Toyota migre ses workloads à haute performance vers Oracle Cloud

Le géant automobile Toyota migre ses workloads de calcul haute performance vers Oracle Cloud Infrastructure pour améliorer la conception de ses voitures et l'efficacité du développement.

Share:

Nous exécutons désormais nos workloads HPC sur Oracle Cloud Infrastructure dans le cadre de notre stratégie multicloud HPC. OCI possède des performances incroyables et l'exécution de simulations de mécanique des fluides numériques nous a permis d'améliorer notre vitesse de calcul et d'optimiser nos coûts. Cela nous aide à rendre le développement de voitures chez Toyota plus efficace et à produire des voitures affichant de meilleures performances.

Shinichi NodaResponsable de groupe, Division de la promotion DX, Toyota Motor

Difficultés de l'entreprise

Pour continuer à améliorer la qualité de ses voitures, Toyota met en œuvre la « Toyota New Global Architecture ». En tant qu'innovation structurelle qui s'étend à l'ensemble des activités mondiales de fabrication automobile de l'entreprise, elle vise à apporter des améliorations spectaculaires aux performances de base des voitures Toyota. L'augmentation de l'efficacité de la conception et du développement de l'automobile par des tests et des simulations de calcul ainsi que la poursuite de l'amélioration sont les clés pour faire des voitures qui ont d'excellentes performances environnementales et de conduite.

Toyota gérait des workloads de calcul haute performance dans un environnement sur site. Cependant, tout en continuant à utiliser ses ressources sur site, l'entreprise a commencé à se renseigner sur les services cloud afin de répondre avec flexibilité aux demandes des utilisateurs, telles que l'augmentation rapide des ressources et le test de nouvelles technologies.

Pourquoi Toyota a-t-il choisi Oracle ?

L'entreprise a testé un certain nombre de fournisseurs de services cloud dans le cadre de sa stratégie multicloud à haute performance. Les performances, les coûts, la précision du calcul, la flexibilité, la stabilité et d'autres exigences faisaient partie de ses critères. Après mûre réflexion, Toyota a décidé de migrer la base de ses simulations de calcul vers Oracle Cloud Infrastructure (OCI) tout en conservant des systèmes sur site.

Oracle Cloud Infrastructure est le seul et unique cloud public du secteur proposant du calcul bare metal haute performance. Il propose une latence inférieure à 2 microsecondes et 100 Gbit/s de bande passante grâce à un réseau Remote Direct Memory Access. Ce protocole transfère des données de la mémoire d'un ordinateur local vers la mémoire d'un ordinateur distant. La solution HPC unique d'OCI permet à Toyota d'exécuter des simulations de calcul complexes et de grande taille, qui nécessitent une puissance de calcul massive, le tout dans le cloud et sans aucun compromis sur les performances.

Résultats

L'exécution de workloads à haute performance pour les simulations de calcul sur Oracle Cloud Infrastructure a permis à Toyota d'augmenter la vitesse et l'efficacité de la conception et du développement de ses voitures, tout en optimisant ses coûts.

De plus, Toyota a considérablement réduit le délai d'approvisionnement en ressources informatiques, qui prenait auparavant plus de six mois dans l'environnement sur site. Avec OCI, seuls quelques jours sont nécessaires, étant donné l'espace physique disponible.

OCI permet à Toyota de désormais gérer de manière flexible les tests de nouvelles technologies, ce qui était difficile dans la configuration sur site. Toyota a atteint un ratio performances-coûts élevé avec OCI, car la plate-forme a permis de réduire le temps nécessaire pour effectuer des calculs grâce à des améliorations de la capacité.

Publié:13 octobre 2021