Aucun résultat trouvé

Votre recherche n’a donné aucun résultat.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez tapé, par exemple, essayez “application” au lieu de “logiciel”.
  • Essayez l’une des recherches populaires ci-dessous.
  • Lancer une nouvelle recherche.
Questions tendances

Modèles de déploiement de base de données Cloud

Il existe deux principaux modèles de bases de données Cloud.

  • Traditionnel, qui ressemble beaucoup à une base de données gérée sur site et en interne, sauf en ce qui concerne la mise en service de l’infrastructure. Dans ce cas, une entreprise achète de l’espace machine virtuel à un fournisseur de services Cloud, et la base de données est déployée sur le Cloud. Les développeurs de l’entreprise utilisent un modèle DevOps ou les collaborateurs du service informatique classique pour contrôler la base de données. L’entreprise est responsable de la supervision et de la gestion de la base de données.
  • Base de données en tant que service (DBaaS), modèle dans lequel une entreprise passe un contrat avec un fournisseur de services Cloud par l’intermédiaire d’un service d’abonnement payant. Le fournisseur de services offre à l’utilisateur final une variété de tâches opérationnelles, de maintenance, d’administration et de gestion de base de données en temps réel. La base de données s’exécute sur l’infrastructure du fournisseur de service. Ce modèle d’utilisation inclut généralement l’automatisation dans les domaines de la mise en service, de la sauvegarde, de l’évolutivité, de la haute disponibilité, de la sécurité, des correctifs et du contrôle de l’intégrité. Le modèle DBaaS offre aux entreprises la plus grande valeur, car il leur permet d’utiliser une gestion de base de données externalisée optimisée par l’automatisation logicielle plutôt que de recruter et de gérer des experts en bases de données en interne.

Les avantages d’avoir une base de données basée sur le cloud

Les bases de données Cloud offrent bon nombre des mêmes avantages que les autres services Cloud, notamment :

  • Une plus grande agilité et des capacités d’innovation accrues. Les bases de données Cloud peuvent être configurées très rapidement et mises hors service tout aussi rapidement. Il est ainsi facile et rapide de tester, valider et opérationnaliser de nouvelles idées commerciales. Si l’entreprise décide de ne pas opérationnaliser un projet, elle peut simplement abandonner le projet (et sa base de données) et passer à la prochaine innovation.
  • Une mise sur le marché plus rapide. Lorsque vous utilisez une base de données Cloud, il n’est pas nécessaire de commander du matériel ou de passer du temps à attendre les expéditions, l’installation et la configuration du réseau lorsqu’un nouveau produit est dans la file d’attente de développement. L’accès à la base de données peut être disponible en quelques minutes.
  • Une réduction des risques. Les bases de données Cloud offrent de nombreuses opportunités de réduire les risques au sein de l’entreprise, en particulier pour les modèles DBaaS. Les fournisseurs de services Cloud peuvent utiliser l’automatisation pour appliquer les meilleures pratiques et fonctionnalités en matière de sécurité et pour réduire le risque d’erreur humaine, cause principale des interruptions de service logicielles. Les fonctions de haute disponibilité et les accords de niveau de service (SLA) automatisés peuvent permettre de réduire ou d’éliminer les pertes de revenus dues aux interruptions de service. Et la prévision de capacité n’est plus un problème critique lors de la mise en œuvre de projets, car le Cloud peut être un pool infini d’infrastructures et de services juste à temps.
  • Des coûts réduits. Les modèles d’abonnement à tarification par utilisation et l’évolutivité dynamique permettent aux utilisateurs finaux d’effectuer la mise en service pour un état stable, puis d’activer l’évolutivité ascendante pour un pic de demande en période de pointe, puis d’activer l’évolutivité descendante lorsque la demande revient à l’état stable. Cela est beaucoup moins onéreux que de maintenir ces fonctionnalités en interne, cas dans lequel les entreprises doivent acquérir des serveurs physiques capables de gérer les pics de demande, même si elles ont uniquement besoin de capacités de pointe quelques jours par trimestre. Les entreprises peuvent réaliser des économies financières en désactivant littéralement les services lorsqu’elles n’en ont pas besoin. Elles peuvent également réduire les coûts en exécutant des initiatives globales avec des investissements marginaux en termes d’infrastructure. Dans de nombreux cas, l’automatisation logicielle Cloud remplace les administrateurs de bases de données dont le coût élevé, ce qui permet de réduire les dépenses opérationnelles en éliminant le besoin de ressources internes onéreuses.

