FAQ sur Base Database Service

Généralités

À quoi sert Oracle Base Database Service ?

Oracle Base Database Service (anciennement Oracle Database Cloud Service) est constitué d'Enterprise Database Service et de Standard Database Service exécutés sur des systèmes de base de données de machine virtuelle. Il permet de créer, de redimensionner et de sécuriser des bases de données Oracle Enterprise Edition et Standard Edition facilement et à moindres coûts dans Oracle Cloud Infrastructure (OCI). Vous pouvez créer des bases de données sur des machines virtuelles avec différentes formes de calcul et capacités de stockage de volume de blocs. Le service fournit une automatisation intégrée des tâches courantes de gestion du cycle de vie des bases de données, telles que la mise à jour, la sauvegarde/récupération et l'activation d'Oracle Data Guard. Toutes ces actions peuvent être effectuées à l'aide de la console OCI ou des API REST.

Comment créer ma première base de données ?

Une fois que vous avez créé un compte OCI, vous devez en premier lieu créer un réseau cloud virtuel (VCN) avant de créer votre première base de données. Un VCN est un réseau virtuel privé que vous configurez dans les data centers Oracle. Il ressemble grandement à un réseau traditionnel, avec des règles de pare-feu et des types spécifiques de passerelles de communication que vous pouvez choisir d'utiliser. Ensuite, vous pouvez créer une base de données Oracle dans un système de base de données à l'aide de la console, des API REST, de la CLI et des SDK.

Comment puis-je payer pour les ressources que je consomme ?

Le service prend en charge le modèle de crédit universel (UCM) d'Oracle avec les tarifs« licence incluse » et  « utilisez votre propre licence » (BYOL). La tarification est flexible, avec des options de paiement au fur et à mesure (PAYG) et de crédits annuels universels d'Oracle. Le prix dépend de l’édition de base de données sélectionnée, de la forme de la base de données et du nombre d'OCPU et de la capacité de stockage que vous choisissez. Pour plus de détails, reportez-vous à la section sur la tarification des machines virtuelles. Les locations existantes avec ou sans compteur seront facturées selon leur plan existant jusqu’à ce qu’elles soient converties en location selon le modèle de crédit universel.

Pour plus d'informations, reportez-vous à la FAQ sur la tarification d'Oracle Universal Credit.

Quelles sont les versions du logiciel Oracle Database prises en charge ?

Actuellement, les versions d'Oracle Database 19c, 21c et 23c sont prises en charge.

Quelles sont les éditions du logiciel Oracle Database prises en charge ?

Les éditions suivantes du logiciel Oracle Database avec licence incluse sont prises en charge et optimisées pour le cloud.

  • Édition standard
  • Édition Enterprise
  • Édition Enterprise High Performance
  • Édition Enterprise Extreme Performance

Vous pouvez également utiliser votre propre licence (BYOL).

Quelles sont les options de base de données disponibles avec les différentes éditions logicielles d’Oracle Database ?

Toutes les éditions comprennent Oracle Database Transparent Data Encryption, Machine Learning et Spatial and Graph.

  • L’édition Standard inclut Oracle Database Standard Edition.
  • L’édition Enterprise inclut Oracle Database Enterprise Edition, Data Masking and Subsetting Pack, Diagnostics and Tuning Packs et Real Application Testing.
  • Enterprise Edition High Performance étend Enterprise Edition avec les options suivantes : Multitenant, Partitioning, Advanced Compression, Advanced Security, Label Security, Database Vault, OLAP, Database Lifecycle Management Pack et Cloud Management Pack for Oracle Database.
  • Enterprise Edition Extreme Performance étend High Performance avec les options suivantes : In-Memory Database et Active Data Guard, Real Application Clusters.

Qu'est-ce qu'un système de base de données ?

Un système de base de données est une machine virtuelle où le logiciel Oracle Database est déployé et configuré avec le nombre de cœurs, l'édition du logiciel et la version de base de données définis par l’utilisateur.

Où puis-je trouver la documentation technique relative à la création et à l'utilisation de systèmes de base de données ?

La documentation technique relative aux systèmes de base de données fait partie de la documentation d'OCI.

Quelles sont les formes de machine virtuelle disponibles lors du lancement d'un système de base de données ?

Les systèmes de base de données sont disponibles avec les formes Flex AMD Standard E4, Flex Intel X9 Standard 3 ou Flex Ampere Standard A1. Pour obtenir des informations actualisées sur les formes disponibles, reportez-vous à la section À propos des systèmes de base de données de machine virtuelle dans la documentation.

