Aucun résultat trouvé

Votre recherche n’a donné aucun résultat.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez tapé, par exemple, essayez “application” au lieu de “logiciel”.
  • Essayez l’une des recherches populaires ci-dessous.
  • Lancer une nouvelle recherche.
Questions tendances

Questions fréquemment posées

Tout ouvrir Tout fermer

    Questions générales

  • Qu'est-ce que Email Delivery ?

    Oracle Cloud Infrastructure Email Delivery est un service d’envoi d’e-mails qui constitue un service géré rapide et fiable pour envoyer des e-mails en masse qui doivent atteindre la boîte de réception de vos utilisateurs. Email Delivery fournit aux clients les outils nécessaires pour envoyer rapidement et de manière fiable des e-mails générés par l'application pour les communications stratégiques telles que les reçus, les alertes de détection de fraude, la vérification d'identité multifactorielle et la réinitialisation des mots de passe. Email Delivery est un service d'infrastructure hautement évolutif, rentable et fiable, qui élimine la complexité et les dépenses liées à la création d'une solution de livraison d'e-mails en interne.

  • Qui doit utiliser Email Delivery ?
    • Toute application basée sur le cloud qui inclut les e-mails doit utiliser Email Delivery.
    • Toute entreprise qui souhaite envoyer des messages qui atteindront la boîte de réception de son utilisateur de manière rentable doit utiliser Email Delivery.
  • Pourquoi ai-je besoin d'Email Delivery ?
    • Il est essentiel de s'assurer que les e-mails de votre entreprise atteignent la boîte de réception de vos utilisateurs, car les e-mails sont le moyen le plus direct pour les entreprises de communiquer avec leurs clients. À mesure que le nombre et la fréquence des e-mails sortants automatisés augmentent, il devient de plus en plus difficile de garantir que les messages parviennent à la boîte de réception de leurs clients en raison de nombreux systèmes de filtrage des spams.
    • Email Delivery est un service convivial pour les développeurs qui résout les problèmes de configuration, d'infrastructure, de sécurité et d'authentification pour la livraison des e-mails.
  • Quel type d'e-mail puis-je envoyer avec Email Delivery ?

    Email Delivery est idéal pour les e-mails transactionnels générés par l'application, tels que les reçus, les alertes de détection de fraude, la vérification d'identité multifactorielle et les réinitialisations de mot de passe, mais tout e-mail conforme aux réglementations et lois du secteur d'activité peut être envoyé.

  • Email Delivery est-il un fournisseur frontal comme Eloqua et Responsys ?

    Email Delivery est une infrastructure back-end qui peut être intégrée à des fournisseurs front-end comme Eloqua ou Responsys. Email Delivery n'offre pas aux utilisateurs la possibilité de développer des campagnes HTML ou de gérer des listes de destinataires.

  • Email Delivery est-il identique à Amazon SES ou SendGrid ?

    Oui, le service Email Delivery est un service similaire à Amazon SES ou SendGrid.

  • Comment commencer à envoyer des e-mails avec Email Delivery ?

    Suivez les étapes ci-dessous dans l'API ou dans la console Oracle Cloud Infrastructure pour commencer à envoyer des e-mails.

    Des instructions détaillées sur la configuration et l'utilisation d'Email Delivery seront disponibles ici .

    1. Dans la console Oracle Cloud Infrastructure, recherchez l'utilisateur sous lequel vous allez créer les informations d'identification SMTP. Assurez-vous que l'utilisateur se trouve dans un groupe qui possède une politique de gestion des expéditeurs approuvés. Par exemple, autorisez le groupe MyGroup à utiliser des expéditeurs approuvés dans le compartiment MyCompartment.

    2. Dans les paramètres du nouvel utilisateur, choisissez les informations d'identification SMTP sur la gauche, puis générez les informations d'identification SMTP.

    3. Choisissez Email dans la console Oracle Cloud Infrastructure. Assurez-vous que vous avez choisi le bon compartiment. Votre utilisateur doit faire partie d'un groupe autorisé à gérer les expéditeurs approuvés dans ce compartiment.

    4. Créez un ou plusieurs expéditeurs approuvés dans un compartiment spécifié. Ce sont les adresses e-mail qui apparaîtront dans la ligne « De » de l'e-mail. Notez que les expéditeurs approuvés sont spécifiques à la région. Si vous créez un expéditeur approuvé à Phoenix, vous ne pouvez pas envoyer de courrier via Ashburn.

