Aucun résultat trouvé

Votre recherche n'a donné aucun résultat.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez saisi, par exemple, essayez « application » au lieu de « logiciel ».
  • Essayez l’une des recherches les plus utilisées ci-dessous.
  • Lancez une nouvelle recherche.
Questions fréquentes

Questions fréquemment posées

Tout ouvrir Tout fermer
  • En quoi consiste Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure ?

    Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure est une solution qui permet de rapidement mettre en service un domaine et un cluster Oracle WebLogic Server sur des machines virtuelles dans Oracle Cloud Infrastructure. Cela vous permet de développer et de déployer des applications Oracle Java Enterprise Edition via Oracle Cloud Marketplace.

  • Quelles versions d'Oracle WebLogic Server et quels types de domaine (JRF/non-JRF) sont pris en charge ?

    Les versions Oracle WebLogic Server prises en charge sont 11g (10.3.6) et 12cR2 (12.2.1.3 et 12.2.1.4). Les types de domaine JRF et non-JRF sont tous deux pris en charge.

  • Quelles éditions (niveaux de produit) sont prises en charge ?

    Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure est proposé en deux éditions.

    Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure comprend des fonctionnalités Oracle WebLogic Server telles que la mise en cluster, l'intégration à des bases de données externes, la gestion et le contrôle via la console d'administration, l'outil de script WebLogic et les API de gestion REST.

    Oracle WebLogic Suite pour Oracle Cloud Infrastructure inclut des fonctionnalités Oracle WebLogic Server telles que la mise en cluster, l'intégration à des bases de données externes, la gestion et le contrôle via la console d'administration, l'outil de script WebLogic, les API de gestion REST, Active GridLink pour RAC pour une intégration optimisée à Oracle Real Application Clusters (Oracle RAC) et Oracle Coherence, Enterprise Edition.

  • Puis-je apporter ma propre licence à Oracle Cloud ?

    Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure prend en charge le modèle BYOL (Bring Your Own License) pour Oracle WebLogic Server et Oracle WebLogic Suite. Avec le modèle BYOL, les clients peuvent utiliser leurs licences existantes pour Oracle Cloud Infrastructure afin d'exécuter leurs configurations WebLogic Server dans Oracle Cloud. Les clients sont toujours tenus de respecter les restrictions de licence applicables à leurs licences BYOL tel que cela est défini dans leur commande de programme pour ces licences.

    Universal Credit Pricing est également disponible pour Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure.

  • Existe-t-il des conditions préalables à l'utilisation d'Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure ?

    Vous devez avoir la capacité de mettre en service Oracle Cloud Infrastructure, y compris la capacité de créer des instances de calcul, des réseaux et des équilibreurs de charge dans le compartiment sélectionné.

    Vous devez également utiliser Oracle Key Management Cloud afin de protéger le mot de passe administrateur WebLogic utilisé dans votre configuration. Pour la gestion des clés à faible coût, ne cochez pas la case « Make It a Virtual Private Vault » (En faire un coffre privé virtuel) lors de la création de votre coffre-fort, de sorte que le coffre-fort ne soit pas créé en tant que partition dédiée.

    Les bases de données ou les services de base de données, tels que les services Oracle Autonomous Transaction Processing ou Oracle Cloud Infrastructure, ne sont pas des conditions préalables. Toutefois, les bases de données sont généralement requises pour les applications Oracle WebLogic Server et doivent être achetées ou mises en service séparément selon les besoins de votre environnement.

  • Pourquoi ai-je besoin d'Oracle Key Management Cloud comme condition préalable ?

    Cela est indispensable car les mots de passe du serveur et de la base de données ont été chiffrés à l'aide du service de gestion des clés d'Oracle Cloud Infrastructure. Et la politique Oracle Cloud Infrastructure qui autorise les instances de calcul dans le compartiment sélectionné utilise également des clés.

  • Oracle Java Cloud Service et Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure sont les deux plateformes permettant d'exécuter WebLogic Server sur Oracle Cloud Infrastructure. Quelle est la différence entre les deux ?

    Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure est une solution intégralement gérée par le client. Les clients bénéficient d'une flexibilité intégrale dans la façon dont ils configurent, entretiennent, font évoluer et sauvegardent l'environnement, notamment pour l'utilisation d'outils d'automatisation et les niveaux de correctifs.

    Oracle Java Cloud Service est également géré par le client, mais Oracle fournit des outils d'opérations de cycle de vie qui limitent la flexibilité de la façon dont les clients peuvent gérer l'environnement.

  • Puis-je mettre en service un équilibreur de charge avec Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure ?

    Oui. Vous pouvez également mettre en service un équilibreur de charge pour répartir le trafic des applications sur les serveurs de votre cluster.

  • Quelle est la topologie de déploiement par défaut d'Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure ?

    Oracle WebLogic Server s'exécute dans des instances de calcul distinctes. La première instance de calcul contient le serveur d'administration, le premier serveur géré et un processus de gestionnaire de nœuds. Des serveurs gérés supplémentaires sont mis en service sur des instances de calcul distinctes conjointement avec les gestionnaires de nœuds. La topologie de déploiement par défaut peut être modifiée par l'utilisateur après la mise en service initiale. Lorsque vous mettez en service des domaines avec Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure, toutes les instances de WebLogic Server sont déployées dans le même domaine de disponibilité (AD - Availability Domain) mais dans des domaines de défaillance différents au sein de cet AD.

  • Qu'est-ce qui est nécessaire pour mettre en service un domaine JRF avec Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure ?

    Pour mettre en service un domaine JRF, une base de données Oracle Cloud Infrastructure Database ou Oracle Autonomous Transaction Processing existante est requise. Votre base de données aurait dû être mise en service avant Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure.

  • Est-il possible de créer un déploiement à disponibilité élevée avec Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure ?

    Vous pouvez utiliser toutes les fonctionnalités de disponibilité élevée d'Oracle WebLogic Server, y compris le clustering, le gestionnaire de nœuds, la migration de services, et ainsi de suite. Lorsque vous mettez en service des domaines avec Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure, toutes les instances de WebLogic Server sont déployées dans le même domaine de disponibilité (AD - Availability Domain) mais dans des domaines de défaillance différents au sein de cet AD.

  • Lorsque Oracle WebLogic Server pour les domaines Oracle Cloud Infrastructure sont mis en service sur un sous-réseau privé, un bastion est créé. Le même bastion peut-il être réutilisé lors de la mise en service de davantage de domaines Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure au sein du même sous-réseau ?

    Non. Un nouveau bastion est toujours mis en service pour les nouveaux domaines Oracle WebLogic Server pour Oracle Cloud Infrastructure, et ce pour des raisons de sécurité. Pour minimiser les coûts, les clients peuvent arrêter ou supprimer des bastions spécifiques après la mise en service des domaines.