Quelles sont les options de stockage disponibles lors du lancement d'un système de base de données ?

Les systèmes de base de données de machine virtuelle sont disponibles soit avec des performances élevées soit avec un ratio stockage de volume de blocs et performances équilibrées.

Comment choisir la forme adaptée à mes besoins en base de données ?

Ce sont notamment les performances, la capacité de stockage et le coût qui guideront la sélection de votre forme.

Quelles sont les bonnes pratiques recommandées pour la surveillance des bases de données et des systèmes de base de données ?

Oracle offre aux clients diverses options de gestion et de surveillance dans le cloud et sur site. Il s'agit notamment d'Oracle Enterprise Manager et d'Oracle Cloud Infrastructure Database Management.

Puis-je recevoir des notifications sur les événements qui ont un impact sur mes systèmes de base de données ?

Oui. Les événements ayant un impact sur les systèmes de base de données sont disponibles via le service d'événements. Reportez-vous à la documentation pour obtenir la liste des types d'événement pour les systèmes de base de données.

Oracle Real Application Clusters (RAC) est-il pris en charge ?

Oui. Il est possible de déployer deux nœuds Oracle RAC sur des machines virtuelles au sein d'un réseau cloud virtuel. Oracle RAC sur machines virtuelles peut être configuré en définissant le nombre total de nœuds sur 2 lorsque vous sélectionnez les options de provisionnement d'un système de base de données.

Oracle RAC est-il pris en charge sur les systèmes de base de données de machine virtuelle au-delà de deux nœuds ?

Non, les bases de données Oracle RAC sont prises en charge avec Enterprise Edition Extreme Performance pour des systèmes de base de données sur des machines virtuelles, mais elles sont limitées à une configuration RAC à deux nœuds.

La forme Oracle RAC sur deux nœuds s'étend-elle sur plusieurs domaines de disponibilité ?

Non, les machines virtuelles pour RAC sur deux nœuds sont déployées sur des serveurs et des baies distinctes au sein du même domaine de disponibilité. Le stockage est partagé entre les deux instances de base de données. Cette configuration offre une protection contre les pannes de serveur et d'alimentation de la baie. Pour une plus haute disponibilité, il est recommandé d'activer Oracle Data Guard avec un système de base de données de machine virtuelle RAC sur deux nœuds de secours dans un domaine de disponibilité distinct.

Puis-je créer plusieurs bases de données dans un système de base de données sur machines virtuelles ?

Les systèmes de base de données sur machines virtuelles ne contiennent qu’une seule base de données conteneurisée (CDB). Toutefois, la base de données conteneurisée peut contenir plusieurs bases de données enfichables (PDB). Une seule CDB avec une seule PDB est créée par défaut lors de la création du système de base de données de machine virtuelle. Le service offre une gestion intégrée du cycle de vie des PDB.

Puis-je modifier le nombre d'OCPU dans une forme de machine virtuelle après sa création ?

Oui, vous pouvez adapter le nombre d’OCPU selon vos besoins. Toutefois, pour modifier le nombre d'OCPU, vous devez modifier la forme de la machine virtuelle, ce qui provoque un temps d'arrêt de la base de données. Pour les systèmes de base de données de machine virtuelle RAC à deux nœuds, la modification s'effectue sur une VM à la fois.

Puis-je redimensionner le stockage pour un système de base de données de machine virtuelle ?

Oui. Un système de base de données de machine virtuelle utilise des volumes de stockage de blocs. Vous pouvez donc configurer le stockage disponible à votre guise entre 256 Go et 80 To. Vous pouvez augmenter la capacité de stockage sans temps d’arrêt. Pour réduire le stockage, vous devez migrer vers un nouveau système de base de données de machine virtuelle.

Puis-je cloner un système de base de données sur machines virtuelles ?

Oui, vous pouvez cloner un système de base de données sur machines virtuelles qui utilise Logical Volume Manager (LVM) ou Grid Infrastructure/ASM pour le logiciel de gestion du stockage. Le clonage d'un système de base de données de machine virtuelle crée une copie de la base de données source au moment de l'opération de clonage, y compris les volumes de logiciel et de base de données.

Comment migrer mes données de ma base de données Oracle Database sur site vers Database Cloud Service ?

Oracle propose un large éventail de solutions de migration vers Oracle Database Cloud.

Facturation

Comment puis-je payer ce que je consomme ?