    5. Suivez les instructions pour configurer votre DNS pour le cadre de politique de l'expéditeur (SPF) en ajoutant un enregistrement TXT sous le domaine correspondant. Veuillez consulter la FAQ Oracle Cloud Infrastructure DNS pour savoir comment configurer cela.

    6. Configurez et testez votre connexion SMTP à partir de votre système via Email Delivery. Postfix et SendMail sont deux produits SMTP populaires, mais n'importe quelle bibliothèque SMTP peut être utilisée.

  • Quelle ou quelles régions prennent en charge Email Delivery ?

    Email Delivery est disponible à Ashburn, Amsterdam, Djeddah, Londres, Melbourne, Bombay, Osaka, Phoenix, São Paulo, Séoul, Sydney, Tokyo et Zurich. Nous travaillons à son extension dans d'autres régions.

    Quelques remarques importantes sur la configuration de l'envoi régional d'Email Delivery :

    • L'application qui envoie du courrier ne doit PAS nécessairement se trouver dans la région où le courrier est envoyé pour livraison.

      Exemple :
      Si vous avez une application dans une autre région, vous devez configurer la messagerie électronique dans l'une des régions où elle est disponible. Dans l'interface utilisateur de la console, modifiez votre région dans laquelle la messagerie électronique est disponible et ajoutez un expéditeur approuvé. La création d'informations d'identification SMTP est la même quelle que soit la région, car les identités sont des actifs mondiaux. Votre application (dans une région qui n'a pas de messagerie électronique) enverrait alors ses courriers électroniques, par exemple, au point de terminaison smtp PHX smtp.us-phoenix-1.oraclecloud.com à l'aide des informations d'identification SMTP. Votre application enverrait ensuite ses e-mails d'application au point de terminaison SMTP régional où vous avez créé l'expéditeur approuvé à l'aide des informations d'identification SMTP.

    Une fois qu'Email Delivery est disponible dans plusieurs régions, il s'agit du service idéal pour les performances afin de configurer les e-mails dans la même région que l'application d'envoi.

  • Pourquoi reçois-je une erreur lorsque j'essaie d'ajouter un expéditeur approuvé ?
    • Assurez-vous de disposer des autorisations nécessaires pour gérer les expéditeurs approuvés dans le compartiment que vous avez choisi. (Principes de base de la politique)
    • Vous avez peut-être atteint la limite d'expéditeurs approuvée. Vous pouvez utiliser My Oracle Support pour déposer une demande de service afin d'augmenter la limite d'envoi d'e-mails si nécessaire.
    • Votre compte peut être suspendu, ce qui réduirait votre limite d'expéditeurs approuvés à 0.

    Envoyer des e-mails

  • Qu'est-ce qu'un expéditeur approuvé ?

    Un expéditeur approuvé est une ressource qui permet à Email Delivery d'envoyer des e-mails avec une adresse de correspondance. Les expéditeurs approuvés sont associés à un compartiment et n'existent que dans la région dans laquelle ils ont été configurés.

  • Puis-je envoyer des e-mails en masse avec Email Delivery ?

    Oui, les e-mails en masse peuvent être envoyés par programme avec Oracle Email Delivery.

    Remarque : le reporting n'est pas disponible dans GA.

  • Le protocole SMTP nécessite-t-il le TLS ?
    • Oracle se targue de suivre des politiques de sécurité strictes. Email Delivery respecte ces mêmes politiques. Nous n'acceptons donc que les e-mails des clients via TLS.
    • TLS (TLS est obligatoire)
    • Seule la version 1.2 de TLS est prise en charge, car les versions antérieures sont moins sécurisées.
    • Les applications Java doivent être mises à jour vers la dernière version pour garantir que les protocoles de sécurité, les chiffrements et les correctifs mis à jour sont conformes aux politiques de sécurité d'Oracle.
    • Les chiffrements approuvés sont les suivants :
    • TLSv1.2 :
    • TLS_DHE_RSA_WITH_AES_256_CBC_SHA256,
    • TLS_DHE_DSS_WITH_AES_256_CBC_SHA256,
    • TLS_RSA_WITH_AES_256_CBC_SHA,
    • TLS_RSA_WITH_AES_256_CBC_SHA256,
    • TLS_DHE_DSS_WITH_AES_128_CBC_SHA256
    • TLS_DHE_RSA_WITH_AES_128_CBC_SHA,
    • TLS_DHE_RSA_WITH_AES_256_CBC_SHA,
    • TLS_ECDHE_ECDSA_WITH_AES_128_GCM_SHA256
    • TLS_ECDHE_ECDSA_WITH_AES_256_GCM_SHA384,
    • TLS_ECDHE_RSA_WITH_AES_128_GCM_SHA256,
    • TLS_ECDHE_ECDSA_WITH_AES_128_CBC_SHA256,
    • TLS_ECDHE_RSA_WITH_AES_128_CBC_SHA256
  • Quelle commande SMTP Auth est prise en charge ?
    • Seul SMTP Plain est pris en charge.
    • Remarque : si l'application d'envoi n'est pas flexible sur la commande Auth, un proxy/relais SMTP peut être utilisé.
  • Mon application peut-elle envoyer des e-mails à Email Delivery sans accès Internet public ?
    • Oui, l'application doit être envoyée à un service disposant d'un accès à Internet, tel qu'un service proxy ou relais.
    • À l'avenir, Email Delivery pourra accepter les e-mails provenant d'Oracle Cloud Infrastructure avec le service Service Gateway, sans avoir à traverser l'Internet public.
  • Quelles sont les limites associées à Email Delivery ?

