Aucun résultat trouvé

Votre recherche n’a donné aucun résultat.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez saisi, par exemple, essayez « application » au lieu de « logiciel ».
  • Essayez l’une des recherches les plus utilisées ci-dessous.
  • Lancez une nouvelle recherche.
Questions fréquentes

L’Université d’Oxford et Oracle s’associent pour identifier et devancer les variants de la COVID-19.

« L’occasion d’appliquer un examen systématique des variants génétiques dans une sélection d’agents pathogènes aura des avantages importants pour la santé publique mondiale. Ce programme, et le fait d’avoir choisi Oracle en tant que partenaire, nous rapproche de cet objectif. »

Sir John Bell, professeur regius de médecine, Université d’Oxford

Prendre de l’avance sur les nouveaux variants dangereux afin d’informer la politique et d’assurer la sécurité des gens

L’émergence des variants plus infectieux du virus de la COVID-19 menace de ralentir la reprise mondiale et l’immunité du vaccin actuelle. Afin d’accélérer l’identification de ces variants, l’Université d’Oxford et Oracle ont créé un système d’analyse mondial des pathogènes. Celui-ci utilise une norme commune mondiale pour l’analyse du virus et améliore la capacité de traiter les données relatives aux pathogènes en quelques minutes seulement. La plateforme sera offerte gratuitement aux chercheurs et aux organismes sans but lucratif du monde entier.

Un partenariat technologique pour protéger l’avenir

Combinant la solution Scalable Pathogen Platform d’Oxford (SP³) aux services et à la puissance d’Oracle Cloud, la solution unifiera et analysera de façon sécuritaire les données du monde entier afin de fournir une meilleure information sur les variants et leur potentiel de propagation. La capacité de traitement de SP³ a été améliorée grâce à de nombreux nouveaux travaux en développement d’Oracle, ce qui permet une haute performance et une sécurité accrue, sans oublier une disponibilité mondiale en tout temps du système SP³ dans Oracle Cloud.

La santé à l’échelle mondiale est la priorité

Oracle travaille avec le secteur public, les ONG et l’industrie privée afin d’offrir des résultats pour les personnes malades et vulnérables du monde entier.

Nos équipes se sont impliquées personnellement dans la mission de vaccination contre de la COVID-19

Personne ne peut se sentir tout puissant vis-à-vis de la COVID-19. Alors, avec la possibilité de faire quelque chose pour combattre la maladie, les équipes d’Oracle ont sauté sur l’occasion. De la rédaction du code à la mise en place de ressources en nuage libres entre les mains des chercheurs, les employés d’Oracle se sont ralliés à un objectif commun pour consacrer leur temps, leur talent et leur passion au combat. « Faire partie de la solution est exactement ce que je veux faire », affirme Sharon Kennedy, membre du personnel technique d’Oracle APEX.

Apprenez-en davantage sur les employés d’Oracle qui ont pris part à la lutte contre la COVID-19

La CDC analyse l’innocuité des vaccins avec le système V-Safe, alimenté par Oracle Cloud

En raison de l’accélération des délais, les essais cliniques initiaux concernant la COVID-19 ont spécifiquement exclu certains groupes, comme les personnes qui savaient qu’elles étaient enceintes. Mais avec le système V-Safe du CDC, mis au point par Oracle, les femmes enceintes au moment où elles ont reçu leur vaccin contre la COVID-19, au courant ou non de leur état, ont été en mesure d’adhérer au programme, de partager des mises à jour sur la santé et de faire le suivi de toute réaction au vaccin. Grâce aux millions de dossiers du système, les chercheurs ont pu conclure qu’il n’y avait aucun effet indésirable du vaccin pour les femmes enceintes.

Le système Oracle National EHR Cloud recueille des données sur la santé et les protège

Tous les jours, les responsables des politiques en santé publique étudient des graphiques et des visualisations pour comprendre l’état de la pandémie mondiale. Ils ont besoin d’une source de données centrale fiable. Le Centre for Disease Control utilise le système Oracle National EHR Cloud comme référentiel central de données de vaccination aux États-Unis. Les données anonymisées (où tous les noms et identificateurs des patients ont été retirés pour protéger leur vie privée) seront utilisées aux fins d’analyse et de production de rapports par des organismes et des organismes autorisés.

Nos efforts ne se limitent pas à la COVID-19

L’Institut Tony Blair et Oracle ont déjà fait équipe pour utiliser le système Oracle National EHR Cloud afin de gérer la distribution du vaccin contre la fièvre jaune en Afrique. Plus de 70 000 personnes au Ghana ont été vaccinées pendant la première semaine du programme. Nous discutons avec des dizaines de pays sur la façon de moderniser leur infrastructure de santé publique nationale et de permettre une distribution efficace des vaccins, une surveillance thérapeutique et des tests de diagnostic à l’aide des applications Oracle Cloud et Public Health.

Pour en savoir plus

Produits Oracle à l’origine de ces efforts essentiels de gestion de la santé

Oracle Cloud Infrastructure (OCI) : Offre une puissance informatique haute performance pour exécuter de façon sécuritaire les charges de travail les plus importantes.

Oracle Application Express (APEX) : Plateforme de développement à faible code qui permet aux gens de créer des applications extensibles et sécuritaires.

Oracle Exadata Cloud Service : Exécute les charges de travail Oracle Database dans le nuage, améliorant la sécurité, le rendement et le temps de disponibilité.

Oracle Analytics Cloud avec Oracle R : Intégration de l’apprentissage automatique pour aider les entreprises à découvrir des informations uniques plus rapidement grâce aux technologies d’automatisation et d’intelligence artificielle.