Oracle Database 12c version 2 sur Oracle Cloud

La base de données dans le Cloud la plus rapide, la plus évolutive et la plus fiable au monde

Par Jeff Erickson


Note d’information

Note d’information : Oracle Database as a Service

Les entreprises, quelle que soit leur taille, sont toujours à la recherche de nouvelles technologies susceptibles de leur procurer un avantage. Parfois, cependant, un changement significatif se produit, change le paysage technologique et force chacun à réagir. Nous sommes dans ce cas de figure, indiquent les observateurs du secteur. Les entreprises « évoluent progressivement d’une gestion informatique effectuée dans leurs propres centres de données, à une gestion informatique effectuée par des services de Cloud computing » explique Andy Mendelsohn, vice-président exécutif, Technologies des serveurs de base de données, Oracle.

Mais elles ne passent pas au Cloud pour maintenir le status quo, ajoute-t-il. « Elles le font pour faire un bond en avant. » Avec le lancement d’Oracle Database 12c version 2 dans Oracle Cloud, Oracle permet aux entreprises de toutes tailles d’accéder à la technologie de base de données la plus rapide, la plus évolutive et la plus fiable du monde dans un environnement de Cloud efficient, sécurisé et ouvert, entièrement compatible avec les environnements sur site.

Analyse en mémoire d’une rapidité exceptionnelle

La dernière version de la meilleure base de données au monde utilise les technologies les plus avancées telles que le Big Data et l’analyse en mémoire. La technologie Oracle Database in-memory permet de générer des analyses extrêmement performantes à partir de données transactionnelles en temps réel. Avec un « système en mémoire double format intégrant à la fois des technologies de stockage en ligne et de stockage en colonne », explique Mendelsohn, « les clients obtiennent une analyse en temps réel des données en cours de mise à jour dans la base de données de production ». Et il ajoute, « cette opération s’effectue sans qu’il soit nécessaire d’apporter le moindre changement aux applications d’entreprise fournissant les données ».

Une amélioration apportée à Oracle Database 12c version 2 sur Oracle Cloud permet aux clients de décharger les analyses en temps réel sur un système de stockage en colonne en mémoire dans une base de données de secours Oracle Active Data Guard. Les clients peuvent maintenant « bénéficier du meilleur des deux mondes, car ils peuvent isoler entièrement les utilisateurs qui effectuent des transactions sur leur base de données de production tout en continuant à offrir des analyses quasiment en temps réel, avec des performances extrêmement élevées, sur la base de données de secours », indique Mendelsohn. « Il s’agit de l’amélioration la plus demandée de la part des utilisateurs des précédentes versions d’Oracle Database 12c », ajoute-t-il.

Passer de l’entrepôt de données au Big Data

Andy Mendelsohn

 Les entreprises ne passent pas au Cloud pour maintenir le status quo. Elles le font pour faire un bond en avant.  

—Andy Mendelsohn, vice-président exécutif, Technologies des serveurs de base de données, Oracle

Oracle est à l’avant-garde de l’évolution des entrepôts de données standard vers les architectures Big Data. Les entreprises conservent souvent des systèmes mixtes pour analyser les Big Data. Un système pour analyser les données structurées provenant des applications d’entreprise et d’autres systèmes Hadoop et NoSQL pour analyser les masses de données non structurées provenant de sites Web tiers, des réseaux sociaux, de capteurs industriels ou d’appareils connectés à Internet. Oracle a rassemblé ces systèmes de gestion de données à l’aide d’une technologie appelée Oracle Big Data SQL, qui rend inutile le déplacement des données entre systèmes et permet aux clients d’accéder à toutes leurs données via une vue intégrée unique.

« Vous pouvez désormais exécuter le langage Oracle SQL standard d’une manière extrêmement parallèle dans l’ensemble du système de gestion du Big Data, dans Hadoop, NoSQL et la base de données relationnelle d’Oracle. Vous disposez ainsi de toute la puissance d’Oracle SQL pour toutes vos données, y compris les données structurées, spatiales, graphiques et JSON », indique Mendelsohn. Le résultat final, ajoute-t-il, « est un langage SQL extrêmement performant sans la complexité qu’implique la consolidation de toutes les données dans un seul magasin de données ».