    La plate-forme Email Delivery est gérée par l'équipe Email Deliverability d'Oracle Cloud Infrastructure. Des limites sont imposées aux comptes pour protéger la réputation du service et de nos clients. Les limites suivantes peuvent être augmentées pour répondre aux exigences d'envoi à grande échelle en ouvrant une demande de service à partir de My Oracle Support.

    • Les clients qui s'inscrivent sur oracle.com pour un essai gratuit sont limités à 200 e-mails sur une période de 24 heures. Les taux d'envoi ne doivent pas dépasser 10 e-mails par minute. Les expéditeurs approuvés sont limités à 5.
    • Les comptes d'entreprise sont limités à 50 000 e-mails sur une période de 24 heures. Les taux d'envoi ne doivent pas dépasser 18 000 e-mails par minute. Les expéditeurs approuvés seront limités à 10 000 pour les entreprises.
    • Email Delivery prend en charge un volume élevé, mais la limite est définie pour garantir la réputation de nos clients.
    • Contactez My Oracle Support qui peut déterminer votre cas d'utilisation et augmenter la limite d'envoi si nécessaire.
  • Y a-t-il des limites au type d'e-mail que je peux envoyer avec Email Delivery ?

    Comme indiqué dans la description du service, l'obligation suivante s'applique au type d'e-mail envoyé avec Email Delivery :

    • Vous ne devez pas utiliser les services à des fins de distribution d'e-mails « spam », de messages instantanés non sollicités en masse ou de toute autre forme de communications électroniques non sollicitées distribuées en masse à des destinataires avec lesquels vous n'avez aucune relation commerciale ou personnelle préexistante.
  • Quelle taille d'e-mail peut-on envoyer ?

    Les messages jusqu'à 2 Mo, y compris les en-têtes de message, le corps et les pièces jointes, sont initialement pris en charge. Actuellement, cette limite n'est pas configurable, mais le sera bientôt.

  • Puis-je envoyer des e-mails avec des pièces jointes ?

    Email Delivery prend en charge l'envoi de messages MIME (Multipurpose Internet Mail Extensions) via SMTP. MIME est la norme RFC qui spécifie en partie le fonctionnement des pièces jointes. Pour plus d’informations, cliquez ici.

  • Quelles méthodes d'envoi sont disponibles ?

    SMTP est actuellement la seule méthode permettant d'envoyer des e-mails via Email Delivery. Il existe un point de terminaison SMTP unique dans chaque région Oracle Cloud Infrastructure où Email Delivery est disponible.

  • Y a-t-il des SDK fournis pour Email Delivery ?

    Oui, Email Delivery est contenu dans les SDK Oracle Cloud Infrastructure.

    Délivrabilité

  • Comment Email Delivery garantit-il une livraison fiable ?

    Email Delivery fournit un service fiable via un système conforme aux meilleures pratiques du secteur d'activité. La plateforme est gérée par l'équipe Email Deliverability d'Oracle Cloud Infrastructure, qui examine les indicateurs clés de délivrabilité pour assurer la meilleure réputation d'envoi possible. Les éléments suivants sont traités lorsque vous envoyez un e-mail avec Email Delivery :

    • Configurations SMTP uniques pour fournisseur de boîte de messagerie
    • Collection de rebond
    • Collecte des plaintes d'utilisateurs
    • Référentiels d'authentification par e-mail (comme SPF)
    • Gestion du pool IP
  • Comment Email Delivery personnalise-t-il les configurations SMTP ?

