Aucun résultat trouvé

Votre recherche n’a donné aucun résultat.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez saisi, par exemple, essayez « application » au lieu de « logiciel ».
  • Essayez l’une des recherches les plus utilisées ci-dessous.
  • Lancez une nouvelle recherche.
Questions fréquentes

Les pays africains utilisent Oracle Cloud pour gérer leur programme de vaccination pour lutter contre des maladies allant de la fièvre jaune à la COVID-19

Les médecins et les infirmières utilisent des données pour sauver des vies

Voyez comment les médecins et les infirmières du Ghana créent des dossiers de santé électroniques dans Oracle Cloud pour faire le suivi de tous ceux qu’ils vaccinent contre la fièvre jaune.

Le virus de la COVID-19 est nouveau alors que le virus de la fièvre jaune ne l’est pas, mais ils ont une terrible chose en commun — ils tuent tous les deux. La moitié des personnes infectées par la fièvre jaune et présentant des symptômes graves meurent en moins de deux semaines. Il existe un vaccin efficace, mais vacciner des millions de personnes, créer des millions de dossiers médicaux et faire en sorte que personne ne soit laissé pour compte représente un défi de taille

Voilà où Oracle peut aider. En collaborant avec le Tony Blair Institute for Global Change, nous avons été en mesure de fournir à trois nations africaines, le Ghana, le Rwanda et la Sierra Leone, un système de dossiers de santé électronique moderne, basé sur le nuage, pour les aider à gérer leurs programmes de vaccination à grande échelle, à contenir des maladies majeures et à sauver des vies.

« Couvrir chaque enfant et chaque femme admissible au Ghana représente l’aspect le plus difficile… Ce qu’Oracle procure, c’est la numérisation des dossiers d’immunisation. »

Dr Kwame Amponsa-Achiano, directeur du Programme d’immunisation, Service de santé du Ghana

L’information est un puissant remède — Oracle Health Management System

Oracle Health Management System (HMS) a d’abord été mis au point pour gérer les programmes de tests, de traitement et de vaccination liés à la COVID-19 aux États-Unis. Le système HMS comprend une base de données infonuagique sûre et hautement extensible qui est capable de stocker les dossiers de santé électroniques pour des milliards de personnes et tout type de maladie, pas seulement pour la COVID-19.

Les pays africains utilisent le système HMS pour renforcer leurs programmes de santé publique en numérisant leurs dossiers de santé sur papier. Les travailleurs de la santé accèdent aux dossiers de santé électroniques en utilisant des tablettes et des téléphones intelligents à faible coût pour enregistrer les patients, vérifier leur identité et recueillir des données sur les personnes qui se font vacciner. Ces données sont ensuite ajoutées aux dossiers de santé qui sont stockés en toute sécurité dans notre base de données infonuagique. Chaque État souverain contrôle l’accès à ses propres données.

Ensemble, nous bâtissons l’avenir des soins de santé

Le système prend entièrement en charge les déploiements à venir de vaccins de la COVID-19, pays par pays, en effectuant le suivi de l’immunisation, des tests et en créant des codes QR pour les « laissez-passer d’immunité ». La preuve de l’immunisation permettra d’augmenter les déplacements et le tourisme, ce qui aidera à rouvrir les économies. Notre système s’adapte aux besoins et aux échelles de chaque pays à mesure que les programmes de santé publique se développent et que de nouveaux programmes sont ajoutés. Le Tony Blair Institute est actuellement en pourparlers avec plus de 30 pays sur l’adoption du système Oracle HMS pour soutenir diverses initiatives de santé publique.

« Il s’agit d’une initiative extrêmement excitante et potentiellement révolutionnaire pour consigner des renseignements sur tous les vaccins et traitements contre les maladies des nations africaines. »

Tony Blair, ancien premier ministre de la Grande-Bretagne et de l’Irlande du Nord

3 pays 1 système. De nombreuses utilisations critiques.

Oracle s’associe au Ghana

On estime que le virus de la fièvre jaune causera 200 000 cas de maladie et 30 000 décès chaque année, dont 90 % en Afrique. Le Ghana utilise actuellement le système Oracle HMS pour gérer les vaccins contre la fièvre jaune et poursuivra avec les vaccins de la COVID-19 lorsqu’ils seront disponibles. Cette année, le programme vise 5,8 millions de personnes à travers le pays. La première étape est axée sur le Ghana central, où plus de 70 000 personnes ont été vaccinées et inscrites dans le système Oracle HMS au cours de la première semaine.

Carte du Ghana

Oracle s’associe au Rwanda

Le Rwanda utilisera le système d’Oracle pour soutenir son administration de vaccins contre le virus du papillome humain (VPH) dès que les écoles secondaires rouvriront, avec des plans pour soutenir également les vaccins de la COVID-19. Le président Paul Kagame a déclaré : « Ce partenariat offrira un registre électronique numérique novateur de vaccination qui indique la volonté du continent de déployer le vaccin et de rouvrir en toute sécurité nos économies au commerce et au tourisme. »

Carte du Rwanda

Oracle s’associe à la Sierra Leone

Sierra Leone utilisera le système pour créer des dossiers numériques de vaccination de routine dans le cadre du Programme élargi de vaccination (PEV). Le PEV est une initiative mondiale visant à vacciner contre la polio, la diphtérie, la tuberculose, la coqueluche, la rougeole et le tétanos. Le chef de l’innovation et ministre de l’Éducation de la Sierra Leone, le Dr David Moinina Sengeh, a noté que : « Le gouvernement de Sierra Leone s’est engagé à utiliser la technologie et l’innovation – les services de numérisation pour améliorer la prestation de services pour ses citoyens. »

Carte de la Sierra Leone

Le système Oracle Health Management System repose sur :

Oracle Cloud Infrastructure (OCI) : offre une puissance informatique haute performance pour exécuter de façon sécuritaire les charges de travail les plus importantes.

Oracle Application Express (APEX) : une plateforme de développement à faible code qui permet aux gens de créer des applications extensibles et sécuritaires.

Oracle Exadata Cloud Service : exécute les charges de travail Oracle Database dans le nuage, améliorant la sécurité, le rendement et le temps de disponibilité.