Multi-propriétaire : optimisé pour le Cloud

Grâce à l’architecture multi-propriétaire d’Oracle Database 12c, Oracle Database offre la souplesse et les faibles coûts d’exploitation requis par les bases de données dans le Cloud. Oracle Database 12c version 2 sur Oracle Cloud enrichit son architecture de pointe de nouvelles fonctionnalités, notamment le clonage à chaud, l’actualisation en ligne et le déplacement de bases de données enfichables. « Vous pouvez à présent déconnecter une base de données d’un conteneur et la connecter à un autre sans que l’application ne subisse de temps d’arrêt. C’est aussi simple que ça », indique Mendelsohn. « Vous pouvez ainsi déplacer une base de données d’un centre de données vers un autre, ou, au sein d’un environnement de Cloud hybride, déplacer une base de données sur site vers Oracle Cloud. Il s’agit donc d’une infrastructure très souple et mobile » déclare-t-il. « D’après nos clients, ce sont les caractéristiques dont ils ont besoin dans le Cloud. »

Oracle Exadata Express Cloud Service

Infographie

Infographie : Exadata Express Cloud Service

Avec Oracle Database 12c version 2, Oracle lance Oracle Database Exadata Express Cloud Service (Exadata Express). Disponible à partir de seulement $175 par mois pour une base de données de 20 Go, il s’agit d’un excellent service Cloud de base de données d’entrée de gamme, idéal pour les bases de données de production ou de développement/test des services et des petites entreprises. Exadata Express exécute Oracle Database Enterprise Edition avec la plupart des options et fonctionne sur l’infrastructure Oracle Exadata optimisée pour les bases de données. Les clients peuvent commencer par un petit déploiement sur Exadata Express, puis passer à des déploiements plus importants sur Oracle Database Cloud Service et Oracle Exadata Cloud Service.

Tous les services Oracle Database Cloud sont compatibles avec les bases de données Oracle qui s’exécutent sur site. Les clients peuvent donc aisément transférer leurs charges de travail sur site vers le Cloud et inversement. « Comme nous l’avons fait ces 30 dernières années, nous allons préserver les investissements faits par les entreprises dans les applications écrites autour d’Oracle Database » précise Mendelsohn. « En effet, même si nous encourageons l’adoption des nouvelles technologies, nous tenons à ce que nos clients surpassent leurs concurrents. »

Oracle Cloud at Customer

En début d’année, Oracle a présenté le concept d’Oracle Cloud at Customer. Ce concept permet aux clients d’exécuter les même logiciels et matériels PaaS et IaaS qu’Oracle Public Cloud dans leurs propres centres de données. Tout est géré par Oracle derrière le pare-feu du client. Les clients bénéficient des mêmes tarifs d’abonnement qu’avec Oracle Cloud. Cela est important pour les clients qui ne sont pas encore prêts à passer au Cloud public (généralement en raison de problèmes de conformité en matière de réglementation et de gouvernance des données). Dans le cadre de cette initiative, Oracle s’apprête à commercialiser Exadata Cloud Machine afin qu’Exadata Cloud Service puisse être exécuté dans les centres de données des clients. Ceux-ci ont ainsi le choix entre trois modèles de déploiement pour exécuter Oracle Exadata : sur site, Exadata Cloud Machine ou Exadata Cloud Service.

Innovation continue dans le domaine des bases de données

Le fait qu’Oracle Database 12c version 2 soit la technologie de base de données la plus rapide, la plus évolutive et la plus fiable n’est pas dû au hasard. « Nous continuons à investir de manière importante dans Oracle Database afin d’aider nos clients dans leurs transitions vers le Cloud, les bases de données en mémoire, le Big Data, etc. » précise Mendelsohn. « Si vous ne revoyez pas l’architecture de votre base de données à l’occasion de ces transitions, vous allez vous retrouver avec une base de données complètement obsolète. » 

Les informations ci-dessus sont destinées à présenter notre orientation générale concernant les produits. Ces données ne sont fournies qu’à titre informatif et ne peuvent être intégrées dans un contrat. Elles ne sauraient constituer un engagement d’Oracle à offrir l’un ou l’autre de ces produits, programmes ou fonctionnalités, ni servir de base pour la prise de décisions d’achat. Le développement, la publication et la période des caractéristiques ou fonctionnalités décrites pour les produits Oracle relève de la seule discrétion d’Oracle Corporation.


En savoir plus

Nous sommes là pour vous aider

Contacter un conseiller commercial

Essai

Essayez Oracle Cloud