    Email Delivery est configuré avec une limitation de débit, des modes de sauvegarde et des configurations SMTP spécifiques au fournisseur de boîte de messagerie. Ces configurations ont été définies grâce à des relations dans le secteur d'activité et à des années de réglage parmi des fournisseurs de boîtes de messagerie mondiaux, pour optimiser le placement et la vitesse de livraison.

  • Email Delivery collecte-t-il les e-mails renvoyés ?

    Oui, les e-mails avec rebonds sont collectés et classés de manière appropriée selon leurs codes de rebond correspondants.

  • Que dois-je faire en cas de rebond d'e-mail ?

    Toute adresse de destinataire réputée non livrable en permanence, comme les « hard bounces », est placée sur la liste de suppression du client. Les tentatives répétées d'envoi à des adresses sur la liste de suppression ne seront pas livrées par Email Delivery, et ces événements sont enregistrés dans le rapport bloqué. Un taux de « hard bounce » élevé (rapport des « hard bounces » et des messages envoyés) se produit lorsqu'un expéditeur tente d'envoyer un message à une adresse de destinataire qui n'existe pas. Le fournisseur de boîte de messagerie renverra un code de « hard bounce » à l'expéditeur. Les « hard bounces » sont une bonne indication de la qualité de la liste et devraient être inférieurs à 2 %.

  • Email Delivery recueille-t-il les plaintes des utilisateurs ?

    Oui, les plaintes des utilisateurs sont collectées et traitées via des boucles de rétroaction des plaintes des fournisseurs de boîtes de messagerie. La configuration de ces boucles de rétroaction des plaintes est entièrement automatisée avec Email Delivery.

    Lorsque des plaintes de spam des utilisateurs sont collectées, l'utilisateur est ajouté à la liste de suppression pour protéger la réputation d'envoi du client. Il est suggéré de supprimer également l'utilisateur de votre liste de diffusion à ce moment-là, mais aucune autre action n'est requise pour garantir la qualité de la délivrabilité des e-mails.

  • Qu'est-ce que la liste de suppression ?

    La liste de suppression est incluse dans l'interface utilisateur de la console d'Email Delivery, ainsi que dans l'API, le SDK et la CLI.

    Email Delivery ajoute automatiquement des adresses e-mail avec des codes de rebond, ajoutant des échecs permanents ou des plaintes d'utilisateurs à la liste de suppression pour protéger la réputation de votre expéditeur. Email Delivery n'enverra aucun message à ces destinataires à l'avenir. Les tentatives répétées d'envoi vers des adresses e-mail supprimées apparaîtront sur votre rapport bloqué.

    Les raisons de la suppression comprennent actuellement : les réclamations pour spam, les « hard bounces », les « soft bounces » répétitifs, les entrées manuelles et les demandes de désinscription à une liste.

  • Qu'est-ce que le Sender Policy Framework (SPF) et comment l'utiliser ?

    Le SPF empêche l'usurpation d'adresse e-mail et minimise le spam entrant. Grâce au SPF, un domaine peut autoriser explicitement les hôtes qui en ont le droit à utiliser son nom de domaine. Le SPF publie des enregistrements SPF (code 99) ou TXT (code 16), qui sont des enregistrements de ressources DNS déclarant quels hôtes sont autorisés à utiliser un nom de domaine. Le serveur de messagerie récepteur vérifie les enregistrements SPF du domaine identifié comme envoyant l'e-mail pour vérifier que l'adresse IP source dont provient l'e-mail est autorisée à envoyer des e-mails depuis ce domaine.

    Les fournisseurs de boîtes de messagerie et les FAI vérifient le SPF pour s'assurer que l'expéditeur (Email Delivery) est autorisé à envoyer des e-mails au nom de votre domaine. Le SPF est une base essentielle pour fournir une bonne délivrabilité à votre domaine et vous protéger contre les abus, comme le spam ou les attaques de phishing.

    Pour configurer le SPF, vous devez inclure un enregistrement TXT sur le domaine utilisé par votre expéditeur approuvé. Si Email Delivery est le seul expéditeur autorisé pour ce domaine, il ressemblerait à ceci :

    v=spf1 include:spf.oracleemaildelivery.com -all

    « v » indique la version du SPF utilisée. Les autres mécanismes testent la légitimité de l'e-mail. « MX » et « A » sont des enregistrements de ressources qui sont comparés entre l'e-mail et l'enregistrement SPF pour décider d'accepter ou non l'e-mail. « all » correspond toujours et sert d'action par défaut. Les mécanismes sont associés avec des qualificatifs pour déterminer comment gérer une correspondance. Les plus simples sont + (ce qui est implicite si omis) et -, entraînant respectivement une réussite ou un échec. Les administrateurs du domaine récepteur doivent gérer la façon dont ces résultats sont traités. En général, les « échecs » sont rejetés et les échecs « soft » sont marqués comme potentiellement du spam.

