Aucun résultat trouvé

Votre recherche n’a donné aucun résultat.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez tapé, par exemple, essayez “application” au lieu de “logiciel”.
  • Essayez l’une des recherches populaires ci-dessous.
  • Lancer une nouvelle recherche.
Questions tendances

Définition de la planification des ressources d’entreprise (Enterprise Resource Planning, ERP)

Un système ERP (Enterprise resource planning) est un type de logiciel que les entreprises utilisent pour gérer leurs activités quotidiennes telles que la comptabilité, les achats, la gestion de projets, la gestion des risques et la conformité, et les opérations de supply chain. Une suite ERP complète comprend également un logiciel de gestion de la performance (EPM) qui aide à planifier, budgétiser, prévoir et générer un rapport sur les résultats financiers d’une entreprise.

Les systèmes ERP relient une multitude de processus métier et activent le flux de données entre eux. En collectant les données transactionnelles partagées d’une entreprise à partir de sources multiples, les systèmes ERP éliminent la duplication des données et assurent l’intégrité des données avec une source unique d’informations.

Aujourd’hui, les systèmes ERP sont essentiels pour la gestion de milliers d’entreprises de toutes les tailles et de tous les secteurs. Pour ces entreprises, l’ERP constitue un élément indispensable au même titre que l’électricité.

Qu’est-ce qu’un système ERP et comment ces solutions peuvent-elles gérer les activités quotidiennes des organisations, telles que la comptabilité, les finances, les achats, la gestion de projet, la supply chain et la production.

Concepts fondamentaux de l’ERP

Les systèmes ERP sont conçus autour d’une structure de données unique et définie (schéma) qui possède généralement une base de données commune. Cela permet de s’assurer que les informations utilisées à l’échelle de l’entreprise sont normalisées et basées sur des définitions et des expériences utilisateur communes. Ces concepts fondamentaux sont ensuite interconnectés avec des processus métier pilotés par des flux de travail à travers les départements (par exemple, services financiers, ressources humaines, ingénierie, marketing, opérations), les systèmes de connexion et les utilisateurs. En termes simples, l’ERP est le moyen d’intégrer les personnes, les processus et les technologies dans une entreprise innovante.

Par exemple : songez à une entreprise qui construit des voitures en se procurant des pièces et des composants auprès de plusieurs fournisseurs. Elle pourrait utiliser un système ERP pour suivre la demande et l’achat de ces biens et veiller à ce que chaque composante de l’ensemble du processus d’achat jusqu’au paiement utilise des données uniformes et propres liées aux workflows, aux processus opérationnels, au reporting et aux analyses de l’entreprise. Lorsque l’ERP est correctement déployé chez ce constructeur automobile, un composant, par exemple les « plaquettes de frein avant », est uniformément identifié par son nom de pièce, sa taille, son matériau, sa source, son numéro de lot, son numéro de pièce fournisseur, son numéro de série, son coût et ses spécifications, ainsi que par une multitude d’autres éléments descriptifs et axés sur les données. Puisque la donnée est l’élément vital de toute entreprise innovante, l’ERP facilite la collecte, l’organisation, l’analyse et la diffusion de cette information à tous les individus et systèmes qui en ont besoin pour mieux remplir leur rôle et assumer leurs responsabilités.

L’ERP garantit également que les champs et attributs de la donnée sont répercutés au bon compte dans le grand livre de l’entreprise afin que tous les coûts soient correctement suivis et représentés. Si les plaquettes de frein avant étaient appelées « freins avant » dans un système logiciel (ou peut-être un ensemble de feuilles de calcul), « plaquettes de frein » dans un autre, et « plaquettes avant » dans un troisième, il serait difficile pour le constructeur automobile de savoir combien il dépense annuellement en plaquettes de frein avant, et s’il doit changer de fournisseur ou négocier pour obtenir un meilleur prix.

Un des principes clés de l’ERP est la collecte centrale de données en vue de les diffuser plus largement. Au lieu de plusieurs bases de données autonomes avec un inventaire sans fin de feuilles de calcul déconnectées, les systèmes ERP mettent de l’ordre dans le chaos afin que tous les utilisateurs - de la direction aux commis aux comptes fournisseurs - puissent créer, stocker et utiliser les mêmes données dérivées par des processus communs. Grâce à un référentiel de données sécurisé et centralisé, tous les collaborateurs de l’entreprise peuvent être assurés que la donnée est exacte, à jour et complète. L’intégrité des données est assurée pour chaque tâche effectuée dans l’entreprise, du bilan financier trimestriel à un rapport ponctuel sur les créances en souffrance, sans passer par des feuilles de calcul, sources d’erreur.

