9 façons de réduire les perturbations de la supply chain

Mark Jackley | Responsable de la stratégie du contenu | 13 juillet 2023

Avant la pandémie, les consommateurs savaient à peine ce qu'étaient les supply chains et encore moins que les perturbations causaient des pénuries de produits et une hausse des prix. Plus de trois ans après le début de la COVID-19, le terme « supply chains » fait partie du vocabulaire courant et, bien que les perturbations se soient atténuées, leurs conséquences restent une préoccupation majeure. Ils touchent tous les acteurs de la chaîne mondiale de biens et de services : industriels, fournisseurs de matières premières et de pièces, expéditeurs, transporteurs, grossistes, retailers et consommateurs.

Bien qu'il y ait des signes de retour à la normale dans les supply chains, par exemple, les coûts d'expédition et les conteneurs ont franchement diminué, les entreprises restent fébriles. Dans une enquête récente, plus de 80 % des responsables de la supply chain déclaraient s'attendre à ce que les défis auxquels ils sont confrontés s'aggravent ou restent les mêmes pour la majeure partie de 2023. La plupart des professionnels interrogés ont déclaré avoir subi au moins une interruption de la supply chain en 2022.

Heureusement, il existe des moyens éprouvés d'anticiper de telles perturbations et d'adoucir leur impact. La première étape consiste à comprendre leurs nombreuses causes et à avoir un plan pour en limiter les répercussions.

Qu'est-ce qu'une perturbation de la supply chain ?

Une perturbation de la supply chain est un problème majeur dans la chaîne mondiale des industriels, des fournisseurs, des expéditeurs, des transporteurs (routiers et ferroviaires), des grossistes et des retailers qui empêchent les marchandises et les matières premières de circuler normalement. Pour les industriels, ces problèmes entraînent des retards d'expédition, des délais de livraison plus longs, un stock trop élevé ou trop faible dans les entrepôts et sur les étagères des magasins, des coûts plus élevés et des prix plus élevés répercutés sur les clients. Certaines perturbations sont prévisibles, par exemple, lors des fêtes de fin d'années, qui épuise les stocks d'articles vendus en grands volumes. D'autres causes, telles qu'une pandémie mondiale, une catastrophe climatique, une violation de la sécurité de l'information ou une grève soudaine, peuvent sortir de nulle part.

Les perturbations affectent tous les acteurs de la chaîne mondiale de biens et de services, y compris les fournisseurs de matériaux, les industriels, les distributeurs, les grossistes, les retailers et les consommateurs.

Les perturbations affectent tous les acteurs de la chaîne mondiale de biens et de services, y compris les fournisseurs de matériaux, les industriels, les distributeurs, les grossistes, les retailers et les consommateurs.

Efficacité de la supply chain et réduction des risques

Les supply chains doivent être efficaces, avec un minimum de perturbations, et ce, grâce aux stratégies de réduction des risques de leurs participants. Cela semble évident, mais qu'est-ce qu'impliquent l'efficacité et la réduction des risques ?

L'efficacité de la supply chain implique généralement de réduire au maximum les coûts et les niveaux de stock tout en limitant les itinéraires, les installations et les stocks en double, également appelés stock de sécurité. La réduction des risques consiste à identifier les risques liés à la supply chain, à prendre des mesures pour les réduire et à établir des plans d'intervention en cas de perturbation.

Les industriels doivent trouver un équilibre entre efficacité et réduction des risques, trouver des moyens de fonctionner à faible coût tout en s'assurant que leurs entreprises peuvent résister aux chocs de la supply chain.

Il existe deux grands types de risques pour la supply chain.

Les risques internes comprennent divers facteurs, notamment des processus de gestion de la supply chain (SCM) inefficaces, une technologie SCM obsolète et des erreurs humaines, telles que la saisie d'informations incorrectes sur un bon de commande. En améliorant l'efficacité de la SCM, un industriel peut mieux faire correspondre l'offre et la demande, en proposant des produits aux bons endroits au bon moment et à moindre coût. Par exemple, l'automatisation de la supply chain peut augmenter l'efficacité ; des données plus rapides et plus précises affineront la planification de la demande et permettront d'économiser de l'argent au fil du temps.