    L'utilisation du SPF peut accroître la confiance des clients. Un domaine qui implémente le SPF est beaucoup moins susceptible d'être victime d'une usurpation. Sans SPF, un e-mail spam peut être victime d'une usurpation pour afficher un domaine particulier, auquel cas le destinataire signalera probablement l'e-mail comme spam. Avec suffisamment de rapports de ce type, les filtres anti-spam bayésiens seraient plus susceptibles de bloquer le domaine, bloquant ainsi tout e-mail potentiel légitime. Cependant, si un domaine implémente le SPF et qu'il est falsifié, le serveur de réception sera plus susceptible de bloquer l'e-mail frauduleux.

  • Puis-je envoyer des e-mails sur des adresses IP dédiées ?

    Oui, Email Delivery prend en charge les adresses IP dédiées. Par défaut, les comptes clients sont configurés en pools d'envoi partagés à plusieurs niveaux en fonction de vos caractéristiques de messagerie. Des adresses IP dédiées sont suggérées pour des volumes d'envoi plus importants. Les adresses IP dédiées peuvent ne pas être conseillées pour l'envoi d'e-mails en nombre inférieur ou plus sporadique, car cela ne soutiendra pas une bonne réputation d'envoi et, par conséquent, cela aura un impact sur la délivrabilité de vos e-mails.

    Les caractéristiques d'e-mails de chaque client (volume, taux de rafale, réputation, etc.) feront varier votre stratégie IP dédiée. Nos équipes sont formées sur ce sujet et prêtes à répondre à vos besoins IP dédiés. Contactez le support pour obtenir de l'aide avec cette configuration.

  • Que dois-je faire pour m'assurer que mes e-mails sont conformes aux bonnes pratiques de délivrabilité ?

    Les bonnes pratiques de délivrabilité reposent sur la fourniture d'un courrier électronique transparent et souhaité par l'utilisateur. La loi canadienne anti-pourriel (CASL) est l'un des meilleurs guides pour garantir votre conformité à la loi, aux souhaits des utilisateurs et au filtrage prévu utilisé par la plupart des fournisseurs de boîtes de messagerie. Le lien suivant fournit une vue d'ensemble de la CASL et décrit les pratiques leaders du secteur d'activité : https://help.dyn.com/casl-faq/

  • Pourquoi la réputation est-elle importante ?

    En ce qui concerne l'envoi, il est plus important que jamais d'avoir un réseau propre pour envoyer des e-mails. Si vous partagez des adresses IP avec des spammeurs et d'autres expéditeurs moins réputés, les chances que vos e-mails soient envoyés dans les boîtes de réception diminuent considérablement. Notre vigilance constante dans la supervision de notre réseau aide à éliminer les mauvaises expériences et à en produire plus de bonnes.

  • Qu'est-ce qui affecte la réputation ?

    Authentification

    Lorsque vous utilisez un service de distribution de courrier électronique tiers, l'authentification de courrier électronique permet de vérifier l'identité et la confiance entre l'expéditeur (Email Delivery) et le serveur récepteur (FAI et serveurs de messagerie d'entreprise) en imprimant à la fois le SPF et les clés de domaine (DKIM) dans vos enregistrements DNS. Les serveurs récepteurs, dans le but d'éviter que du courrier indésirable ou falsifié n'atteigne la boîte de réception, effectuent des recherches sur les enregistrements DNS de votre domaine pour voir si l'expéditeur tiers est autorisé à envoyer du courrier en votre nom.

    Volume/fréquence

    Des volumes et une fréquence stables contribuent à développer votre réputation de bon expéditeur. Les pics de trafic aléatoires sont un comportement souvent associé aux spammeurs. Vous devez envoyer un volume suffisant à partir de votre ou vos adresses IP avant de pouvoir être établi en tant qu'expéditeur de confiance par les FAI récepteurs.

    Taux de rebond

    Votre taux de rebond est un pourcentage de messages non livrables (rebonds) basé sur le nombre total d'e-mails que vous avez envoyés. Il est recommandé que les taux de rebond restent inférieurs à 2 %. Des taux de rebond supérieurs indiquent souvent une gestion et un nettoyage de liste incorrects, ou que la liste est ancienne, louée ou achetée. Email Delivery ajoute automatiquement des rebonds à la liste de suppression pour aider à maintenir un taux de rebond bas.