Les avantages d’un système ERP pour l’entreprise

Il est impossible d’ignorer l’impact de l’ERP sur le monde professionnel actuel. Au fur et à mesure que les données et les processus de l’entreprise sont regroupés dans des systèmes ERP, les entreprises peuvent aligner des services distincts et améliorer les workflows, ce qui se traduit par d’importantes économies en bout de ligne. Voici quelques exemples de bénéfices métier :

  • Meilleure compréhension de l’activité à partir d’informations en temps réel générées par des rapports
  • Réduction des coûts opérationnels grâce à la rationalisation des processus métier et des bonnes pratiques
  • Collaboration améliorée entre utilisateurs partageant des données de contrats, de demandes d’achat et de bons de commande
  • Efficacité améliorée via une expérience utilisateur commune à travers de nombreuses fonctionnalités et processus métier bien définis
  • Infrastructure cohérente du back-office au front-office, avec toutes les activités de l’entreprise ayant la même apparence
  • Taux d’adoption par l’utilisateur plus élevés grâce à une expérience utilisateur et à une conception communes
  • Risque réduit grâce à une meilleure intégrité des données et des contrôles financiers
  • Réduction des coûts de gestion et d’exploitation grâce à des systèmes uniformes et intégrés

Prendre de meilleures décisions commerciales avec Oracle Cloud ERP

Les entreprises ont toujours lutté pour équilibrer les coûts élevés et la complexité des ERP traditionnels avec le besoin de fonctionnalités personnalisées et de flexibilité, tout en répondant aux exigences de l’entreprise. Découvrir comment Oracle Cloud ERP permet des équipes connectées, des données unifiées et des analyses en temps réel pour vous aider, vous et votre équipe Finance, à prendre les meilleures décisions. Avec l’ERP dans le Cloud, votre entreprise peut être prête pour l’avenir et anticiper les changements..

Une brève histoire de l’ERP

Des fiches papier aux terminaux mobiles
L’histoire de l’ERP remonte à plus de 100 ans. En 1913, l’ingénieur Ford Whitman Harris développe ce qui deviendra la formule du lot économique (ou formule de Wilson), un système basé sur papier ayant pour but de planifier la production. Pendant des décennies, la formule du lot économique est restée la norme en matière de production. Le fabricant d’outils Black & Decker a changé la donne en 1964 lorsqu’il est devenu la première entreprise à adopter une solution de planification des besoins en matériaux (MRP) qui combinait les concepts EOQ avec un ordinateur central.

La planification des biens immobiliers matrimoniaux est demeurée la norme industrielles jusqu’à ce que la planification des ressources de fabrication (appelée MRP II) soit élaborée en 1983. MRP II comportait des « modules » en tant que composante clé de l’architecture logicielle et des composants de fabrication de base intégrés, y compris les achats, les nomenclatures, l’ordonnancement et la gestion des contrats. Pour la première fois, différentes tâches de production étaient intégrées à un système commun. Le système MRP II offrait également une preuve convaincante de la manière dont les entreprises pouvaient exploiter les logiciels afin de partager et d’intégrer des données d’entreprise, tout en optimisant l’efficacité opérationnelle à travers une meilleure planification de la production, une réduction des stocks et une diminution des déchets (rebut). Avec l’évolution des technologies informatiques dans les années 1970 et 1980, des concepts similaires à MRP II ont été développés pour gérer les activités de l’entreprise autres que la production, à savoir la finance, la gestion de la relation client et les ressources humaines. En 1990, les analystes des technologies ont donné un nom à cette nouvelle catégorie de gestion d’entreprise : l’ERP (Enterprise Resource Planning, planification des ressources d’entreprise).

L’histoire de l’ERP : des années 1990 au nouveau millénaire

De l’On-Premise au Cloud
Entre les années 1990 et le début du XXIe siècle, l’adoption de l’ERP a connu une croissance rapide. Dans le même temps, les coûts de mise en œuvre d’un système ERP ont commencé à augmenter. Le hardware nécessaire à l’exécution du logiciel se trouvait généralement dans les locaux de l’entreprise, avec de grosses machines dans une salle de serveurs. Le hardware et le software ont nécessité des investissements en capital et ont été amorties sur une période de 5 à 10 ans. En outre, les entreprises souhaitaient presque toujours personnaliser leurs systèmes ERP pour répondre à leurs besoins spécifiques, ce qui impliquait des dépenses supplémentaires en consultants en logiciels et en formation.

Pendant ce temps, la technologie ERP évoluait pour englober l’Internet, avec de nouvelles caractéristiques et fonctionnalités telles que l’analytique intégrée. Au fil du temps, de nombreuses entreprises ont découvert que leurs systèmes ERP sur site ne pouvaient pas répondre aux exigences de sécurité modernes ou aux technologies émergentes telles que les smartphones.

Cloud ERP, un nouveau mode d’accès à l’ERP

Software as a Service (SaaS)
Entrez dans le Cloud, et plus précisément dans le modèle SaaS (Software-as-a-Service) pour l’ERP. Lorsque le logiciel ERP est accessible dans le Cloud, il s’exécute sur un réseau de serveurs distants au lieu d’être installé dans la salle des serveurs de l’entreprise. Le fournisseur de Cloud corrige, gère et met à jour le logiciel plusieurs fois par an, au lieu d’une mise à jour coûteuse tous les 5 à 10 ans avec un système sur site. Le Cloud peut réduire à la fois les dépenses d’exploitation (OpEx) et les dépenses en capitaux (CapEx), car il épargne aux entreprises l’acquisition de logiciels et de matériel ou le recrutement de personnel informatique supplémentaire. Ces ressources peuvent plutôt être investies dans de nouvelles opportunités commerciales, et l’entreprise est toujours à jour sur les plus récents logiciels ERP. Les collaborateurs peuvent passer de la gestion des tâches informatiques à des tâches à plus forte valeur ajoutée, en se focalisant sur l’innovation et la croissance.

