Nous sommes désolés. Nous n'avons rien trouvé qui corresponde à votre recherche.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez tapé, par exemple, essayez “application” au lieu de “logiciel”.
  • Lancer une nouvelle recherche.
Nous contacter Se connecter à Oracle Cloud

Qu'est-ce qu'une machine virtuelle ?

Pour plus de simplicité, considérez une machine virtuelle, une VM, comme un "ordinateur composé de softwares" que vous pouvez utiliser pour exécuter n'importe quel software que vous exécuteriez sur un ordinateur physique. A l'instar d'une machine physique, une machine virtuelle dispose de son propre système d'exploitation (Windows, Linux, etc.), de stockage, de réseau, de paramètres de configuration et de software, et elle est entièrement isolée des autres machines virtuelles exécutées sur cet hôte.

Pourquoi utiliser une machine virtuelle ?

La virtualisation consolide de nombreux petits workloads sur un seul ordinateur physique, ce qui garantit une plus grande efficacité et réduit les dépenses informatiques. Le déploiement d'une nouvelle machine virtuelle avec un système d'exploitation et une ou plusieurs applications permet aux administrateurs informatiques de déployer facilement des environnements de validation de concept et DevTest avant de modifier les environnements de production.

Les machines virtuelles peuvent également simplifier la gestion des ressources en consolidant les machines virtuelles sur un nombre moindre de serveurs physiques. La gestion des machines virtuelles peut également faire gagner du temps à votre entreprise en conservant moins de matériel, en provisionnant les ressources plus rapidement et en réduisant les temps d’arrêt. En outre, ils peuvent réduire l'espace nécessaire au déploiement des serveurs. Ils finissent également par réduire la consommation d'énergie, ce qui en fait une solution plus respectueuse de l'environnement.

Les machines virtuelles peuvent également être un moyen économique d'exécuter des applications héritées sans avoir à migrer vers un système d'exploitation entièrement nouveau. A mesure que le hardware vieillit ou devient obsolète, la virtualisation permet à un utilisateur d'avoir le meilleur des deux mondes : il peut mettre à niveau le hardware tout en conservant l'accès aux anciens systèmes d'exploitation.

La meilleure machine virtuelle est hautement portable, ce qui signifie qu'elle peut être déplacée entre les ordinateurs physiques d'un réseau, voire entre les environnements sur site et cloud. L'exécution de plusieurs machines virtuelles sur le même hôte peut optimiser l'utilisation des ressources système.

Notre plate-forme cloud offre les avantages les plus récents de la technologie de virtualisation. Les machines virtuelles basées sur Oracle Cloud Infrastructure (OCI) offrent une capacité de calcul flexible et sécurisée dans le cloud pour divers workloads allant de petits projets de développement à des applications à grande échelle. Nous permettons aux machines virtuelles d’être déployées, gérées et mises hors service facilement. En outre, nous prenons en charge une liste exhaustive de systèmes d’exploitation Microsoft Windows Server et Linux, avec des images standardisées et des configurations sécurisées qui peuvent réduire les erreurs humaines tout en réduisant les coûts et en améliorant la sécurité.

Virtualisation et hyperviseurs : qu'est-ce qui fait fonctionner les machines virtuelles ?

Avec la virtualisation, un seul ordinateur (hôte) peut exécuter plusieurs ordinateurs virtuels (VM) avec leurs propres systèmes d'exploitation, coeurs de processeur, mémoire, stockage et mise en réseau. Étant donné que la virtualisation vous permet de consolider de nombreuses petits workloads sur un seul ordinateur physique, elle garantit une utilisation des ressources élevée, ce qui réduit les dépenses informatiques.

Si la virtualisation est définie comme autorisant l'exécution de plusieurs systèmes d'exploitation sur un seul ordinateur hôte, le composant essentiel de la pile de virtualisation est l'hyperviseur, qui regroupe la machine virtuelle et l'ordinateur hôte. Un hyperviseur est une couche logicielle qui permet aux machines virtuelles de s'exécuter sur l'ordinateur hôte et de répartir les processeurs, la mémoire et le stockage sur toutes les machines virtuelles.

Cet hyperviseur, également appelé moniteur de machine virtuelle, crée une plate-forme virtuelle sur laquelle plusieurs machines virtuelles sont exécutées et surveillées. Cela permet à plusieurs systèmes d'exploitation, du même système d'exploitation ou d'un système d'exploitation différent, de partager les ressources matérielles.

Par exemple, VirtualBox est un produit de virtualisation courant pour créer cet environnement virtuel. Il s'agit d'un software open source gratuit qui permet aux développeurs et aux administrateurs informatiques de déployer rapidement des systèmes d'exploitation. VirtualBox peut être installé sur macOS, Linux et Windows. Les autres hyperviseurs incluent VMware vSphere et Microsoft Hyper-V.

