Innovation Management

Modern Finance Reporting
A chacun son chemin vers l'agilité

Toutes les entreprises peuvent innover
Swami Natarajan, Senior Director - Business Dev & Strategy Leader, Oracle @Swami_Oracle

Nous sommes là pour vous aider

Contacter un conseiller commercial

S’inscrire par thème


Intel

Devenir une entreprise plus agile n'est pas si simple, et pour les plus grandes organisations cet objectif constitue souvent un défi difficile et décourageant. D'autant plus que pendant ce temps elles assistent à l'ascension rapide de jeunes sociétés qui font la une de l'actualité en saisissant chaque nouvelle tendance et en enchaînant les réussites.

Les entreprises ainsi enlisées dans un processus d'innovation basé sur d'anciennes procédures trop rigides peuvent avoir l'impression de s'agiter en vain.

Ce qui est un vrai problème. Nous savons tous que l'innovation permanente est difficile à mettre en œuvre pour les grandes entreprises bien établies, qui s'appuient sur des processus existant depuis longtemps et devenus quasiment impossibles à segmenter ou à rationaliser. Et si la majorité des organisations reconnaissent que l'agilité est un objectif essentiel, beaucoup ont bien du mal à l'intégrer dans leur fonctionnement.

Mais “difficile” ne signifie pas “impossible” : il existe toujours de nombreux points de l'entreprise où l'approche agile peut être adoptée pour simplifier et accélérer son fonctionnement. Si l'on identifie et que l'on exploite la moindre opportunité, même s'il n'est question que de petites améliorations des processus opérationnels tels que la planification des ressources, la livraison des produits ou l'exécution des services, on peut finir par obtenir une amélioration significative de la rentabilité.

Pour que l'entreprise devienne agile, il faut d'abord que les décideurs du comité de direction disposent des moyens et de la visibilité indispensables pour piloter les changements. Mais ce n'est que la première étape. Les innovateurs qui font la différence se trouvent souvent à l'extérieur du comité de direction, et de plus en plus fréquemment au sein de la direction financière qui bénéficie d'une vision plus complète de ce qui se passe dans l'entreprise.

Les grandes entreprises pourraient être tentées de regarder ce que font les petites startups qui réussissent pour favoriser l'innovation, mais cette approche est le plus souvent irréaliste à une plus grande échelle avec les systèmes déjà en place – mais elle est aussi inutile. Elles ont plutôt intérêt à s'efforcer de rendre plus agiles leurs processus existants.

Comme chacun sait les grandes organisations fonctionnent assez différemment des startups, il est donc logique qu'elles approchent la question de l'agilité en tenant compte de leur modèle opérationnel. L'éditorialiste de Forbes Mike Maddock a récemment développé cette analyse, en comparant les entreprises à des moteurs et en affirmant que les plus grandes organisations devraient se concentrer sur l'optimisation et l'innovation incrémentale plutôt que d'essayer d'inventer de nouveaux produits, services ou systèmes qui risquent d'être limités par des processus trop anciens.

Dit autrement, on ne peut brancher un processus ou un produit agile sur un système qui ne l'est pas en espérant que cela marchera. Les acteurs bien établis obtiendront de meilleurs résultats en développant des îlots de pensée agile dans leurs opérations, dans le but d'améliorer progressivement l'agilité de l'ensemble de l'organisation.

L'une des entreprises avec lesquelles nous travaillons s'appuyait sur un système de paiement et d'achat très diversifié qui ralentissait ses transactions, un problème qui affectait autant l'entreprise que ses clients. En étudiant de près ses processus de paiement pour identifier ce qui pouvait être simplifié, l'organisation a fortement accéléré son service et libéré des millions qu'elle a pu réinjecter dans son développement.

La gestion de l'innovation peut créer de la valeur dans la quasi-totalité des secteurs d'activité, qu'il s'agisse des télécoms, de l'aviation, de la distribution ou encore du secteur public. Par exemple, les Emirats Arabes Unis inaugurent une politique de données ouvertes pour leurs citoyens, en incitant les gens à proposer des idées innovantes pour améliorer l'administration publique.

Dans l'aviation, un secteur où les marges sont extrêmement faibles et la différentiation absolument cruciale, les compagnies aériennes à la pointe de l'innovation sont les mieux placées pour poursuivre leur modernisation tout en maîtrisant leurs coûts.

Les applications de gestion intégrées (ERP – Enterprise Resource Planning), en particulier celles fonctionnant dans le cloud, peuvent aussi jouer un rôle pour aider les entreprises à adopter une approche plus systématique de l'innovation. Elles leurs permettent de surveiller et d'évaluer presque en temps réel l'impact des modifications proposées, pour “se tromper vite” – une stratégie devenue aujourd'hui cruciale pour tester de nouveaux services. Une banque qui utilise nos solutions ERP dans le cloud a ainsi commencé à encourager ses salariés à proposer des pistes d'innovation pour ses différentes activités. Une fois qu'elles sont évaluées sur le terrain et chiffrées, la banque peut rapidement décider de les déployer à grande échelle.

Dans le monde moderne toutes les entreprises ont besoin d'être agiles. Le marché ne respecte ni la taille ni le statut, et les petites entreprises comme les plus grandes peuvent sombrer si elles ne comprennent pas et ignorent les changements – surtout maintenant que les clients sont devenus incroyablement versatiles.


The Oracle Cloud for Finance blog, brought to you in association with Intel®

Intel® and the Intel logo are trademarks of Intel Corporation in the U.S. and/or other countries.