurs lignes SQL ou PL/SQL dans l’éditeur, faites un clic droit et sélectionnez Ajouter SQL aux signets dans le menu.
  • Fournissez un nom de signet et un nom de dossier.
  • Dans Oracle Explorer, cliquez sur la commande Signets pour l’ouvrir.
  • Développez le nom du dossier. Les signets seront répertoriés.
  • Passez la souris sur un signet pour afficher une info-bulle contenant l’instruction complète.
  • Pour exécuter directement l’instruction SQL, faites un clic droit sur le signet et sélectionnez Exécuter.
  • Pour copier le SQL dans un éditeur ouvert, cliquez sur le signet.
  • Pour copier le SQL dans un nouveau fichier SQL, faites un clic droit sur le signet et choisissez Ouvrir dans l’éditeur dans le menu.

Utilisation d’une disposition horizontale de l’éditeur

  • Pour modifier la disposition de la fenêtre par défaut de Visual Studio Code afin de diviser l’écran horizontalement, par exemple pour avoir un fichier .SQL dans un volet supérieur et que l’exécution SQL s’affiche dans un volet inférieur, procédez comme suit :
  • Dans le menu VS Code, sélectionnez Affichage->Mise en page de l’éditeur>Deux rangées.
  • Exécutez un code SQL ou PL/SQL comme décrit ci-dessus dans la section Exécution de code SQL ou PL/SQL
  • Faites glisser l’onglet de résultats SQL dans le volet inférieur.
  • Toutes les exécutions SQL supplémentaires continueront à s’afficher dans cet onglet du volet inférieur jusqu’à ce qu’il soit fermé.

Création ou modification de raccourcis clavier

  • Pour créer des raccourcis clavier ou modifier des raccourcis existants, accédez au menu Fichier dans VS Code et sélectionnez Préférences->Raccourcis clavier.
  • Dans la zone de texte de recherche, entrez une partie du nom de l’extension dont vous souhaitez modifier le raccourci, par exemple "Oracle".
  • Une liste de commandes et leurs raccourcis s’affiche. Cliquez sur l’icône en forme de crayon située à gauche d’une ligne pour modifier un raccourci ou sur + (signe plus) pour en créer un nouveau.
  • Lorsque vous y êtes invité, entrez la combinaison de touches et, si vous ne l’utilisez pas, appuyez sur la touche Entrée. Si elle est utilisée par une autre extension, appuyez sur la touche Échap et réessayez.
  • Pour supprimer un raccourci, cliquez avec le bouton droit sur le raccourci et sélectionnez Supprimer le raccourci clavier.

Découvrez les nouveautés de la version 19.3.3

Obtention d’aide ou fourniture de commentaires

Vous avez une question ? Contactez-nous sur les réseaux sociaux