    Taux de plaintes pour spam

    Votre taux de plaintes pour spam est un pourcentage des plaintes soumises par les utilisateurs à leurs FAI sur la base du nombre total d'e-mails que vous avez envoyés. Les plaintes de spam surviennent lorsque le destinataire de l'e-mail choisit de cliquer sur le bouton « Ceci est du spam » dans l'interface utilisateur du client de messagerie. Il est recommandé que vos taux de plaintes pour spam restent inférieurs à 0,05 %. Email Delivery ajoute automatiquement les plaintes pour spam à la liste de suppression.

    Listes noires

    Les FAI utilisent des listes noires pour bloquer le spam provenant d'expéditeurs à la mauvaise réputation. Les expéditeurs légitimes peuvent être inscrits par erreur sur liste noire. Email Delivery analyse les 10 meilleurs services de liste noire en temps réel pour nos IP d'envoi. La plupart des listes noires comportent des blocages de 24 heures. Vous serez automatiquement supprimé de la liste après cette période. Cependant, certains nécessitent que vous agissiez pour être retiré de la liste.

  • Comment puis-je réduire mon taux de « hard bounce » ?

    Un taux de « hard bounce » élevé (rapport des « hard bounces » et des messages envoyés) se produit lorsqu'un expéditeur tente d'envoyer un message à une adresse de destinataire qui n'existe pas. Le fournisseur de boîte de messagerie renverra un code de « hard bounce » à l'expéditeur. Les « hard bounces » sont une bonne indication de la qualité de la liste et devraient être inférieurs à 2 %.

    En règle générale, les « hard bounces » se produisent lorsqu'une adresse de destinataire :

    • Est saisie de manière incorrecte
    • N'est plus utilisée (l'utilisateur a annulé le compte)
    • Est acquise à partir d'un site Web en faisant du web scraping
    • Est créée par un fournisseur de services de liste

    Les fournisseurs de boîtes de messagerie s'attendent à des « hard bounces » ; cependant, si trop de « hard bounces » se produisent, la délivrabilité commence à décliner. Email Delivery ajoute automatiquement toutes les adresses de destinataire ayant créé un « hard bounce » à votre liste de suppression pour empêcher de futures tentatives de livraison et protéger votre réputation d'envoi.

    Vous pouvez réduire un taux de rebond élevé en procédant comme suit :

    1. Mettez en œuvre un processus d'abonnement. Pour un envoi groupé (envoi à plusieurs destinataires en même temps), implémentez un processus d'abonnement. Un processus d'abonnement est une méthode permettant à vos utilisateurs de s'abonner (de vous autoriser à envoyer des messages) à votre liste de diffusion. Il est essentiel d'envoyer uniquement des messages aux abonnés qui se sont inscrits. Il existe deux types de procédures d'abonnement.

    2. Abonnement unique (non confirmé) : un abonnement unique se produit lorsque l'utilisateur fournit son adresse e-mail et donne la permission de recevoir des messages pertinents. Une fois l'adresse fournie, les messages peuvent être envoyés sans confirmer que l'adresse e-mail appartient à l'utilisateur qui l'a fournie.

    3. Double abonnement (confirmé) : un double abonnement a lieu lorsque l'utilisateur fournit son adresse e-mail. Avant le premier envoi, un e-mail de confirmation avec une action requise de l'utilisateur est envoyé pour s'assurer que le propriétaire du compte souhaite recevoir les futurs messages. Pour vérifier un compte, il est possible de demander au propriétaire de cliquer sur un lien pour répondre à l'e-mail. Cela garantit que l'adresse n'a pas été ajoutée à une liste de diffusion tierce sans le consentement du propriétaire.

    4. Purger les utilisateurs non engagés. Implémentez un processus visant à supprimer les utilisateurs non engagés. Si un destinataire n'ouvre pas votre courrier ou ne clique pas dessus, cela peut indiquer qu'il n'utilise plus ce compte de messagerie. Si tel est le cas, le fournisseur de boîte de messagerie mettra fin au compte ou le transformera en un piège à spam. Pour éviter de tomber dans ces pièges à spam ou de renvoyer un e-mail à un compte qui a été annulé, supprimez les destinataires qui ne se sont pas engagés dans un délai défini par votre Business model. Cela contribuera également à améliorer votre délivrabilité en augmentant votre taux d'engagement utilisateur.