Les risques externes qui échappent au contrôle d'un industriel comprennent les événements météorologiques majeurs (comme lorsqu'un ouragan force un fournisseur clé à se mettre à l'arrêt), une grève des chauffeurs de camion ou un événement géopolitique majeur, comme une guerre ou un embargo. Bien que les industriels ne puissent pas choisir la météo et aient peu de contrôle sur les autres facteurs externes, ils peuvent prendre des mesures pour réduire ces risques, y compris la diversification des fournisseurs et des itinéraires d'expédition. Toutefois, de telles mesures d'atténuation des risques peuvent augmenter les coûts. Ici, l'objectif, c'est la stabilité, pas nécessairement l'efficacité. Par exemple, compléter des fournisseurs étrangers avec une source nationale pourrait réduire le risque, mais la fabrication nationale pourrait se révéler plus onéreuse. Il s'agit d'un compromis visant à stabiliser la supply chain à long terme.

Points clés à retenir

  • Les experts estiment que d'importantes perturbations interviendront encore au cours des prochaines années.
  • Les perturbations des supply chains découlent à la fois de facteurs de risque internes, généralement de processus inefficaces, et de facteurs externes, tels que les guerres et les catastrophes naturelles.
  • Une approche globale qui aborde tous les types de risques est essentielle pour réduire les perturbations de la supply chain et leurs répercussions.

Ce qu'il faut savoir sur la perturbation de la supply chain

Les supply chains sont complexes. Elles relient le monde entier, des partenaires dans toutes les régions et tous les pays. Comme toute chaîne, la robustesse d'une supply chain est fonction de son maillon le plus faible.

Par exemple, lorsque la COVID-19 a commencé à se propager, les entreprises de camionnage ont éprouvé des difficultés à embaucher des conducteurs, une profession déjà en pénurie. Les marchandises se sont entassées dans les ports, tandis que les étagères des magasins se vidaient. Les articles en pénurie ont vu leur prix grimpé en flèche dès que quelques pièces étaient disponibles. Une perturbation en a conduit à une autre, sans solution rapide. En 2023, le métier de conducteur de poids lourds reste un métier en pénurie, ce qui pousse les transporteurs à commencer à embaucher des chauffeurs dès l'âge de 18 ans. Les transporteurs offrent également des bonus à l'embauche élevés.

Les applications intelligentes pour la gestion de la supply chain, la fabrication et les achats peuvent aider les partenaires de la supply chain à se préparer et à s'adapter aux conditions et aux perturbations changeantes du marché. Ces applications incluent des outils de planification qui modélisent des scénarios et déterminent la probabilité que certains événements se déroulent, tels qu'une perturbation liée aux conditions météorologiques. Elles peuvent également inclure des cas d'usage prédéfinis qui mettent en lumière diverses perturbations et recommandent des actions.

En cas de crise totalement imprévisible comme la COVID, les perturbations sont si puissantes que les supply chains interconnectées sont submergées. Même en périodes plus calmes, des événements à un endroit de la planète peuvent avoir des répercussions dans le monde entier. Par exemple, une sécheresse en Californie pourrait inciter les retailers américains à importer des avocats, avec les coûts d'expédition depuis l'étranger, au grand dam des amateurs de guacamole.

Quelles sont les causes des perturbations de la supply chain ?

Les perturbations de la supply chain découlent de deux types de risques : les risques internes, que les entreprises peuvent réduire et donc contrôler, et les risques externes qu'elles ne peuvent pas contrôler. En raison de l'étendue des supply chains d'aujourd'hui, les entreprises font face aux deux, mais différemment.


Risques internes

Les risques internes, principalement les inefficacités de la supply chain et les erreurs de données, peuvent entraîner des retards dans le flux de marchandises.

