Aucun résultat trouvé

Votre recherche n'a donné aucun résultat.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez saisi, par exemple, essayez « application » au lieu de « logiciel ».
  • Essayez l’une des recherches les plus utilisées ci-dessous.
  • Lancez une nouvelle recherche.
Questions fréquentes

Foire aux questions

Tout ouvrir Tout fermer

    Questions d’ordre général

  • À quoi correspond la vérification d’état d’Oracle?

    La vérification d’état d’Oracle permet à Oracle Cloud Infrastructure de surveiller la disponibilité et la performance des services en contact avec le public à partir d’un ensemble de points d’observation situés partout dans le monde. La fonction de vérification d’état permet de définir la surveillance externe et les alertes pour tout service hébergé dans le nuage Oracle et dans l’ensemble de votre infrastructure hybride. La vérification d’état permet également de détecter les défaillances sous-jacentes du service de gestion du trafic de DNS.

  • Pourquoi devrais-je utiliser la vérification d’état d’Oracle?

    Une fois que vous avez configuré vos services pour une exécution dans Oracle Cloud Infrastructure, il est important de les surveiller et de les tester. La surveillance et les tests permettent d’assurer que la consommation de l’unité centrale est adéquate pour vos besoins et que vous disposez d’un espace de stockage suffisant pour toutes vos données. Cela permet également d’assurer que votre service est offert aux utilisateurs de vos marchés cibles. La vérification d’état d’Oracle présente aux utilisateurs des fonctions de suivi, des alertes et des avis sur la disponibilité et le rendement de tout service public, qu’il s’agisse d’un site Web hébergé, d’une API ou d’un équilibreur de charge externe. Grâce à la vérification d’état d’Oracle, les utilisateurs peuvent s’assurer d’être immédiatement informés de tout problème de disponibilité touchant les clients.

  • Quelle est la relation entre la vérification d’état de l’équipement et la gestion du trafic de DNS?

    La vérification d’état fournit le mécanisme sous-jacent qui détecte les défaillances de disponibilité des services, et cette information est utilisée par la gestion du trafic de DNS afin de prendre des décisions intelligentes et de diriger le trafic. Une vérification d’état peut être créée dans le cadre d’un nouveau flux de travail de gestion de trafic de DNS pour faciliter la configuration. Une vérification d’état peut également être créée de manière indépendante afin d’offrir une plus grande flexibilité et des options de configuration avancées.

  • Quels tests sont disponibles?

    La vérification d’état présente des tests HTTP et HTTPS pour les pages Web et les applications, ainsi que des tests de connexions TCP et ICMP pour les adresses IP publiques.

  • Qu’est-ce qu’un point d’observation et quel est son mécanisme de fonctionnement?

    Les points d’observation d’Oracle Cloud Infrastructure sont situés partout dans le monde et permettent aux utilisateurs d’effectuer des tests sur les services hébergés par Oracle Cloud Infrastructure. Les points d’observation d’Oracle représentent un ensemble varié d’endroits où les tests sont réalisés. Des adresses IP associées aux points d’observation sont disponibles pour que vous puissiez ajouter des renseignements sur les ports pertinents.

  • Puis-je obtenir une liste blanche d’adresses IP de points d’observation afin de les ajouter à mes règles de pare-feu?

    Oui. Oracle fournit une liste d’adresses IP de points d’observation que vous pourrez utiliser pour votre liste blanche à l’aide d’une API REST.

  • Puis-je surveiller les adresses IP privées à l’aide de la vérification d’état?

    Non. Oracle ne prend actuellement pas en charge la surveillance des adresses IP privées.

  • Puis-je surveiller mes liens FastConnect au moyen de la vérification d’état?

    Vous ne pouvez surveiller que les adresses IP et les noms FQDN accessibles au public sur Internet. Oracle ne peut pas surveiller les liens FastConnect privés.

  • Comment puis-je effectuer des tests sur demande?

    Les tests sur demande sont actuellement disponibles par l’API seulement, et non à partir de l’interface utilisateur. Une intégration complète des tests sur demande sera disponible par l’intermédiaire de l’interface utilisateur dans le cadre d’une version ultérieure. Pour l’instant, Oracle recommande aux utilisateurs d’exploiter son outil de dépannage Internet intelligent pour effectuer des tests ICMP sur demande aux points d’extrémité ICMP.

  • Y a-t-il une limite au nombre de tests que je peux effectuer?

    Oui. Chaque utilisateur peut configurer un maximum de 1 000 tests de point d’extrémité au total, y compris 500 tests de base et 500 tests de niveau premium.

  • Comment puis-je accéder aux données de surveillance d’état?

    Les données sont intégrées au service de télémétrie d’Oracle, et une API REST complète est disponible pour permettre aux utilisateurs de configurer et de récupérer des données par programmation.

  • Pendant combien de temps les données de surveillance et d’analyse seront-elles stockées pour une visualisation à partir de la console d’Oracle Cloud Infrastructure?

    Jusqu’à 90 jours de données historiques sont disponibles par le service de télémétrie et par l’API REST.

  • Aurai-je la possibilité de supprimer ou de transformer les données de vérification d’état dans la console d’Oracle Cloud Infrastructure?

    Non. Les données seront automatiquement supprimées après 90 jours.

  • Que trouve-t-on sur la feuille de route?

    Notre plan d’affaires comprend ce qui suit :

    • Validation de certification SSL explicite
    • Capacité de suivre les réacheminements HTTP (302)
    • Tests de synchronisation de DNS
    • Fonctions traceroute

    Dépannage

  • Les tests à haute fréquence sont grisés et ne sont pas disponibles dans l’interface utilisateur. Comment puis-je les sélectionner?

    La fréquence des tests dépend de la valeur de temporisation. La fréquence ne peut pas être plus élevée que la valeur de temporisation. Cela évite ainsi les tests qui se chevauchent et empêche les paramètres de devenir trop compliqués pour les utilisateurs. Si vous réduisez la valeur de temporisation, vous pourrez sélectionner les tests à une fréquence plus élevée.

  • Pourquoi ne suis-je pas en mesure de voir les résultats dans la section de l’historique de la vérification d’état après avoir créé une nouvelle vérification d’état?

    La section d’historique des vérifications d’état n’est pas automatiquement actualisée dans l’interface utilisateur. Cet élément figure sur la feuille de route d’Oracle et sera traité dans une prochaine version. Pour l’instant, Oracle recommande d’actualiser manuellement la page dans le navigateur.

  • J’ai configuré une vérification d’état, et il est indiqué que le point d’extrémité n’est pas disponible, mais je sais qu’il est en train de charger une page Web. Pourquoi cela se produit-il?

    Cela peut se produire si le site Web faisant l’objet d’une surveillance redirige le trafic HTTP. Le FQDN cible répond avec un code d’état HTTP qui est à l’extérieur de l’intervalle « 2xx Success ». La capacité de surveiller les redirections figure sur la feuille de route des vérifications d’état à venir, tout comme la capacité de définir tout code d’état HTTP comme critère pour une vérification d’état réussie par les utilisateurs.