Choix de gestion de bases de données dans le Cloud

Partenaires Oracle Cloud Elite et Global Elite

Le programme Cloud Oracle Partner Network (OPN) identifie les partenaires qui disposent d’une expertise différenciée, de compétences et d’investissements éprouvés dans les services Oracle Cloud. Les partenaires les plus qualifiés et les plus engagés ayant investi dans le développement d’expertise dans Oracle Cloud sont désignés en tant que Partenaires Cloud Elite et Global Cloud Elite.

En savoir plus sur les partenaires Oracle Cloud

En termes de gestion de leurs bases de données Cloud, les entreprises ont le choix. Les styles de gestion de bases de données peuvent être classés dans les quatre catégories suivantes :

  • Bases de données Cloud auto-gérées. Dans ce modèle, une entreprise exécute sa base de données sur une infrastructure Cloud mais la gère elle-même, par l’intermédiaire de ressources internes, sans aucune automatisation intégrée par le fournisseur Cloud. Ce modèle offre certains des avantages standard de la localisation d’une base de données dans le Cloud, y compris une flexibilité et une agilité accrues, mais l’entreprise conserve la responsabilité et le contrôle de la gestion de la base de données.
  • Bases de données Cloud automatisées. Dans ce modèle, les entreprises utilisent des API (interfaces de programmation d’applications) de service de base de données Cloud pour contribuer aux opérations de cycle de vie, mais elles conservent l’accès aux serveurs de base de données et contrôlent la configuration et les systèmes d’exploitation de la base de données. Les services de base de données automatisés comportent des contrats de niveau de service limités et excluent généralement les activités planifiées, telles que les correctifs et la maintenance.
  • Bases de données Cloud gérés. Ce modèle est semblable aux bases de données Cloud automatisées, mais le fournisseur Cloud n’autorise pas l’accès des consommateurs aux serveurs hébergeant la base de données. La configuration est limitée aux configurations prises en charge par le fournisseur Cloud, car les utilisateurs finaux ne sont pas autorisés à installer leur propre logiciel.
  • Bases de données Cloud autonomes. Il s’agit d’un nouveau modèle de fonctionnement mains libres dans lequel l’automatisation et le machine learning éliminent le travail humain associé à la gestion de la base de données et au réglage des performances. Les services incluent des contrats de niveau de service pour les applications stratégiques, telles que les opérations sans interruption pour les activités de cycle de vie de service et de base de données non planifiées et planifiées.

Types de bases de données Cloud et passage au à la base de données multimodale

Il existe de nombreux types de bases de données Cloud, qui sont tous conçus pour répondre à des besoins spécifiques et gérer des types spécifiques de charges de travail. Par exemple, il existe des bases de données spécialement conçues pour gérer les transactions, d’autres conçues pour exécuter des applications à l’échelle d’Internet et d’autres qui servent de data warehouses pour l’analytique. L’application de modèles de base de données spécifiques pour répondre aux besoins d’applications ou de charges de travail spécifiques est désignée par le terme persistance polyglotte.

Les charges de travail OLTP sont prises en charge par des modèles de données différents de ceux utilisés dans les charges de travail OLAP. Les données provenant de documents et de supports multimédia reposent sur des formats tels que XML et JSON (JavaScript Object Notation). Les autres types de bases de données comprennent les bases de données orientées graphe utilisées pour l’analyse de connectivité, les bases de données spatiales pour l’analyse géographique et les magasins de valeurs-clés pour un stockage hautes performances et la recherche de types de données simples.

Au fur et à mesure de l’évolution dans le temps des bases de données commerciales d’entreprise, elles ont commencé à englober plusieurs modèles de données et méthodes d’accès au sein d’un système de gestion de base de données unique. Ce qui est en train d’émerger dans le secteur d’activité aujourd’hui, c’est un glissement vers une base de données multimodale qui permet à un utilisateur final de travailler sur différents types de charges de travail à partir d’une base de données sous-jacente.

Oracle désigne ce concept par l’expression persistance polyglotte multimodale. Cette nouvelle fonctionnalité permet à de nombreuses applications d’utiliser le même système de gestion de base de données, tandis que l’entreprise continue de bénéficier des modèles de données uniques nécessaires à une application spécifique. Ces nouvelles architectures de base de données permettent aux entreprises de rationaliser considérablement le nombre de bases de données qu’elles utilisent et empêchent la création de silos de données qui verrouillent les actifs les plus précieux d’une entreprise (les données) et les éloignent d’une plus large utilisation par l’entreprise.