  • Planification et prévision des risques
    En règle générale, les plans de demande inexacts proviennent de données obsolètes, ce qui conduit les industriels à sous-produire ou à surproduire. Par exemple, les planificateurs qui prévoient manuellement la demande, au lieu d'utiliser une application de planification de la demande sophistiquée, peuvent la surestimer, ce qui peut entraîner des niveaux élevés de stock non vendu, des démarques de produit et des marges bénéficiaires plus faibles.
  • Les changements internes à l'entreprise
    Lorsqu'elles se réorganisent ou que certains de leurs collaborateurs clés partent, les entreprises perdent leurs connaissances institutionnelles. Pour limiter les perturbations de la supply chain dues à ces bouleversements et au départ de collaborateurs, les entreprises doivent normaliser leurs processus SCM, en les automatisant autant que possible.
  • Absence de plans d'urgence
    Chaque entreprise avec une supply chain doit se préparer aux pires scénarios. Par exemple, les entreprises peuvent surveiller les performances financières de leurs fournisseurs pour déterminer ceux qui sont le plus à risque de cesser leurs activités, puis réduire leur dépendance vis-à-vis de ces fournisseurs. De même, les entreprises peuvent réduire leur dépendance à l'égard des fournisseurs dans les pays en proie à l'instabilité politique.
  • Erreurs de fabrication
    Lorsque les commandes sont erronées et que les fournisseurs expédient trop ou pas assez d'articles, la faute peut incomber à l'industriel à cause d'une erreur humaine résultant de processus manuels. Évoluer vers de nouvelles technologies avec l'automatisation intégrée peut réduire ces erreurs et les coûts qui en résultent.
  • Erreurs dans les ordres d'expédition
    Une erreur humaine peut également entraîner des retards d'expédition et des coûts plus élevés. Par exemple, si un responsable d'entrepôt ne calcule pas correctement le poids volumétrique d'une expédition, l'expéditeur perd du temps à corriger l'erreur. Si de telles erreurs se produisent à plusieurs reprises, l'impact financier augmente.

Risques externes

Les risques externes, tels que les guerres et catastrophes naturelles, peuvent entraîner de graves perturbations de la supply chain. Autres risques externes :

  • Modifications de l'activité externe
    Si une autre entreprise dotée de processus métier différents acquiert un fournisseur ou s'il est soudainement confronté à une pénurie de main-d'œuvre en raison de divers facteurs, les clients industriels du fournisseur peuvent connaître des interruptions de la supply chain. Les industriels prévoient de telles perturbations en diversifiant leur liste de fournisseurs et en ajoutant d'autres sources.
  • Les menaces pour la sécurité de l'information
    Il est extrêmement difficile d'arrêter les ransomwares et autres cyberattaques, qui peuvent mettre les opérations d'un industriel à genoux. Les attaquants sont de plus en plus astucieux et ont l'avantage de la surprise. Il est crucial pour les industriels d'investir dans des solutions de sécurité de l'information éprouvées et pour les experts de gérer ce risque. Les entreprises contractent également des assurances pour réduire leur exposition aux cyberattaques, y compris celles qui ciblent les systèmes de supply chain.
  • Fluctuation des prix
    Les pénuries de matières premières, les pics soudains de demande et les catastrophes naturelles font partie des multiples facteurs qui obligent les fournisseurs à augmenter leurs prix, qui peuvent revenir à la baisse à mesure que ces facteurs diminuent. Parfois, des prix plus élevés reflètent une augmentation des coûts de main-d'œuvre ou de transport. Bien que les industriels, pour la plupart, ne peuvent pas contrôler de tels facteurs, ils peuvent planifier pour les éviter.
  • Délais de transport
    Parfois, les expéditeurs et les transporteurs ne peuvent pas livrer à temps, voire pas du tout, pour diverses raisons, notamment le mauvais temps, les grèves, les embargos commerciaux et les interruptions des transports. À la fin de 2022, les problèmes de transport avaient considérablement diminué par rapport à l'année précédente, lorsque les ports étaient congestionnés et que les entreprises de camionnage manquaient de conducteurs. Toutefois, les retards de transport restent fréquents, ce qui laisse peu de recours aux industriels et aux autres clients professionnels. Par exemple, il est prohibitif pour les industriels de passer du fret maritime au fret aérien et, même avec ce mode de transport, ils pourraient encore faire face à des retards dans le transport de marchandises sur le rail ou la route entre les entrepôts et les magasins.
  • Facteurs économiques, politiques et environnementaux
    La guerre en Ukraine est un exemple d'événement mondial qui affecte l'offre. En réponse aux sanctions économiques imposées par le G7, la Russie a réduit ses exportations de gaz vers l'Union européenne, provoquant des pénuries et une hausse des prix. Pendant ce temps, l'industrie lourde des États-Unis a enregistré une baisse des approvisionnements en platine et en fonte russes ainsi qu'une hausse de leur prix. Les entreprises peuvent anticiper et relever ces défis en diversifiant leurs fournisseurs, y compris les fournisseurs nationaux, et prendre d'autres mesures dictées par leurs applications de gestion des risques et de planification de scénarios.