Le modèle d'achat de crédits universels d'Oracle permet une tarification simple et flexible. La tarification à l’usage (PAYG) permet aux clients de fournir rapidement des services sans engagement initial, sans période de service minimale et en ne payant que ce qu’ils utilisent, qui sera facturé mensuellement à terme échu. Les crédits universels annuels vous permettent d'utiliser tous les services OCI et de plateforme éligibles à tout moment, dans n'importe quelle région. Les crédits universels annuels sont facturés à l’avance et permettent de réaliser des économies importantes sur l’ensemble des services Cloud, en combinant une réduction des coûts et une dépense mensuelle prévisible avec une période de montée en puissance au fur et à mesure que vous intégrez vos charges de travail.

Pour plus d'informations, reportez-vous à la FAQ sur la tarification d'Oracle Universal Credit.

Comment mon utilisation sera-t-elle mesurée ?

Pour les systèmes de base de données sur machines virtuelles, il existe 3 composants de mesure. L'utilisation d'OCPU et le stockage de volumes de blocs sont requis. Oracle Database Autonomous Recovery Service et Oracle Cloud Infrastructure (OCI) Object Storage sont facultatifs.

Les modèles « licence incluse » et « apportez votre propre licence » (BYOL) sont tous deux facturés en fonction de l'utilisation des OCPU. L'utilisation des OCPU par heure est facturée selon la forme du système de base de données de machine virtuelle. Chaque heure OCPU entamée est facturée comme une heure partielle avec un minimum d’une minute.

Les systèmes de base de données de machine virtuelle utilisent le stockage de volume de blocs distant. Vous pouvez associer jusqu'à 100 To de stockage total (jusqu'à 80 To de stockage de données et jusqu'à 20 To de stockage de récupération). Vous payez pour le stockage total. Vous pouvez choisir des volumes de stockage de blocs présentant des performances supérieures ou équilibrées. Les volumes de stockage par blocs avec des performances élevées sont définis comme étant 1 unité de stockage par blocs avec 20 unités de performances par blocs par gigaoctet et par mois. Les volumes de stockage par blocs avec des performances équilibrées sont définis comme étant 1 unité de stockage par blocs avec 10 unités de performances par blocs par gigaoctet et par mois.

Vous pouvez utiliser la fonctionnalité de sauvegarde/restauration pour configurer les sauvegardes de vos bases de données sur Autonomous Recovery Service ou OCI Object Storage. Le coût des sauvegardes dépend du volume total de stockage utilisé.

Pour plus de détails, reportez-vous à la grille tarifaire cloud.

Puis-je changer de modèle de licence après avoir provisionné un système de base de données ?

Oui, vous pouvez passer du modèle de licence incluse au modèle BYOL et vice versa.

Est-il possible d'arrêter la facturation des instances ?

Oui. Cette fonctionnalité est proposée pour les systèmes de base de données sur machines virtuelles. Pour tirer parti de cette fonctionnalité, accédez au système de base de données de la machine virtuelle et sélectionnez le nœud à arrêter. La base de données reste intacte tant que le nœud est arrêté. Vous n’êtes pas facturé pour les heures pendant lesquelles le nœud n’est pas en cours d’exécution.

Sécurité

Qu’est-ce qu’un réseau Oracle Virtual Cloud Network (VCN) et pourquoi les systèmes de base de données sont-ils déployés dans un VCN par défaut ?

Un VCN est un réseau privé personnalisable dans OCI. Tout comme un réseau de datacenter traditionnel, un VCN vous offre un contrôle total sur votre environnement réseau. Cela comprend l’affectation de votre propre espace d’adressage IP privé, la création de sous-réseaux, la création de tables de routage et la configuration de pare-feu avec état. Un seul locataire peut avoir plusieurs VCN, ce qui permet de regrouper et d’isoler des ressources associées.

Le déploiement dans un VCN par défaut offre également de la sécurité et de la flexibilité en :

  • Protégeant vos bases de données d'Internet
  • Configurant des listes de sécurité (entrantes/sortantes) pour empêcher les utilisateurs malveillants d’accéder au système de base de données

Dans quels sous-réseaux, est-ce que je place le système de base de données pendant le déploiement ?

Nous vous recommandons vivement de créer des sous-réseaux distincts dans chaque domaine de disponibilité et de placer vos systèmes de base de données dans ces sous-réseaux. Cela vous permet de définir avec précision les listes de sécurité entrantes/sortantes pour le sous-réseau et de contrôler l’accès au réseau.

