Bénéfices et pertes

Budgétisation base zéro
L’importance d’une approche affûtée des bénéfices et des pertes

Nigel Youell, expert EPM chez Oracle @nigelyouell


Pourquoi appréhender les bénéfices et les coûts au niveau le plus fin est fondamental pour la réussite de votre entreprise

Les entreprises n’ont jamais connu une pression aussi grande d’améliorer les performances tout en restant rentables. À cet égard, elles comptent de plus en plus sur le DAF (directeur administratif et financier) à atteindre leurs objectifs. D’après une étude menée par Oracle, 53 % des responsables financiers affirment qu’ils n’ont jamais été autant sollicités par leur entreprise.

Le défi pour les DAF réside dans le fait de devoir optimiser les résultats sans visibilité claire sur les bénéfices et les coûts. Les systèmes fragmentés et les données cloisonnées restent un obstacle or, de nos jours, ignorer dans quels secteurs son entreprise gagne et perd de l’argent peut causer sa perte.

Les entreprises admettent qu’elles ont des efforts à faire dans ce domaine. 78 % déclarent que disposer d’informations précises sur les coûts fait partie de leurs principaux objectifs d’amélioration et 93 % prennent des mesures (ou prévoient de le faire) pour apporter des améliorations à cet égard.

Observer la situation à la loupe

Quand il s’agit d’optimiser efficacement les bénéfices, le détail est indispensable. Les entreprises doivent pouvoir déterminer dans quels domaines engager leurs investissements et leurs ressources limitées pour obtenir les meilleures plus-values. Elles doivent également être capables de modifier leurs hypothèses au plus vite pour s’adapter rapidement à l’évolution des conditions et des opportunités.

Copilote de l’entreprise

Copilote de l’entreprise : la finance est le nouveau système de guidage

Comme si tout cela n’était pas suffisamment complexe, les équipes financières doivent désormais être capables de modifier leurs hypothèses de travail pour s’adapter rapidement à l’évolution des conditions et des opportunités.

Pour relever ces défis, une vue approfondie des finances de l’entreprise est indispensable, tout comme la possibilité de collecter, d’assembler et de manipuler de manière poussée les données issues de chaque branche d’activité. Pour cela, il faut pouvoir ventiler les détails financiers par produit donné, par bureau donné, voire par client donné pour pouvoir générer des analyses pointues.

 Les entreprises doivent être capables de déterminer dans quels domaines engager leurs investissements et leurs ressources limités pour obtenir les meilleures plus-values. 

Instaurer une culture de responsabilisation

Dresser un tableau extrêmement précis des bénéfices et des pertes est essentiel, mais les informations seules ne suffisent pas. Pour promouvoir une culture de la rentabilité et de la responsabilisation, il faut placer le pouvoir entre les mains de ceux qui peuvent piloter le changement : les responsables financiers.

Les DAF ont depuis longtemps une visibilité sur les bénéfices et les pertes de l’entreprise. Or, plus ils sont impliqués dans la stratégie d’entreprise, plus ils doivent aider chaque branche d’activité à optimiser ses bénéfices tout en maîtrisant ses coûts.

 Pour promouvoir une culture de la rentabilité et de la responsabilisation, il faut placer le pouvoir entre les mains de ceux qui peuvent piloter le changement : les responsables financiers. 

Comprendre pourquoi et comment les fonds sont alloués aide les branches d’activité à comprendre comment elles s’inscrivent dans les finances de l’entreprise et à collaborer pour obtenir des améliorations communes. Par exemple, si une entreprise constate qu’un de ses clients génère une quantité disproportionnée de documentation produit sur les coûts de support, ses équipes de support et de formation doivent se réunir et aider ce client à réduire ses coûts. Bien entendu, le résultat pour l’entreprise est l’amélioration de la rentabilité du client à long terme.

De nouvelles possibilités dans le Cloud

Les technologies du Cloud se prêtent parfaitement à cette approche. Les systèmes innovants de gestion des bénéfices et des pertes basés sur le Cloud sont plus simples à justifier que les systèmes sur site et sont conçus pour assurer transparence et accessibilité. Ils mettent les informations stratégiques à la disposition des responsables financiers, mais aussi des branches d’activité, afin de mieux éclairer la prise de décision dans l’ensemble de l’entreprise.

 Les systèmes innovants de gestion des bénéfices et des pertes basés sur le Cloud sont plus simples à justifier que les systèmes sur site et sont conçus pour assurer transparence et accessibilité. 

Les équipes financières et les branches d’activité peuvent alors afficher les performances de produits, clients ou canaux donnés et simuler une évolution des ressources pour évaluer son effet sur la rentabilité. Par exemple, dans le domaine des télécommunications, une entreprise est en mesure d’allouer tous les coûts appropriés à un produit ou à un client donné qui consomme de la bande passante sur son réseau (par exemple, des gigaoctets de données ou des minutes d’appel) pour confirmer ses tarifs.

Les systèmes basés sur le Cloud produisent rapidement des tableaux de bord et des rapports décisifs sur des secteurs de dépenses spécifiques et peuvent être configurés pour les besoins d’une entreprise sans nécessiter de connaissances techniques approfondies. Pour assurer une efficacité maximale, aucun diplôme en programmation ne devrait être requis pour comprendre comment les bénéfices et les pertes se répartissent dans l’entreprise.

À l’heure où la rapidité, l’efficacité et le souci du détail sont plus importants que jamais, les équipes financières cherchent sans surprise à utiliser des systèmes capables de relever le défi.


En savoir plus

Nous sommes là pour vous aider

Contacter un conseiller commercial

S’inscrire par thème