9 Stratégies de gestion des perturbations de la supply chain

Pour se préparer et gérer les perturbations de la supply chain, les industriels prudents prennent des mesures pour lutter contre les risques internes et externes, en contrôlant ce qu'ils peuvent contrôler et en atténuant les risques de facteurs et d'événements qu'ils ne peuvent pas contrôler. Voici neuf bonnes pratiques.

1. Créez un plan de gestion des risques

Un modèle de planification populaire pour réduire les risques de la supply chain est la PPRR : prévention, préparation, réponse et récupération. En utilisant ce modèle, les industriels prennent des mesures pour éviter les risques de la supply chain qu'ils peuvent contrôler, préparer un plan d'urgence pour faire face aux perturbations incontrôlables ou soudaines, réagir en exécutant des plans prédéfinis pour réduire l'impact d'une perturbation, puis ramener leurs supply chains à leur capacité normale dès que possible.

Un plan de gestion des risques pour les supply chains pourrait se concentrer davantage sur les risques externes, tels que le risque de conflits géopolitiques, d'événements météorologiques majeurs ou de pénurie de main-d'œuvre. Toutefois, ces plans doivent également identifier les risques internes, par exemple, les perturbations dans les processus si les équipes de fabrication sont restructurées, et recommander des mesures pour éliminer ou réduire ces risques.

2. Diversifiez vos fournisseurs

Les industriels qui dépendent d'un seul fournisseur pour certains composants, ingrédients ou autres matières premières risquent des perturbations majeures si un événement empêche le fournisseur de répondre aux commandes. Il est avantageux de diversifier les fournisseurs, mais ce n'est pas toujours facile. Par exemple, un industriel qui décide de passer par trois fournisseurs au lieu d'un risque d'endommager une relation importante. Peut-être le fournisseur initial augmentera-t-il ses prix pour compenser les volumes de commandes inférieurs. De même, les nouveaux fournisseurs voudront peut-être des garanties, sous la forme d'un plus grand nombre de commandes, pour s'assurer qu'ils sont considérés comme de véritables partenaires, et pas seulement comme des plans B.

Dans un autre scénario, un industriel américain pourrait combiner un fournisseur étranger avec un fournisseur domestique. Cette pratique permet d'atténuer les risques liés notamment au marché et à l'expédition, mais les coûts peuvent augmenter. Parfois, un seul fournisseur est la seule option, car il est le seul disponible. Pour atteindre ce que certains experts appellent « l'approvisionnement continu », les industriels doivent faire preuve de créativité et de diplomatie. C'est ainsi que vont les affaires.

3. Améliorez la communication et les relations avec les fournisseurs

Les industriels peuvent réduire les perturbations en communiquant avec leurs fournisseurs et en les traitant mieux. La plupart des industriels nomment une personne ou une équipe pour gérer les relations avec les fournisseurs. Selon les circonstances, un appel trimestriel, mensuel ou plus fréquent est l'occasion de discuter des problèmes et de trouver des solutions.

Les systèmes automatisés peuvent améliorer les relations avec les fournisseurs. Par exemple, un système qui permet aux fournisseurs d'envoyer des notifications automatiques lorsque les commandes sont retardées donne à leurs clients industriels plus de temps pour ajuster leurs calendriers de fabrication.

Il est important que les industriels définissent clairement leurs attentes vis-à-vis des fournisseurs dans leurs contrats et les examinent régulièrement. De nombreux fabricants investissent dans des systèmes pour améliorer le suivi des approvisionnements et des stocks afin que les discussions avec les partenaires commerciaux soient basées sur des données exactes et actualisées.

4. Adoptez la technologie et l'automatisation

Les nouvelles technologies rendent les supply chains plus résilientes aux perturbations. Par exemple, les industriels mettent en place des capacités d'impression 3D, souvent moins coûteuses que la fabrication conventionnelle, dans des usines plus proches de chez eux, réduisant ainsi leur dépendance à l'égard de sources étrangères. Autre exemple, les nouvelles applications logistiques aident les industriels à faire correspondre les charges de fret à la capacité de transport plus rapidement et plus précisément que lorsqu'elles sont effectuées manuellement.