Comment configurer TDE pour mes bases de données ?

Les systèmes de base de données sont configurés avec TDE par défaut lors de la mise en service. Pour plus d'informations sur TDE, reportez-vous à la FAQ sur TDE. Vous avez la possibilité de vous connecter et de contrôler d’autres stratégies de sécurité sur le système de base de données.

Puis-je utiliser le service OCI Vault pour gérer les clés de chiffrement de base de données ?

Vous pouvez utiliser le service OCI Vault avec des clés de chiffrement gérées par le client. Les clés de chiffrement gérées par Oracle sont également disponibles. Reportez-vous à la documentation relative aux clés de chiffrement de base de données.

Comment puis-je contrôler l’accès de gestion et sécuriser les systèmes de base de données ?

Avec Oracle Identity and Access Management (IAM), vous pouvez configurer votre environnement cloud pour répondre à vos exigences de sécurité et de conformité. Au niveau de la base de données, vous configurez des stratégies IAM vous permettant de limiter l'accès aux systèmes de base de données à un ensemble sélectionné d'utilisateurs. Pour savoir comment utiliser Oracle IAM, référez-vous à la documentation.

Puis-je vérifier les opérations qui sont effectuées sur le système de base de données ?

Oui. Avec un accès racine complet au système de base de données, vous pouvez configurer l’audit pour toutes les opérations sur le système de base de données. Ce service fournit un support d’audit robuste dans toutes les éditions de la base de données. Les enregistrements d’audit incluent des informations sur l’opération qui a été auditée, l’utilisateur effectuant l’opération, ainsi que la date et l’heure de l’opération. Les enregistrements d’audit peuvent être stockés dans le journal d’audit de la base de données ou dans des fichiers sur le système d’exploitation. L’audit standard comprend les opérations sur les privilèges, les schémas, les objets et les instructions. De plus, vous pouvez utiliser OCI Audit pour auditer tous les appels de gestion d’API réalisés sur votre location.

Puis-je utiliser les options de sécurité d'Oracle Database ?

Oui. toutes les options de sécurité d'Oracle Database sont prises en charge.

Qu'est-ce qu'Oracle Data Safe et qu'en est-il de sa prise en charge ?

Oracle Data Safe est un service natif du cloud qui fournit des fonctionnalités de sécurité notamment d'évaluation, d'audit et de masquage des données. Il peut être librement utilisé avec les systèmes de base de données.

Mises à jour

Quelle est la fonctionnalité de mise à jour des systèmes de base de données ?

La fonctionnalité de mise à jour simplifie les étapes nécessaires pour mettre à jour vos bases de données et systèmes de base de données. Vous pouvez utiliser les API et la console OCI pour afficher les mises à jour applicables à votre système de base de données ou à votre base de données et soumettre une demande de mise à jour. Le service exécutera ensuite l'ensemble des étapes de mise à jour tout en affichant l’état. Vous pouvez afficher toutes les mises à jour qui ont été appliquées et, si nécessaire, annuler ou réappliquer une mise à jour. En outre, vous pouvez utiliser les contrôles Oracle Identity and Access Management (IAM) pour gérer l’accès aux fonctionnalités de mise à jour.

Quelle est la configuration réseau requise pour activer la fonctionnalité d'application de mise à jour ?

Le réseau cloud (VCN) de votre système de base de données doit pouvoir accéder aux mises à jour stockées dans OCI Object Storage. Pour ce faire, vous pouvez configurer une passerelle de service, qui permet aux ressources cloud sans adresse IP publique d'accéder de façon privée aux services Oracle tels qu'Oracle Object Storage.

Quel type de mise à jour puis-je appliquer à l'aide de la fonctionnalité de mise à jour ?

Des mises à jour propres aux services pour les bases de données et les bases de données peuvent être appliquées. Seules les mises à jour les plus récentes sont disponibles pour les systèmes de base de données. Les bases de données disposent à la fois de la dernière mise à jour et des anciennes mises à jour de base de données disponibles. Vous trouverez la liste des mises à jour de système de base de données et de base de données actuellement disponibles dans Mise à jour d'un système de base de données.

Comment appliquer des mises à jour provisoires ou trimestrielles qui ne sont pas encore prises en charge ?

