Les DAF et l’incertitude économique

Les DAF et l’incertitude économique
Cinq conseils pour aider les DAF
à faire face à l’incertitude économique

Alessandro Evangelisti, ERP Sales Development Leader, Oracle Italie


Évoluer dans un marché instable exige davantage de planification stratégique, de collaboration et un peu de courage

L'année 2016 a été marquée par des bouleversements considérables pour les entreprises. En juin, le vote en faveur du Brexit est venu s’ajouter à une suite d'événements déstabilisants pour les marchés et a rendu encore plus difficile de prévoir les conditions économiques à venir.

Nous avons basculé dans une époque où le changement est devenu la norme, et si une entreprise se heurte à un événement politique majeur, à un ralentissement soudain de l’économie ou à un changement démographique, elle doit s’adapter rapidement. Elle s’appuie donc plus que jamais sur son directeur administratif et financier (DAF) pour l’aider dans cette tâche.

Les DAF acceptent que l’avenir est incertain, mais ils savent également qu’ils ne peuvent pas attendre que le brouillard se dissipe. Fait encourageant, d’après une étude d’Oracle, près de la moitié (46 %) des responsables financiers prévoient d’investir dans la croissance s’ils découvrent une opportunité prometteuse, même s’ils se montrent plus prudents.

Ce n’est pas chose facile. Comment la direction financière peut-elle maîtriser les coûts sans adopter une stratégie d’austérité trop stricte qui rendrait toute croissance impossible ?

Prévoyez un éventuel changement de plan

 À juste titre, de nombreuses entreprises considèrent la modélisation sur inducteurs comme la meilleure approche, mais il est tout aussi important de baser leur modèle sur les informations fournies par le plus grand nombre de personnes possible. 

Quand l’avenir est incertain, il ne faut pas se contenter de plans linéaires. Les plans doivent se diviser en plusieurs branches, pour que chaque éventualité soit envisagée.

Les équipes financières doivent pouvoir modéliser et tester de nombreux scénarios, rapidement et avec un haut degré d’intégrité. Ensuite seulement pourront-elles développer un plan solide couvrant toutes les éventualités possibles.

À juste titre, de nombreuses entreprises considèrent la modélisation sur inducteurs comme la meilleure approche, mais il est tout aussi important de baser leur modèle sur les informations fournies par le plus grand nombre de personnes possible. Les DAF obtiennent un tableau bien plus complet et précis des réactions possibles de l’entreprise face à différentes situations économiques s’ils associent les informations exploitables dégagées par les équipes commerciales, le marketing, les RH et le reste de l’entreprise aux informations financières.

Galvanisez l’entreprise

 En tant qu’agents de transmission et de validation des données de l’entreprise, les DAF doivent développer les connaissances sur le digital pour comprendre les données des branches d’activité. 

Pour qu’une entreprise investisse de façon plus stratégique, toutes les branches d’activité doivent être alignées. Le DAF moderne est à la croisée des opérations des branches d’activité. Endossant le rôle d’« imprésario des données », il possède une vision globale des performances de chaque service qui lui confère une position idéale pour assurer la synchronisation des stratégies des branches d’activité avec les stratégies plus larges de l’entreprise.

D’après l’étude d’Oracle, 56 % des responsables financiers collaborent plus étroitement avec les branches d’activité et ce pourcentage devrait sans aucun doute augmenter suite aux efforts de modernisation entrepris par les sociétés. En tant qu’agents de transmission et de validation des données de l’entreprise, les DAF doivent développer les connaissances sur le digital pour comprendre les données des branches d’activité. De manière tout aussi essentielle, ils doivent être capables de rassembler et de présenter clairement leurs découvertes aux décideurs du comité de direction pour les aider dans la prise de décisions.

Gagnez en compréhension

 Aujourd’hui, les solutions de gestion des bénéfices et des coûts permettent aux entreprises de créer, de maintenir et d’analyser les allocations de coût avec plus de précision. 

Les entreprises d’aujourd’hui doivent opérer de manière plus efficace. Cela demande un certain niveau de connaissance de leur fonctionnement : améliorer leur gestion des ressources et de la trésorerie est essentiel pour réaliser des économies de coût et gagner en productivité.

Le problème est que de nombreux systèmes financiers sont fragmentés et fournissent une mauvaise visibilité sur les performances des branches d’activité. Cela complique l’identification des domaines où des améliorations sont possibles.

Aujourd’hui, les solutions de gestion des bénéfices et des coûts permettent aux entreprises de créer, de maintenir et d’analyser les allocations de coût avec plus de précision. Elles permettent également de calculer automatiquement les coûts, les bénéfices et les autres principaux indicateurs de performance clés de sorte que les entreprises puissent évaluer leurs performances et modifier leurs processus en conséquence.

Devenez maître du changement grâce à une meilleure gestion du risque

La gestion du risque ne se résume pas à savoir quand faire preuve de prudence. Elle consiste également à savoir quand et comment saisir des opportunités. La planification prospective est un élément clé pour atténuer le risque et capitaliser sur les opportunités, et 53 % des responsables financiers admettent que leur rôle actuel est beaucoup plus axé sur les stratégies futures. 

Avec un processus standardisé d’identification, de surveillance et de traitement des menaces, l’entreprise peut réagir plus rapidement, et réduire par là même ses pertes. Par ailleurs, il est important que les risques potentiels soient présentés en toute transparence aux responsables d’entreprise, qui ne possèdent peut-être pas l’expertise nécessaire en termes d’analytique pour exploiter les données eux-mêmes. La possibilité de suivre les audits sur les risques et de les synthétiser dans des tableaux de bord faciles à lire permet à l’entreprise de prendre rapidement des décisions éclairées.

Osez : la fortune sourit aux audacieux

Être appelé à prendre les rênes des investissements stratégiques et de la croissance dans un marché post-Brexit ajoute un énorme poids sur les épaules des DAF. 53 % des responsables financiers affirment que l’on exige davantage d’eux qu’avant. Cependant, ceux qui relèvent ce défi apportent une contribution inestimable pour l’entreprise. 46 % des responsables financiers admettent que leur travail est plus difficile, mais le même pourcentage bénéficie également d’une plus grande reconnaissance de ses efforts.

Les contextes économiques plus difficiles accentuent la pression sur les choix d’investissements et la prise de décision, ce qui fait évoluer le rôle de la finance et place les DAF au cœur de la stratégie d’entreprise. Ce n’est en aucun cas le moment de se montrer téméraire, mais les responsables financiers qui aident leur entreprise à traverser cette période de changement avec autorité seront déterminants dans sa réussite à long terme.


En savoir plus

Nous sommes là pour vous aider

Contacter un conseiller commercial

S’inscrire par thème