Types de virtualisation

Aujourd’hui, les entreprises sont confrontées à une complexité et à un provisionnement accrus dans les data centers afin de garantir croissance et expansion. Ces contraintes comprennent l'augmentation des besoins en énergie, les coûts du data center, les contraintes d'espace physique et la complexité de l'interconnexion.

Par conséquent, les fabricants de software et de hardware ont commencé à répondre à certaines de ces préoccupations en modifiant l’architecture des data centers traditionnels via la virtualisation. Il existe différents types de virtualisation :

Virtualisation du hardware :

La virtualisation du hardware, y compris des versions d'ordinateurs et de systèmes d'exploitation (VM), crée un serveur principal unique, virtuel, consolidé.

Virtualisation de softwares :

Crée un système informatique, y compris du matériel, qui permet à un ou plusieurs systèmes d'exploitation invités de s'exécuter sur une machine hôte physique.

Virtualisation du stockage :

Virtualise le stockage en consolidant plusieurs périphériques de stockage physiques, qui apparaissent comme une seule unité de stockage pour des performances améliorées et une vitesse accrue.

Virtualisation de réseau :

Permet un réseau virtuel cloud orienté applications sur un ensemble de systèmes entièrement distribué, découplant de l'infrastructure réseau physique. La virtualisation du réseau alloue de la bande passante à travers les canaux et fournit des ressources aux serveurs et aux périphériques en temps réel.

Virtualisation de bureau:

Sépare votre environnement de bureau du périphérique physique et stocke un bureau sur un serveur distant, ce qui permet l'accès à partir de n'importe quel périphérique.

Cloud et machines virtuelles

Il est facile de confondre la virtualisation avec le cloud, principalement parce que les deux s'articulent autour de la création d'environnements fonctionnels à partir de ressources sur un réseau. Toutefois, la virtualisation est une technologie qui permet d’exécuter plusieurs machines virtuelles sur un même hardware. Le hardware exécute votre software, ce qui vous permet d'installer plusieurs systèmes d'exploitation pouvant s'exécuter simultanément et indépendamment, dans un environnement sécurisé, avec une réduction minimale des performances.

D'autre part, les clouds sont des environnements informatiques qui abstraient, mettent en commun et partagent des ressources évolutives sur un réseau.

La virtualisation est une technologie dans laquelle le cloud est un environnement. La virtualisation est le software principal qui permet le cloud, qui est devenu un outil si essentiel que les entreprises qui ne l'utilisent pas sont désavantagées sur le plan concurrentiel.

Conteneurs vs machines virtuelles

Les conteneurs et les machines virtuelles sont utilisés par les développeurs et les professionnels de l'informatique pour créer des environnements virtuels isolés destinés au test et au développement de softwares. Alors qu'une machine virtuelle dépend d'un hôte pour exécuter un système d'exploitation complet, un conteneur est un silo isolé qui exécute une application sur l'hôte. Les conteneurs exécutent des applications qui ne dépendent pas d'un système d'exploitation, ils isolent une application en la virtualisant.

Comme les conteneurs ne contiennent pas de systèmes d'exploitation, ils sont légers et plus portables que les machines virtuelles. Même si les conteneurs sont portables, ils sont toujours limités par leur système d'exploitation, de sorte qu'un conteneur pour Windows ne peut pas s'exécuter sur Linux. En fin de compte, le choix entre un conteneur ou une machine virtuelle dépend de la façon dont un environnement virtuel sera utilisé.

VirtualBox pour Mac OSX exécutant une machine virtuelle Linux

Kubernetes est un système open source pour la gestion des applications dans un environnement de conteneur. Kubernetes automatise les processus pour déployer et dimensionner les applications de conteneur. L'utilisation de plusieurs conteneurs pour une application est devenue une pratique courante, les conteneurs étant répartis sur plusieurs serveurs. Notre service Container Engine for Kubernetes est un service géré qui permet le déploiement des conteneurs afin qu'ils puissent évoluer en fonction du workload.

Apprenez-en davantage sur les différences entre la création et le déploiement de vos applications sur des machines virtuelles et Kubernetes.

Virtualisation et Oracle

Nous proposons des produits de virtualisation intégrés, du bureau au data center, en passant par le cloud public. Au-delà de la simple consolidation, nous permettons aux utilisateurs de virtualiser et de gérer une pile matérielle et logicielle complète.

Découvrez comment gérer Oracle Linux KVM :


Oracle VM permet aux utilisateurs de déployer des systèmes d'exploitation et des hardwares d'application dans un environnement de virtualisation pris en charge. Les offres d’Oracle incluent :