Utilisez des images logicielles de base de données personnalisées pour appliquer des mises à jour temporaires ou ponctuelles. Nous vous déconseillons d'appliquer les mises à jour trimestrielles sur site à l’aide de l’utilitaire OPatch. Ces mises à jour peuvent ne pas fonctionner sans l'application des mises à jour supplémentaires propres au cloud. Vous devez plutôt appliquer les mises à jour trimestrielles personnalisées pour le cloud disponibles via la console Oracle Cloud Infrastructure et les API REST.

Puis-je utiliser une image logicielle de base de données personnalisée pour mettre à jour des bases de données ?

Oui. vous pouvez utiliser des images logicielles de base de données personnalisées.

Y aura-t-il des temps d'arrêt pendant l'application d'une mise à jour ?

Oui. Un temps d'inactivité est constaté avec les systèmes de base de données de machine virtuelle à un nœud. L'application de correctifs au système de base de données de machine virtuelle RAC à deux nœuds est exécutée sur un nœud à la fois. Vous pouvez également configurer Oracle Data Guard pour réduire les temps d'arrêt. Suivez les bonnes pratiques permettant d'augmenter la disponibilité de votre architecture (MAA, Maximum Availability Architecture).

Que se passe-t-il si j'utilise la fonctionnalité de mise à jour et que la mise à jour échoue ?

Votre système de base de données ou votre base de données sera dans l’état « disponible » si le correctif échoue. L’historique des mises à jour peut indiquer la raison pour laquelle l’opération a échoué. Pour déboguer la cause première de l’échec, vous pouvez accéder aux journaux détaillés relatifs aux mises à jour en accédant à votre hôte. Si les informations du journal ne vous aident pas à résoudre le problème, vous pouvez envoyer une demande à l’assistance Oracle Support afin de déterminer la cause du problème.

Comment puis-je en savoir plus sur les mises à jour installées sur mon répertoire ou mon système de base de données à l’aide de la fonctionnalité de mise à jour ?

Vous pouvez afficher l'historique des correctifs du système et de la base de données qui ont été appliqués à l'aide de la console OCI et des API REST.

Dois-je respecter un ordre de mise à jour pour les mises à jour de système de base de données et de base de données ?

Oui, votre système de base de données doit être sur la même version ou une version ultérieure à celle de votre base de données. Pour éviter tout conflit de version, vous devez d'abord appliquer les mises à jour du système de base de données, puis les mises à jour de base de données. Si vous ne suivez pas cet ordre, vous recevrez un message d’erreur lors de la mise à jour.

Existe-t-il des différences entre les groupes de mises à jour d'Oracle Database disponibles sur site et ceux pour le service ?

Oui. Les mises à jour de groupe Oracle Database et les mises à jour de base de données du système de base de données sont différentes. Les mises à jour de base de données de système de base de données sont un sur-ensemble contenant les mises à jour de groupe Oracle Database et les mises à jour OCI, ainsi que d'autres mises à jour.

Puis-je mettre à jour Grid Infrastructure à l'aide de la fonctionnalité de mise à jour ?

Oui. Les mises à jour du système de base de données incluent les mises à jour Grid Infrastructure et sont disponibles pour les systèmes de base de données utilisant la gestion du stockage Grid Infrastructure/ASM. Les mises à jour du système d'exploitation ne sont pas incluses.

Puis-je appliquer un correctif à mon système d’exploitation à l’aide de la fonction d'application des correctifs ?

Les mises à jour de système d'exploitation ne sont actuellement pas prises en charge via la console OCI ou les API utilisant la fonctionnalité d'application de correctifs. Vous devez accéder directement à l'hôte pour mettre à jour manuellement le système d'exploitation via la ligne de commande. Reportez-vous à la documentation relative aux mises à jour du système d'exploitation de base de données de machine virtuelle.

Les mises à jour sont-elles cumulatives ?

Oui. Les mises à jour de base de données sont cumulatives. Les nouvelles mises à jour contiennent les mises à jour du système de base de données précédent ou celles de la même version.

Sauvegarde et récupération

Quelles sont les options de destination des sauvegardes ?

Oracle Database Autonomous Recovery Service et OCI Oracle Cloud Infrastructure (OCI) peuvent être utilisés en tant que destinations de sauvegarde. Pour plus d'informations, reportez-vous à Concepts relatifs au service de récupération et à Présentation d'OCI Object Storage.

L'utilisation d'Autonomous Recovery Service par rapport à OCI Object Storage présente-t-elle un avantage en matière de récupération ?