 

Solutions de base de données Cloud — Que doit-on exécuter dans le Cloud ?

La plupart des secteurs d’activité, des services financiers aux soins de santé, peuvent tirer parti des solutions de base de données Cloud. Le choix ne consiste pas à utiliser ou non une base de données Cloud. Le choix concerne le modèle et le type qui répondront le mieux aux besoins spécifiques d’une entreprise.

De nombreuses entreprises choisissent d’adopter une approche progressive de l’utilisation des bases de données Cloud, en associant les modèles de base de données Cloud classiques aux modèles DBaaS. Pour d’autres, tels que celles de secteur bancaire, conserver les applications stratégiques en interne pourrait rester une priorité.

Cependant, les choses évoluent rapidement. À mesure que les modèles DBaaS deviennent plus robustes et que le passage aux bases de données Cloud autonomes s’affirme, il est probable que les entreprises trouveront de plus grandes opportunités et de plus grands avantages en migrant entièrement leurs bases de données dans le Cloud.

 

La base de données du futur : bases de données “à pilotage automatique”

Gartner projette une forte croissance pour les bases de données Cloud

Gartner fait miroiter les bases de données Cloud comme l’un des segments à la croissance la plus rapide du marché public des services Cloud et s’attend à ce que le chiffre d’affaires des plateformes de base de données en tant que service (dbPaaS) atteigne presque 10 milliards USD d’ici 2021.

En savoir plus

Le type de base de données Cloud le plus récent et le plus innovant est la base de données Cloud à pilotage automatique (également connue sous le nom de base de données autonome, référencé ci-avant). Alors que les bases de données sur site nécessitent un administrateur de base de données dédié pour leur gestion, l’expertise pointue d’un administrateur de base de données n’est pas nécessaire pour gérer une base de données Cloud à pilotage automatique. Ce type de base de données utilise la technologie Cloud et le machine learning pour automatiser le réglage, la sécurité, les sauvegardes, les mises à jour et d’autres tâches de gestion de routine de base de données, tâches généralement exécutées par les administrateurs de base de données.

Les bases de données à pilotage automatique sont conçues pour supporter automatiquement les pannes matérielles, y compris celles des sites de plateforme Cloud, et offrent des correctifs complets en ligne de logiciels, de micrologiciels, de virtualisation et de clustering. Il est facile de faire évoluer leurs performances et leur capacité selon les besoins. En outre, elles protègent les données à la fois contre les attaques externes et les utilisateurs internes malveillants et évitent bon nombre des problèmes liés aux interruptions de service des autres modèles, y compris les opérations de maintenance planifiée.

Une étude signée IDC (PDF) indique que jusqu’à 75 % des coûts totaux de gestion des données d’une entreprise peuvent être exclusivement consacrés à la main-d’œuvre. Une base de données à pilotage automatique pourrait potentiellement permettre à une entreprise moyenne d’économiser des centaines, voire des milliers, d’heures de travail de collaborateurs à temps plein par an pour chacune de ses principales bases de données d’entreprise. En outre, il a été estimé que 72 % des budgets informatiques des entreprises sont consacrés à la maintenance des systèmes existants, ne laissant que 25 % à l’innovation.

Les bases de données à pilotage automatiques pourraient contribuer dans une large mesure à éliminer ces coûts élevés et à permettre aux entreprises d’utiliser leurs administrateurs de bases de données pour des tâches à plus grande valeur ajoutée, telles que la modélisation des données, l’assistance aux programmeurs pour l’architecture des données et la planification de la capacité future.

Une façon la plus intelligente de gérer les données : Oracle Autonomous Data Warehouse Cloud (PDF)

Nos recherches démontrent que chez les administrateurs de base de données

  • 39 % gèrent 50 bases de données ou plus
  • 95 % créent ou mettent à niveau manuellement des bases de données
  • 78 % connaîtront des interruptions de service non planifiées à la suite de modifications non testées de bases de données au cours de leur carrière

Bases de données Cloud autonomes

  • Garantir une disponibilité et des performances maximales pour la base de données
  • Assurer la sécurité maximale de la base de données, notamment via l’application de correctifs
  • Éliminer les tâches de gestion manuelles sujettes aux erreurs par l’intermédiaire de l’automatisation
  • Permettre aux administrateurs de base de données d’appliquer leur expertise à des opérations plus avancées
En savoir plus sur les bases de données Cloud autonomes et sur la manière dont elles peuvent améliorer votre activité

