Aucun résultat trouvé

Votre recherche n’a donné aucun résultat.

Pourquoi le Cern a choisi Oracle Autonomous Database ?

Au CERN, les physiciens et les ingénieurs de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire hébergent l’accélérateur de particules le plus grand et le plus complexe du monde. Le CERN a choisi Oracle Autonomous Database, qui est aussi efficace pour traiter les données techniques du CERN que des données pour les évènements. Découvrez-en davantage sur la stratégie de la base de données autonome :

Pourquoi le CERN a choisi Oracle Autonomous Database pour son accélérateur de particule ?

Temps de lecture : 5 mn

Au CERN, les physiciens et les ingénieurs de l’Organisation européenne pour la recherche nucléaire hébergent l’accélérateur de particules le plus grand et le plus complexe du monde : Large Hadron Collider (LHC), de 22 km de diamètre. Dans le LHC, les particules subatomiques sont accélérées et entrent en collision, simulant les conditions une fraction de seconde seulement après le Big Bang. Les expériences du LHC produisent actuellement environ 50 pétaoctets de données par an, un volume correspondant à environ 2 000 ans de contenu vidéo HD.

Dans ce tunnel où des protons entrent en collision à la vitesse de la lumière, Oracle Autonomous Data Warehouse (ADW) assure une capacité de calcul fiable et sécurisée pour les données de 50 000 capteurs. ADW améliore les performances de récupération de données du LHC. Manuel Martin Marques, Big Data Engineer & Data Scientist au CERN témoigne : "Nos premiers tests montrent que l'Entrepôt de Données Autonome offre d'importantes innovations. Par exemple, ADW a automatiquement optimisé l’espace de stockage requis pour les systèmes de contrôle d'un facteur 10".

En effet, que vous cherchiez à stimuler la croissance d’une PME ou que vous soyez l’un des milliers de scientifiques travaillant sur la physique des particules, les bases de données autonomes vous libère des contraintes techniques pour que vous puissiez vous concentrer sur l’innovation.

Pourquoi le CERN a choisi Oracle Autonomous Database ?

Oracle Autonomous Database est aussi efficace pour traiter les données techniques du CERN que des données pour les évènements.

"Le facteur le plus important pour nous est la fiabilité. Oracle Cloud Infrastructure nous a montré que nous pouvons avoir confiance dans le cloud. Nous n'avons eu aucun problème lors de la mise en service de notre application pour l'enregistrement des visiteurs aux journées portes ouvertes du CERN " témoigne Eric Grancher, responsable du groupe Services de bases de données.

Les 14 et 15 septembre 2019, le CERN a ouvert ses portes au public pour deux journées spéciales au cœur du plus grand laboratoire de physique des particules du monde.

"La performance de l'application a un impact direct sur notre image. La dernière fois que nous avons fait l'événement, notre demande d'inscription a été refusée plusieurs fois. Notre base de données at customer n'a pas été en mesure de fonctionner. Nous étions heureux de voir qu'Oracle Cloud Infrastructure était capable de traiter toutes les demandes des visiteurs sans aucun problème" explique Eric Grancher, responsable du Database Services Group.

Leur OCI a pu gérer plus de 1000 enregistrements par seconde. Il était important pour le CERN de s'assurer que l'application avait fait ses preuves. L'application utilisait Angular in Docker Container pour la partie front end. Le Docker Container fonctionnait sur Oracle Container Engine pour Kubernetes (OKE). Le CERN a choisi une approche Cloud Native pour ses applications et pour cette raison, la base de données choisie était Autonomous Transaction Processing (ATP).

Oracle Autonomous Transaction Processing fournit au CERN une base de données facile à utiliser, entièrement autonome, élastique et qui fournit des performances de requêtes rapides et ne nécessite aucune administration de base de données.

Vous souhaitez en savoir plus sur la base de données autonome?