Aucun résultat trouvé

Votre recherche n'a donné aucun résultat.

Le reporting fiscal automatisé

Le reporting fiscal automatisé
Le reporting fiscal scruté à la loupe

Dee Houchen, Directeur du marketing produit,
Gestion des performances de l’entreprise @DeeHouchen


Comment un reporting fiscal innovant aide les DAF à répondre aux exigences des différentes parties prenantes pour une transparence accrue

Confessions d’un responsable financier

Confessions d’un responsable financier

Le reporting fiscal n’a jamais été un sujet aussi important pour le comité de direction. D’après un rapport récent d’Allen & Overy, 23 % des cadres dirigeants déclarent que leur comité de direction discute désormais de problèmes d’ordre fiscal plus d’une fois par mois, contre seulement 5 % du temps il y a cinq ans.

En raison de la globalisation du commerce et d’un réseau toujours plus complexe de législations fiscales transfrontalières, les multinationales sont désormais scrutées à la loupe. En effet, les administrations publiques et le grand public exigent une transparence accrue sur la manière dont les entreprises paient leurs impôts et dans quelles régions.

 En raison de la globalisation du commerce et d’un réseau toujours plus complexe de législations fiscales transfrontalières, les multinationales sont désormais scrutées à la loupe. 

En parallèle, plus de 100 pays collaborent sur de nouveaux cadres de reporting d’entreprise, tels le projet BEPS (Base Erosion and Profit Shifting) de l’OCDE, visant à apporter de la cohérence dans les pratiques fiscales internationales. Lorsque le projet BEPS entrera en vigueur début 2018, les entreprises devront rendre compte, en détail et en public, de leurs profits dans chaque juridiction où elles opèrent.

Les responsables financiers ont toujours cherché un équilibre entre leurs responsabilités fiduciaires envers les actionnaires et la conformité réglementaire, mais ils ont besoin d’une approche du reporting fiscal plus rapide, plus précise et plus transparente pour répondre à l’évolution fréquente des réglementations.

 

« Alors que des technologies-phares comme l’ERP font l’objet de nombreux investissements ces dernières années, nombre d’entreprises se reposent encore sur la saisie de données manuelle et les feuilles de calcul pour leur reporting fiscal. »

Cela demande un changement de priorités. Alors que des technologies-phares comme l’ERP font l’objet de nombreux investissements ces dernières années, nombre d’entreprises se reposent encore sur la saisie de données manuelle et les feuilles de calcul pour leur reporting fiscal.

Les entreprises doivent être en mesure de démontrer à un niveau très fin la logique de leurs versements fiscaux dans chaque pays et de clarifier comment elles répartissent les coûts dans leur organisation. Elles doivent également faire preuve d’une précision et d’une transparence rigoureuses dans leur reporting. Le risque d’erreur est trop élevé dans les feuilles de calcul et, dans de nombreux cas, les pistes d’audit sont devenues trop difficiles à suivre.

Trois technologies pour adapter le reporting fiscal à vos besoins

Face à l’augmentation probable des contraintes de conformité et à la demande d’un reporting fréquent et précis par les actionnaires, les entreprises automatisent de plus en plus, dans tous les domaines possibles. Les processus offrent alors une piste d’audit claire, pour une transparence et une exactitude accrues.

 

« Face à l’augmentation probable des contraintes de conformité et à la demande d’un reporting fréquent et précis par les actionnaires, les entreprises automatisent de plus en plus, dans tous les domaines possibles. »

De plus, comme cette rigueur accrue facilite le suivi des activités en cours, l’ensemble du processus de reporting est plus rapide, et les entreprises peuvent informer les parties prenantes à tout moment.

À quoi ressemble un système de reporting innovant et automatisé ? Il repose sur trois technologies fondamentales :

1) Rentabilité et gestion des coûts : alors qu’elles servent généralement à suivre la rentabilité d’un produit donné, les applications Profitability and Cost Management sont désormais utilisées pour calculer et justifier les politiques du prix de transfert. Il s’agit moins de suivre l’ensemble des différents composants de la Supply Chain d’un produit, tâche plutôt simple, mais plutôt d’attribuer moins de coûts directs.

Imaginons une usine en Malaisie qui fabrique des aspirateurs pour un fournisseur européen. Une ventilation des coûts par aspirateur se doit d’inclure le coût de l’alimentation électrique, des salariés de la chaîne de production et des cadres qui dirigent les opérations en local.

2) Reporting fiscal dans le Cloud : les systèmes de reporting fiscal permettent aux entreprises de mieux synchroniser les équipes fiscales et financières, ce qui est essentiel pour répondre, pays par pays, aux exigences fiscales stipulées par des législations telles que le projet BEPS. Pour en savoir plus, regardez cette interview de Richard Scammell de PwC qui explique comment le Cloud peut aider les entreprises à moderniser leur approche du reporting.

3) Reporting narratif : les administrations publiques, les parties prenantes et le grand public s’attendent à ce que les entreprises partagent des résultats transparents et précis d’après une trame narrative claire. Les données sans contexte n’ont que peu de valeur, et si les entreprises veulent continuer à être transparentes sur leur approche fiscale, elles devront rationaliser leurs décisions en fournissant plus de détails que jamais.

Confessions d’un responsable financier

Confessions d’un responsable financier

Nous connaissons actuellement l’une des restructurations les plus importantes de la fiscalité des sociétés. Les entreprises doivent s’appuyer sur une infrastructure de reporting prête pour le changement. Le passage à un reporting basé sur le Cloud commence déjà à gagner du terrain dans les directions financières et, les entreprises cherchant à s’adapter à un environnement plus transparent et plus régulé, cette transition va aussi s’étendre progressivement aux processus fiscaux.


En savoir plus

Nous sommes là pour vous aider

Contacter un conseiller commercial

Présentations rapides

Demander une démonstration individuelle

S’abonner par thème