Que rechercher lors de la sélection d’une base de données Cloud

Il existe de nombreux fournisseurs et options disponibles pour les entreprises à la recherche d’une solution de base de données Cloud pour leur activité. Il est préférable d’axer ce choix sur le modèle qui convient le mieux à vos besoins métier spécifiques. Voici quelques fonctionnalités clés à rechercher dans toute base de données Cloud :

  • Performances
    Une évolutivité en ligne et indépendante du calcul et du stockage, des correctifs et de la mise à niveau (avec une disponibilité de données ininterrompue pour les applications) garantira que la capacité de votre base de données répond aux besoins fluctuants de votre entreprise, sans interruption des opérations. L’optimisation automatisée et en ligne des performances, telle que l’indexation automatique, est indispensable. Il est également important de bénéficier d’un clustering évolutif en lecture et en écriture pour vous assurer que vos charges de travail stratégiques en temps réel s’exécutent de manière transparente.
  • Sécurité
    Des fonctions de sécurité robustes sont primordiales. Tout modèle de base de données sélectionné doit être en mesure d’effectuer le chiffrement des données au repos et en transit et fournir des mises à jour de sécurité automatisées. Il est également essentiel d’assurer une séparation stricte des tâches afin que les opérations ne puissent pas accéder aux données client. De puissantes capacités de rédaction de données permettent de garantir que la visibilité des données sensibles est limitée et contrôlée. La détection et la prévention des attaques externes reposant sur le machine learning fournissent une couche supplémentaire de sécurité en temps réel. Enfin, pour vos applications métier les plus stratégiques, vous aurez besoin d’une infrastructure Cloud dédiée incluant l’isolation matérielle des autres locataires.
  • Et plus…
    Parmi les autres qualités à rechercher figurent une base de données de secours lisible (associée au reporting) pour réduire les coûts de haute disponibilité, et des technologies de flashback de pointe pour aider à protéger contre les erreurs des utilisateurs. Enfin, votre base de données doit avoir une compatibilité étendue avec les applications tierces.

Déplacement de votre base de données sur site vers le Cloud

Rendre la migration vers le Cloud transparente

Les outils automatisés d’Oracle vous permettent de déplacer de manière transparente votre base de données sur site vers Oracle Cloud sans pratiquement aucune interruption de service, car Oracle Database Cloud Service utilise les mêmes référentiels, produits et compétences que vous utilisez actuellement sur site.

En savoir plus sur la migration transparente de votre base de données vers Oracle Cloud

La migration d’une base de données vers le Cloud peut sembler représenter un défi colossal, mais cela n’est pas une fatalité. La planification préalable est la clé de la réussite. Il est également important de garder à l’esprit que toutes les méthodes de migration ne s’appliquent pas à tous les scénarios.

Plusieurs facteurs doivent être pris en compte lors du choix d’une méthode de migration, y compris les types de données, les systèmes d’exploitation hôtes et la gestion des versions de base de données. Voici quelques éléments à prendre en compte et à préparer pour la migration de vos bases de données vers le Cloud.

  • Le logiciel de base de données Cloud cible est-il compatible avec ce que vous exécutez sur site ? La version est-elle compatible ?
    Certains fournisseurs de Cloud n’offrent pas de services de base de données compatibles avec les versions sur site. De même, si votre base de données Cloud cible prend uniquement en charge la version la plus récente du logiciel que vous utilisez, vous devez planifier une mise à niveau.
  • Quelles sont la taille et l’échelle de votre base de données, et le Cloud cible prend-il en charge cette configuration ?
    Certains fournisseurs de Cloud proposent uniquement des configurations de base de données plus réduites en termes de taille de stockage et de nombre de cœurs. Vous devez vous assurer à l’avance que votre fournisseur a la capacité de répondre à vos besoins.
  • Exécutez-vous des scripts adjacents sur les serveurs de base de données eux-mêmes ?Si tel est le cas, vous devez sous-traiter une infrastructure en tant que service (IaaS) ou des services automatisés. Notez que ceux-ci pourraient ne pas être disponibles via votre fournisseur de Cloud.
  • Avez-vous besoin d’effectuer la migration sans ou quasiment sans interruption de service pour votre application existante ? Les principaux fournisseurs de bases de données Cloud, tels qu’Amazon, Microsoft et Oracle, facilitent plus que jamais la sélection et la migration de bases de données. Selon les circonstances, la migration vers le Cloud peut s’effectuer en seulement quelques minutes.