Sept raisons de passer à une solution Cloud ERP

Pour les entreprises, retirer les systèmes on-premise et passer entièrement au Cloud en une seule fois n’est pas possible. Du moins, elles n’osent pas franchir le pas. Cependant, garder le cap et ignorer tous les avantages des systèmes de planification des ressources d’entreprise dans le cloud ne constitue pas non plus la panacée. Pourquoi devriez-vous envisager d’utiliser des applications Cloud pour remplacer ou compléter votre système on-premise ?

1

Adopter facilement les technologies SaaS innovantes et en évolution

Les technologies de nouvelle génération, comme l’intelligence artificielle (IA), aident les systèmes Cloud à améliorer rapidement leurs capacités sans nécessiter de mises à jour périodiques, contrairement à votre ancien système. Désormais, sans apport supplémentaire ou nouveau de la part de l’utilisateur final, les systèmes ERP deviennent beaucoup plus faciles à gérer et à utiliser.

2

Augmenter la valeur de votre système ERP existant

L’augmentation et l’intégration de logiciels hérités avec des applications Cloud peuvent compléter et améliorer des tâches importantes. Cette approche peut insuffler une nouvelle vie aux systèmes ERP hérités et offrir aux entreprises une excellente occasion de commencer à adopter les fonctionnalités du Cloud.

3

Accéder aux nouvelles technologies

La recherche d’applications Cloud qui complètent vos anciens modules logiciels ERP vous permet de bénéficier immédiatement des progrès rapides des nouvelles technologies et de l’amélioration des modèles utilisateur. Vous disposez ainsi de systèmes complémentaires qui offrent des capacités et une valeur métier immédiates, sans modification fondamentale de vos opérations.

4

Réduire les dépendances aux systèmes tiers

Le reporting et les analytiques pour les systèmes hérités nécessitent généralement la participation d’un fournisseur tiers pour générer une business intelligence opérationnelle. L’utilisation des applications Cloud de votre ancien fournisseur ERP produit souvent la même intelligence ou une meilleure intelligence, sans recourir à une relation fournisseur supplémentaire.

5

Faire évoluer vos systèmes financiers

Les systèmes hérités n’ont jamais été conçus pour être des moteurs de reporting innovants. La technologie dans le cloud est née au cours de la dernière décennie et s’est développée, en tant que principe de base, avec un état d’esprit et une compréhension totalement différents non seulement de ce qui était possible, mais aussi de ce qui était nécessaire pour le succès des plateformes ERP.

6

Des ressources de sécurité plus fiables

Les fournisseurs de services de solutions Cloud disposent de grandes équipes à plein temps qui sont exclusivement dédiées à la surveillance proactive et à la veille informationnelle concernant les problèmes et menaces de sécurité Cloud, 24 heures sur 24.

7

Attirer les talents plébiscités

La nouvelle génération de jeunes travailleurs a grandi avec une technologie fluide, mobile, facile à utiliser et disponible en permanence. Aucune entreprise qui continue de fonctionner uniquement avec la technologie on-premise ne sera en mesure de recruter les meilleurs talents, quel que soit leur âge.

Pour démarrer avec l’ERP

Votre fournisseur d’ERP investit-il dans les technologies émergentes ?
L’un des avantages du modèle SaaS est que le logiciel est tenu à jour avec les dernières fonctionnalités, fonctions et bonnes pratiques. Les fournisseurs de Cloud ERP déploient régulièrement des mises à jour (aussi souvent que mensuellement, dans le cas d’Oracle). Cela signifie que les nouvelles technologies révolutionnaires - comme l’IA, les assistants digitaux, le machine learning, la blockchain, la réalité augmentée et l’Internet of Things (IoT) - deviennent accessibles aux abonnés à un rythme régulier. Grâce à l’accès à ces nouvelles technologies, les entreprises peuvent rapidement améliorer leurs bonnes pratiques métier à mesure que le logiciel ERP évolue. Elles peuvent automatiser les processus qui nécessitaient autrefois une lourde intervention manuelle, telle que le rapprochement des comptes financiers. En outre, les utilisateurs acquièrent une compréhension complète et en temps réel des activités de l’entreprise, non seulement dans le front office, mais aussi dans les entrepôts, dans les usines et partout ailleurs dans l’entreprise. Cette connaissance est ensuite facilement disponible pour chaque collaborateur approprié sur son terminal mobile, y compris les smartphones et les tablettes.

Conçu pour l’ère du digital, le Cloud ERP d’aujourd’hui englobe les technologies mobiles, sociales, analytiques et les dernières innovations technologies. Ce sont désormais des indispensables pour aller de l’avant.