Autonomous Recovery Service est une solution de sauvegarde cloud entièrement gérée, autonome et centralisée pour les bases de données OCI. Recovery Service est conçu pour tirer parti des fonctionnalités combinées de Zero Data Loss Recovery Appliance et d'Oracle Recovery Manager (Oracle RMAN). Lorsque vous utilisez Autonomous Recovery Service pour les sauvegardes automatiques, il n'est pas nécessaire d'effectuer des sauvegardes complètes hebdomadaires. Autonomous Recovery Service utilise des sauvegardes complètes virtuelles pour effectuer une récupération de base de données, ce qui accélère la récupération, car il n'existe aucune sauvegarde incrémentielle quotidienne. Lorsque la fonctionnalité de protection des données en temps réel est activée, Autonomous Recovery Service fournit un meilleur objectif de point de récupération que les sauvegardes vers Object Storage car les modifications apportées aux journaux redo sont transférées en continu à partir de la base de données protégée.

Quelle est la différence entre Autonomous Recovery Service et Zero Data Loss Autonomous Recovery Service ?

Autonomous Recovery Service fournit une solution optimisée de sauvegarde et de récupération automatiques reposant sur des stratégies. Zero Data Loss Autonomous Recovery Service est une fonctionnalité facultative du service Autonomous Recovery qui offre une protection des données en temps réel afin de protéger les bases de données avec une récupération sans perte de données en cas de panne de base de données. La protection des données en temps réel consiste à transférer en continu des modifications de journalisation d'une base de données protégée vers Autonomous Recovery Service. Cette fonctionnalité réduit la perte de données et fournit un RPO proche de 0. La fonctionnalité de protection des données en temps réel étant une option de coût supplémentaire, vous pouvez choisir de l'activer ou de la désactiver lorsque vous configurez des sauvegardes automatiques de base de données.

Les sauvegardes de la base de données sont-elles chiffrées ?

Oui. Les sauvegardes sont cryptées avec la clé maître utilisée pour crypter votre base de données.

Quelle est la méthode recommandée pour sauvegarder la base de données ?

La fonctionnalité de sauvegarde automatique gérée par Oracle est la méthode recommandée pour sauvegarder la base de données. Vous pouvez utiliser la console OCI ou les API REST pour créer et gérer des sauvegardes de vos bases de données. Vous pouvez également restaurer votre base de données existante à partir d’une sauvegarde ou créer une nouvelle base de données à partir d’une sauvegarde. Pour plus d'informations, reportez-vous aux sections Caractéristiques de la sauvegarde gérée et Automatisation et stockage de la sauvegarde dans Oracle Cloud.

Pourquoi utiliser les sauvegardes automatiques plutôt que de les gérer manuellement avec RMAN ?

Les sauvegardes automatisées sont plus fiables, plus cohérentes et moins sujettes aux erreurs que les sauvegardes manuelles. Vous pouvez utiliser la console OCI ou les API Rest pour créer et gérer facilement des sauvegardes. Lorsque vous utilisez la console, vous pouvez créer des sauvegardes complètes à la demande ou configurer des sauvegardes incrémentielles automatiques en quelques clics. De même, vous pouvez visualiser vos sauvegardes et restaurer votre base de données en utilisant le dernier bon état connu, un point dans le temps ou un numéro SCN (numéro de changement système). Vous pouvez également créer une nouvelle base de données à partir de votre sauvegarde dans un nouveau système de base de données. Pour plus d'informations, reportez-vous à Récupération d'une base de données à l'aide de la console et à Méthodes de gestion des ressources du service de récupération.

Que se passe-t-il en cas d'échec de ma sauvegarde automatique ?

Si une sauvegarde opérationnelle automatique échoue, le service de base de données tente à nouveau l'opération lors de la période de sauvegarde du jour suivant. En cas d'échec d'une sauvegarde complète à la demande, vous pouvez réessayer l'opération lorsque le système de base de données et la disponibilité de la base de données sont restaurés. Les sauvegardes qui ont échoué sont signalées sur la console OCI. Pour les systèmes de base de données utilisant la fonctionnalité de protection des données en temps réel de Zero Data Loss Autonomous Recovery Service, la sauvegarde ignorée ne provoque pas de perte de données car la récupération de la base de données continue d'être disponible à l'aide des fichiers redo fournis.

Les sauvegardes automatiques sont-elles activées par défaut ?

Non, les sauvegardes automatiques ne sont pas activées par défaut. Vous pouvez activer cette option lors de la création de la base de données ou à tout moment après sa mise en service. Pour plus d'informations, reportez-vous à Sauvegarde de bases de données Oracle Cloud vers Recovery Service.