    5. Examinez la liste des abonnés. Lors de l'examen de votre liste d'abonnés, effectuez les actions suivantes :

    Éliminez les adresses en double avant l'envoi. Si des adresses qui n'existent pas reçoivent des e-mails plusieurs fois, cela pourrait gonfler votre taux de « hard bounce ».

    Assurez-vous qu'une liste de suppression précédente (éventuellement d'un autre fournisseur de services de messagerie) n'a pas été accidentellement incluse.

    Vérifiez que les abonnés se sont inscrits (n'envoyez pas vos messages à une ancienne liste que vous avez trouvée).

    Empêchez les utilisateurs de télécharger la liste de contacts de leur client de messagerie avec l'option « Tout sélectionner ». Forcer les utilisateurs à sélectionner des adresses individuellement empêchera l'ajout accidentel d'adresses obsolètes ou éventuellement expirées.

    6. Évaluez la fréquence d'envoi. Si un message n'a pas la possibilité de s'enregistrer en tant que « hard bounce » avant l'envoi du message suivant au destinataire, il subira à nouveau un « hard bounce ». Donnez au fournisseur de boîte de messagerie et au fournisseur de services de messagerie le temps de traiter le rebond avant d'envoyer un autre message. La diminution de la fréquence d'envoi offre également à l'utilisateur la possibilité de se désinscrire avant de recevoir plusieurs messages qu'il peut marquer comme spam.

  • Comment puis-je réduire mon taux de « soft bounce » ?

    Un taux de « soft bounce » (nombre de « soft bounces » par rapport au nombre de messages envoyés) se produit lorsqu'un message est envoyé à un destinataire et que le serveur de réception est temporairement indisponible ou que le message a été bloqué par le destinataire. Il s'agit d'un statut non remis temporaire. Le fournisseur de boîte de messagerie renverra un code de rebond logiciel à l'expéditeur. Ces adresses ne seront pas ajoutées à la liste de suppression car elles existent.

    • Remarque : Email Delivery ajoutera une adresse à la liste de suppression si 4 e-mails envoyés dans une période de 24 heures entraînent un « soft bounce ».
    • Les « soft bounces » sont généralement une bonne indication de la qualité et de la pertinence du contenu du message.

      En règle générale, les « soft bounces » se produisent pour :

    • Le contenu similaire au spam : le contenu du message a été identifié comme spam par le destinataire et est temporairement bloqué.
    • Le contenu non pertinent pour le destinataire : cela peut entraîner un nombre élevé de réclamations. Les récepteurs bloqueront temporairement les messages provenant de l'adresse IP ou du domaine de l'expéditeur.
    • Nombre élevé de plaintes : certains récepteurs bloqueront tous les messages entrants d'une adresse IP lorsqu'un seuil de réclamation (nombre de réclamations sur une période par IP) est dépassé.
    • Serveur de réception de courrier occupé : si cela se produit, le serveur de messagerie sortant tentera d'envoyer le message quatre fois, puis provoquera un « hard bounce » du message.
    • Boîte aux lettres pleine ou quota dépassé : si la boîte aux lettres du destinataire est pleine ou dépasse son quota, le message peut faire un « soft bounce ».
  • Comment puis-je réduire mon taux de réclamation ?

    Les réclamations peuvent survenir pour de nombreuses raisons, et pas toutes parce que l'utilisateur pense que votre message est du « spam ». Avouons-le, il est parfois plus facile pour les gens de cliquer sur le bouton de spam pour réduire le nombre de messages dans leur boîte de réception bondée.

    Voici quelques raisons courantes pour lesquelles les gens peuvent se plaindre de vos messages :

    • Il s'agit réellement de spam.
    • Le contenu n'est plus adapté à ce que le destinataire attend (différent de ce à quoi il s'est abonné).
    • C'est plus facile que de trouver l'URL de désabonnement qui est cachée dans le pied de page de l'e-mail.
    • Le destinataire fait plus confiance à l'interface utilisateur du FAI qu'à votre URL de désabonnement.
    • Le destinataire en a assez de recevoir vos messages.

