Digital Transformation

Modern Finance Skills

Finance 4.0 : maîtriser la quatrième révolution industrielle

Laurent Dechaux,
Applications Vice President for ERP Western Europe, Oracle @LaurentDechaux



Intel

La semaine dernière, plus de 2 500 leaders économiques, gouvernementaux, universitaires, médiatiques et artistiques se sont retrouvés à Davos-Klosters en Suisse pour la rencontre annuelle du Forum Economique Mondial. Le thème retenu pour cette édition était “Maîtriser la quatrième révolution industrielle” – ou, plus concrètement, comment allons-nous gérer le brouillage des frontières entre l'homme et la machine.

Chacune des précédentes révolutions industrielles (la mécanisation de la production, l'invention de l'électricité et la naissance de l'ordinateur) s'est traduite par un bond en avant de l'humanité. La quatrième révolution industrielle constitue la prochaine étape de cette progression et les entreprises les plus avancées ont déjà commencé à adapter leurs activités à l'avènement de l'Ere du Digital.

 Les débuts de cette Quatrième Ere Industrielle ont été marqués par le repositionnement stratégique des directions financières, qui se retrouvent maintenant au cœur des entreprises les plus modernes   


Industrialiser les données

Aujourd'hui, les entreprises s'appuient de plus en plus sur des données, que celles-ci concernent leurs activités quotidiennes, leurs coûts, leur personnel ou encore leurs clients. La capacité à explorer, à analyser et à associer efficacement ces données est devenue cruciale pour les équipes financières, à qui l'on demande aujourd'hui de découvrir les informations clés qui permettront de concevoir les futures stratégies de l'entreprise.

Ces entreprises ont besoin d'une représentation en temps réel de tous leurs actifs – physiques, humains et financiers – pour s'assurer qu'elles sont bien préparées à réagir aux nouveaux développements de leurs marchés, mais aussi pour identifier les secteurs où elles doivent améliorer leur agilité afin de faire face à une concurrence accrue.

Dans un monde toujours plus instantané, les informations qui ne sont pas transmises en temps réel arrivent généralement trop tard. Au cours de l'année qui vient de s'achever, l'adoption rapide des technologies cloud par les services financiers a permis à de nombreuses entreprises de simplifier et d'accélérer les processus complexes de leur back-office tels que la planification, la budgétisation et la prévision.

Si l'analyse des Big Data peut certainement aider les entreprises à identifier de nouvelles opportunités, elle ne suffit pas pour évaluer leur capacité à exploiter pleinement ces opportunités ni pour déterminer la meilleure façon de gérer leurs actifs pour y parvenir. Avec leur compréhension approfondie des moyens humains et des processus de l'entreprise, les équipes financières modernes sont idéalement placées pour réaliser ces évaluations et contribuer efficacement à la recomposition agile de l'entreprise.

Le capital humain dans la quatrième révolution industrielle

L'un des principaux sujets de discussion au Forum Economique Mondial fut l'avènement des nouvelles technologies et la menace qu'elles pourraient représenter pour nos emplois. On estime que 7 millions d'emplois seront menacés par l'adoption des nouvelles technologies d'automatisation. C'est une question essentielle : si ces systèmes peuvent fournir une estimation plus rapide et plus précise de la performance de l'entreprise, qu'advient-il du personnel humain ?

La Quatrième Révolution Industrielle poussera certainement les entreprises à revoir leur fonctionnement opérationnel et leurs stratégies, en s'appuyant sur des analyses plus rapides et plus approfondies des données de leur back-office pour exploiter dans les meilleures conditions les nouvelles opportunités qui se présenteront. Mais si de nombreux participants à cet événement annuel ont exprimé leur inquiétude à propos de l'impact qu'auront sur l'emploi ces évolutions, je crois néanmoins qu'au cours des prochaines années nous allons découvrir toute la valeur ajoutée que les professionnels de la finance peuvent apporter à l'entreprise à l'Ere du Digital.

Les décisions stratégiques ultimes sont toujours prises par des êtres humains. Les données fournissent incontestablement une vision de plus en plus précise et complète de tous les paramètres permettant de prendre ces décisions, mais les professionnels de la finance auront besoin d'une expertise encore plus étendue pour donner du sens à toutes ces informations.

En d'autres termes, si personne ne pose aux données les bonnes questions une grande partie de leur valeur restera inexploitée – et sera perdue. Les capacités managériales telles que la réflexion stratégique, le leadership et la compréhension approfondie des relations entre les différentes entités de l'entreprise s'avèreront extrêmement précieuses, et projetteront les leaders de la finance au cœur de la stratégie des organisations.

Pour les directions financières, le brouillage des frontières entre l'homme et la machine ne se traduira pas par la victoire des robots, mais plutôt par une capacité renforcée à intégrer de façon transparente de véritables pépites d'informations dans les opérations quotidiennes de l'entreprise pour l'aider à enrichir la façon dont elle opère.


The Oracle Cloud for Finance blog, brought to you in association with Intel®

Intel® and the Intel logo are trademarks of Intel Corporation in the U.S. and/or other countries.


En Savoir Plus

Nous sommes là pour vous aider

Contacter un conseiller commercial

Présentations rapides

Demander une démonstration individuelle

S’abonner par thème