Quelle est la durée de conservation des sauvegardes automatiques ?

La période de conservation disponible pour les sauvegardes automatiques dépend du type de destination de sauvegarde choisi.

Lorsque vous choisissez Autonomous Recovery Service comme destination de sauvegarde :

  • Vous pouvez choisir l'une des stratégies de protection prédéfinies de Bronze (14), Argent (35) (politique de protection par défaut), Or (65), Platine (95) ou définir une ou plusieurs stratégies de protection personnalisées (stratégies de protection définies par l'utilisateur avec une valeur comprise entre 14 et 95 jours). Pour plus d'informations, reportez-vous à Automatisation de la sauvegarde et stockage dans Oracle Cloud.

Lorsque vous choisissez OCI Object Storage comme destination de sauvegarde :

  • Vous pouvez choisir l'une des valeurs prédéfinies suivantes : 7, 15, 30 (par défaut), 45 ou 60 jours. Pour plus d'informations, reportez-vous à la section Conservation de la sauvegarde.

Puis-je définir ma propre fréquence pour les sauvegardes incrémentielles automatiques ?

Vous ne pouvez pas personnaliser la période de conservation ou la fréquence des sauvegardes incrémentielles automatiques.

Les sauvegardes quotidiennes de niveau 1 sont des sauvegardes incrémentielles créées chaque jour pendant les six jours suivant le jour de sauvegarde de niveau 0. Les sauvegardes des fichiers de journalisation archivés sont effectuées avec une fréquence minimale toutes les 60 minutes.

Quelle est la planification des sauvegardes automatiques ?

Lorsque vous activez les sauvegardes automatiques pour une base de données, une sauvegarde initiale de niveau 0 est créée. Pour les sauvegardes automatiques vers OCI Object Storage, les sauvegardes complètes sont effectuées une fois par semaine, avec des sauvegardes incrémentielles quotidiennes entre les deux. Pour les sauvegardes automatiques vers Autonomous Recovery Service, seules les sauvegardes incrémentielles quotidiennes sont effectuées après la sauvegarde complète initiale.

Vous pouvez définir le jour de la semaine pour la sauvegarde automatique ainsi qu'un créneau de deux heures pour le redémarrage de la sauvegarde complète. Vous pouvez également programmer un créneau de 2 heures pour le début des sauvegardes incrémentielles quotidiennes.

Qu’advient-il de mes sauvegardes après l'arrêt de mon système de base de données ?

Pour les destinations de sauvegarde automatique OCI Object Storage :

  • Les sauvegardes automatiques sont supprimées lorsqu'un système de base de données est arrêté.
  • Les sauvegardes complètes à la demande restent dans OCI Object Storage en tant que sauvegardes autonomes lors de l'arrêt d'un système de base de données.
  • Vous pouvez restaurer ultérieurement des sauvegardes autonomes vers une nouvelle base de données sur un système de base de données.

Pour les destinations de sauvegarde automatique Autonomous Recovery Service, vous pouvez choisir le mode de gestion des sauvegardes après l'interruption d'une base de données :

  • Conservez les sauvegardes en fonction de la période de conservation de la stratégie de protection : lorsqu'une base de données est arrêtée, les sauvegardes automatiques de base de données associées à la base de données arrêtée sont supprimées à la fin de la période de conservation indiquée.
  • Conservez les sauvegardes pendant 72 heures avant de les supprimer : lorsqu'une base de données est arrêtée, les sauvegardes automatiques de base de données associées à la base de données arrêtée sont conservées pendant 72 heures avant d'être supprimées Les sauvegardes sont conservées pendant 72 heures afin d'éviter toute suppression accidentelle par l'utilisateur.

Quelles sont les mesures prises pour que mes sauvegardes ne soient pas perdues ?

Pour les destinations de sauvegarde OCI Object Storage, vos sauvegardes sont stockées dans OCI Object Storage. OCI Object Storage a été conçu pour être extrêmement durable. Les données sont stockées de manière redondante sur plusieurs serveurs de stockage et dans plusieurs domaines de disponibilité. L’intégrité des données est activement surveillée à l’aide de sommes de contrôle et les données corrompues sont détectées et réparées automatiquement. Toute perte de redondance des données est automatiquement détectée et corrigée automatiquement, sans impact sur le client. Pour plus de détails, reportez-vous à Caractéristiques d'Object Storage.

