Performance Management

Modern Finance Predictions
Les avertissements sur résultats ont besoin de contexte

Nigel Youell, Director of Product Marketing, Enterprise Performance Management, Oracle. @nigelyouell


Les avertissements sur résultats ont besoin de contexte

Intel

L'histoire des marchés boursiers est ponctuée de bulles qui enflent et finissent par éclater. Depuis le boom des Mers du Sud au début du 18ème siècle jusqu'au choc pétrolier des années 1970, nous avons vu comment la confiance peut rapidement faire gonfler un marché, et comment des événements majeurs peuvent la détruire totalement quand elle atteint des sommets.

Nous sommes peut être au début d'une nouvelle période sombre, une fois de plus alimentée par la perte de confiance des investisseurs. Le mois dernier, Ernst & Young a révélé que les entreprises cotées au Royaume-Uni avaient émis 313 avertissements sur résultats au cours des douze derniers mois, le plus grand nombre de révisions à la baisse que l'on ait connu depuis la grande récession. Ces informations sont publiées après une période de plusieurs mois caractérisée par une croissance chaotique de la Chine et une plongée sans précédent des prix des matières premières.

Les avertissements sur résultats inquiètent les investisseurs – avec raison. Mais cette inquiétude provient autant de ce que révèle un avertissement à propos de l'avenir d'une entreprise, que du fait qu'il survient sans signe avant-coureur. Nous réagissons toujours de façon beaucoup plus impulsive aux nouvelles de dernière minute que lorsque nous avons le temps de nous y préparer.

Mais les avertissements sur résultats se montrent le plus souvent incapables de restituer toute la vérité. A première vue ils donnent l'impression aux investisseurs que l'entreprise part à la dérive, mais une contreperformance peut aussi s'expliquer par des facteurs externes imprévisibles, comme la météo inhabituellement clémente qui a frappé le secteur de la distribution pendant la période de Noël, ou encore des projets internes de transformation s'inscrivant sur le long terme. C'est pourquoi le contexte est aussi important que la cotation boursière pour mesurer la santé financière d'une entreprise.

Heureusement, les technologies actuelles du back-office apportent aux entreprises une agilité suffisante pour anticiper une baisse potentielle et réagir au plus tôt afin de maîtriser son impact. Par exemple, un distributeur de mode pourra avancer la sortie de sa collection de printemps ou intensifier le marketing sur ses best-sellers non saisonniers s'il anticipe une faible demande pour la saison hivernale.

Bien sûr, il arrive parfois que le marché n'évolue pas comme on l'avait prévu. Dans ce cas, le mieux est de signaler le plus rapidement possible les projections qui ne seront pas tenues, et de tenir informés les actionnaires au fur et à mesure. Cette transparence rassure les investisseurs, elle leur montre que leur argent est dans les mains d'une entreprise qui accorde une grande importance à leurs investissements et agit dans le sens de leurs intérêts.

Si cela n'améliore pas forcément le bilan comptable de l'entreprise, la compréhension du contexte expliquant une contreperformance et des plans mis en œuvre pour rétablir la situation permet de digérer plus facilement les avertissements sur résultats. En procédant ainsi, on peut au moins diminuer la panique et la perte de confiance que l'on constate généralement chez les investisseurs lorsque des prévisions ne sont pas tenues.

Il est essentiel de s'engager à assurer une ouverture et une transparence complètes, mais l'entreprise ne pourra tenir cette promesse que si elle est en mesure de collecter et de partager presqu'en temps réel les informations détaillées concernant ses multiples opérations. C'est dans ce contexte que les applications financières du cloud peuvent jouer un rôle. Elles permettent aux entreprises de centraliser et d'analyser d'énormes volumes d'informations concernant l'ensemble de leurs unités, et ceci en quelques minutes, afin qu'elles soient en mesure de partager leurs analyses les plus récentes avec les investisseurs mais aussi d'adapter leurs plans pour tenir compte des nouvelles contraintes.

Bien sûr, il est impossible de supprimer totalement tous les effets d'une situation économique difficile sur la confiance des investisseurs. Mais comme tout parieur averti, les investisseurs préfèrent prendre leurs décisions en s'appuyant sur un maximum d'informations pertinentes. En publiant leurs données financières de façon plus rapide et plus détaillée, les entreprises peuvent offrir à leurs actionnaires la vision complète dont ils ont besoin pour évaluer la situation en pleine connaissance de cause.


The Oracle Cloud for Finance blog, brought to you in association with Intel®

Intel® and the Intel logo are trademarks of Intel Corporation in the U.S. and/or other countries.


En savoir plus