    Voici comment vous pouvez améliorer votre taux de réclamations :

    • N'envoyez pas de spam
    • Gardez le contenu pertinent : si le destinataire s'est inscrit sur votre site pour obtenir des coupons quotidiens pour les courses, ne commencez pas à envoyer des taux de prêt auto.
    • URL de désabonnement facilement accessible : la désinscription est une bonne chose. Cela réduira votre liste, ce qui est désagréable, mais cela aide réellement votre boîte de réception à envoyer des messages uniquement aux destinataires qui s'engagent en ouvrant vos messages ou en cliquant dessus. Lorsque des personnes se plaignent, cela nuit à votre réputation d'envoi. Faites donc en sorte qu'elles soient facilement supprimées de la liste. La pire chose que vous puissiez faire est de masquer l'URL de désabonnement au bas du message. Un petit pourcentage d'utilisateurs fera défiler l'e-mail jusqu'en bas et recherchera cette URL. La plupart opteront pour la facilité et marqueront simplement votre message comme spam.
    • Implémentez l'en-tête list-unsubscribe : si elle est prise en charge par le fournisseur de boîte de messagerie, cette fonctionnalité permettra aux utilisateurs de se désabonner en toute sécurité de votre liste via l'interface utilisateur du FAI de confiance, au lieu de marquer votre message comme spam. C'est l'élément le plus proche d'une boucle de rétroaction pour Gmail.
    • Implémentez un processus de double abonnement : le fait d'envoyer un e-mail aux utilisateurs actuels et de confirmer qu'ils souhaitent recevoir vos messages est un excellent moyen de s'assurer qu'ils apprécient toujours votre message. Il s'agit d'un excellent moyen de supprimer les destinataires avant qu'ils ne marquent vos e-mails comme spam.
    • Examinez la fréquence d'envoi : l'envoi d'un trop grand nombre de messages dans un court laps de temps peut ennuyer les destinataires, les obligeant à marquer votre message comme spam. Assurez-vous que la cadence de vos messages correspond à la fréquence attendue de votre contenu. La réduction de la fréquence peut réduire les plaintes pour spam.
    • Purgez les destinataires non engagés : les destinataires peuvent être fatigués de votre courrier s'ils n'ouvrent pas vos messages ou ne cliquent pas sur vos liens. Vous devez purger les destinataires si votre tentative finale de favoriser leur engagement échoue. Voici quelques conseils pour vous aider à comprendre les bonnes pratiques de gestion des listes dans ce domaine.
  • Mon e-mail n'a pas été livré. Comment puis-je résoudre cela ?
    • Vérifiez si le destinataire figure sur la liste de suppression.
    • Assurez-vous que le SPF est configuré pour augmenter le placement de votre boîte de réception.
    • Vérifiez les journaux de votre application pour vous assurer qu'il n'y a pas eu de problème (par exemple, un échec d'authentification ou un problème avec le format de l'e-mail).
    • Si vous fournissez deux adresses différentes pour l'enveloppe et le corps de l'expéditeur, elles doivent toutes deux être des expéditeurs approuvés, sans quoi l'e-mail sera rejeté.
    • Si le SMTP de l'expéditeur n'est pas le même que l'expéditeur dans le corps de l'e-mail, ils doivent tous deux être un expéditeur approuvé.
    • Vous ne trouvez toujours pas le problème ? Ouvrez un Ticket de support client
  • Oracle Email Delivery prend-il en charge les adresses IP dédiées ?

    Oui, Email Delivery prend en charge les adresses IP dédiées, ce qui vous permet de contrôler votre réputation. Les adresses IP dédiées sont des adresses IP Oracle Cloud qui sont réservées pour l'envoi de vos e-mails. Par défaut, les comptes clients sont configurés en pools d'envoi partagés à plusieurs niveaux en fonction de vos caractéristiques de messagerie. Des adresses IP dédiées sont suggérées pour des volumes d'envoi plus importants. Les adresses IP dédiées peuvent ne pas être conseillées pour l'envoi d'e-mails en nombre inférieur ou plus sporadique, car cela ne soutiendra pas une bonne réputation d'envoi et, par conséquent, cela aura un impact sur la délivrabilité de vos e-mails.

    Les caractéristiques d’e-mails de chaque client (volume, taux de rafale, réputation, etc.) feront varier votre stratégie IP dédiée. Nos équipes sont formées sur ce sujet et prêtes à répondre à vos besoins IP dédiés. Contactez le support pour obtenir de l'aide avec cette configuration.

    Commercial

  • Quelles sont les offres fournies par Email Delivery ?

    Reputation Management est un service complémentaire via les ventes, qui nécessite l'achat d'un abonnement universel cloud.

  • Combien coûte Email Delivery ?

    Email Delivery coûte 0,10 $ pour 1 000 e-mails envoyés via le service. Le nombre d’e-mails envoyés est défini comme le nombre de livraisons sortantes uniques au cours d’un mois civil. Les livraisons sortantes sont définies par le nombre de messages uniques ainsi que le nombre de destinataires uniques par message.

  • Commencer