Pour les destinations de sauvegarde Recovery Service, Recovery Service offre de nombreuses couches de protection. Les sauvegardes sont régulièrement validées et stockées sur un stockage hautement redondant et distribuées dans différents domaines de disponibilité. L’intégrité des données est activement surveillée à l’aide de sommes de contrôle et les données corrompues sont détectées et réparées automatiquement. Toute perte de redondance des données est automatiquement détectée et corrigée automatiquement, sans impact sur le client. Pour plus d'informations, reportez-vous aux Concepts relatifs au service de récupération.

Haute disponibilité

Comment améliorer la disponibilité de mes bases de données ?

Les systèmes de base de données de machine virtuelle RAC à deux nœuds vous permettent de vous prémunir des temps d'arrêt résultant d'une défaillance du serveur ou de l'instance de base de données. Vous pouvez également lancer des systèmes de base de données dans différents domaines de disponibilité ou régions et configurer Oracle Data Guard.

Pour plus d'informations sur la mise en place d'une configuration hautement disponible pour les bases de données Oracle, reportez-vous aux sections sur Data Guard pour une disponibilité élevée et Maximum Availability Architecture (MAA).

Quelles éditions de base de données prennent en charge la fonctionnalité Data Guard ?

Toutes les éditions de base de données d’entreprise prennent en charge la fonctionnalité Data Guard. L’édition Enterprise Extreme Performance prend en charge Active Data Guard.

Quels sont les avantages de la configuration de Data Guard par rapport à la configuration manuelle de Data Guard ?

L'activation d'Oracle Data Guard est disponible via les API REST et la console d'OCI. En quelques clics, vous pouvez activer Data Guard et effectuer des actions de basculement et de rétablissement. Vous pouvez également configurer un contrôle d’accès granulaire pour la fonctionnalité à l’aide d’Oracle Identity and Access Management Service.

Quels modes de protection et types de transport sont pris en charge par la fonctionnalité Data Guard ?

Le mode de protection Maximum Performance avec le type de transport ASYNC et la disponibilité maximale avec le type de transport SYNC sont pris en charge.

Comment puis-je supprimer les associations Data Guard à l’aide de la fonctionnalité Data Guard ?

Pour supprimer l’association Data Guard à l’aide de la fonctionnalité Data Guard, vous devez d’abord supprimer la base de données de secours. Une fois la base de données de secours supprimée, l’association Data Guard sera automatiquement supprimée.

Quelle sera la version de la base de données de secours quand elle sera créée par la fonctionnalité Data Guard ?

Par défaut, la base de données de secours est créée avec la même version de base de données que celle de la base de données principale. Toutefois, vous pouvez choisir la même version ou une version supérieure à l'aide d'une image logicielle de base de données personnalisée pour votre base de données de secours.

Puis-je configurer Data Guard entre ma base de données sur site et une base de données exécutée sur un système de base de données dans OCI ?

Oui, vous pouvez configurer Data Guard entre une base de données sur site et une base de données exécutée sur un système de base de données dans OCI. Vous pouvez configurer manuellement Data Guard entre votre base de données sur site et une base de données Oracle Cloud Infrastructure à l’aide de DGMGRL. En savoir plus sur DGMGRL.

Comment puis-je mettre à jour des bases de données dans une configuration Data Guard principale et de secours ?

Vous pouvez mettre à jour des bases de données dans une configuration Data Guard principale et de secours. Il est conseillé dans un premier temps de mettre à jour la configuration de secours, puis de basculer vers celle-ci avant d'appliquer le correctif à la configuration principale.

Comment puis-je sauvegarder des bases de données dans une configuration Data Guard ?

Vous pouvez utiliser la fonctionnalité de sauvegarde et de restauration d'OCI Database pour sauvegarder et restaurer vos bases de données principales. Si vous souhaitez activer la sauvegarde pour une configuration de secours, vous pouvez le faire en accédant à l’hôte de votre base de données de secours et à l’aide de RMAN (Recovery Manager).

Puis-je utiliser mon instance de secours pour des opérations de lecture ?

Avec Active Data Guard, vous pouvez utiliser la base de données de secours pour des opérations en lecture seule.

Puis-je configurer Fast-Start Failover (FSFO) avec la fonctionnalité Data Guard ?

Non, il n'est pas possible de configurer FSFO avec la fonctionnalité Data Guard. Toutefois, vous pouvez le configurer manuellement. Il est préférable de le déployer sur une machine virtuelle dans un domaine de disponibilité distinct, si possible.