Le fabricant d'équipements de golf TaylorMade exploite un logiciel intégrant des données dans les systèmes de supply chain pour améliorer la planification et la gestion des commandes. Lorsque la demande pour ses clubs, balles et autres équipements a augmenté à l'été 2020, le golf étant alors l'une des rares activités sûres en pleine pandémie de COVID-19, l'entreprise était prête. « Des systèmes plus robustes nous ont aidés à gérer nos stocks », explique Dave Brownie, Vice-Président senior des opérations mondiales chez TaylorMade. « Après la réouverture des parcours de golf, nous avons immédiatement expédié un volume record de commandes avec beaucoup moins de stock. »

5. Augmentez la visibilité sur la supply chain

Le manque d'accès aux informations clés tout au long de leurs supply chains rend les industriels vulnérables aux perturbations. La visibilité sur la supply chain permet de suivre les composants, les sous-assemblages et les produits finis lorsqu'ils quittent les entrepôts des fournisseurs et des expéditeurs. Les systèmes intégrés améliorent la visibilité en collectant et en partageant des données sur des points clés de la supply chain, ce qui facilite la visualisation des activités d'achat, de production, d'expédition et autres.

Par exemple, avec une visibilité sur le processus d'un fournisseur, un industriel sait quelles commandes sont en production et en transit, ce qui facilite la gestion des attentes et évite les mauvaises surprises. Avec une vision claire des pratiques de durabilité d'un fournisseur, un industriel peut déterminer si l'utilisation du fournisseur poserait un risque juridique, de réputation ou financier. Il est également important d'avoir une visibilité sur les processus internes. Par exemple, la visibilité en temps réel des stocks permet aux industriels de réapprovisionner plus facilement les stocks et de répondre à la demande prévue.

6. Investissez dans des stocks de secours

Les stocks de secours, également appelés stocks tampons ou stocks de sécurité, sont une réserve de produits que les industriels et les autres acteurs de la supply chain conservent en cas de retards d'approvisionnement ou de pics de demande. Bien sûr, ces stocks supplémentaires occupent de la place dans les entrepôts et font grimper les coûts, mais ils permettent aux entreprises de répondre à la demande sans augmenter ou réduire considérablement leurs prix. Les stocks de secours aident également à prévenir les pénuries alimentaires, les fournitures médicales et d'autres articles cruciaux. Lors du calcul de la quantité de stock de sauvegarde nécessaire, les industriels prennent en compte le temps nécessaire pour commander des produits, les tendances des stocks et les cycles de demande annuels.

7. Utilisez les analyses prédictives de la supply chain

Les industriels utilisent des logiciels d'analyse de données prédictive pour exécuter des simulations qui identifient les scénarios probables et mènent une modélisation de scénarios pouvant pointer vers les révisions nécessaires aux pratiques de la supply chain. Ces analyses dépendent d'une collecte de données approfondie et précise. Par exemple, un industriel peut utiliser des données sur les tendances historiques de la demande et des stocks, ainsi que des données sur les réseaux sociaux sur les grèves de main-d'œuvre, les incendies, les inondations et les faillites pour prédire les perturbations de la supply chain et surveiller leurs effets au fur et à mesure qu'elles se déroulent.

8. Implémentez une gestion agile de la supply chain

Des supply chains mondiales efficaces dépendent des prévisions et de la planification à long terme. Par exemple, la production des usines est souvent planifiée des mois à l'avance. Bien qu'une telle planification méthodique soit importante, les industriels doivent être prêts à réagir rapidement en cas de perturbations dues à un approvisionnement limité, à des problèmes de qualité ou à des arrêts de machines. De nombreux industriels ajustent leurs plans plus souvent, parfois tous les jours ou toutes les semaines. Ils s'appuient sur des applications cloud qui collectent des données en temps réel et les analysent rapidement, ce qui simplifie le processus de création de plans et de plannings. Ces améliorations des processus sont essentielles, mais il en va de même pour les améliorations pour les collaborateurs, par exemple en donnant aux responsables de la supply chain les moyens de prendre des décisions sur place. Si un responsable logistique apprend qu'un expéditeur prévoit une grève, il peut décider rapidement de recourir à un autre fournisseur pour éviter les retards.

9. Surveillez les performances des fournisseurs

Un fournisseur peu fiable est une perturbation en puissance. En surveillant les performances des fournisseurs, les industriels peuvent identifier les problèmes quand et où ils se produisent, évaluer leur gravité, donner des commentaires éclairés aux fournisseurs, collaborer sur des solutions et décider si les problèmes de performance sont une raison de mettre fin au partenariat.

Les industriels peuvent mesurer la performance de leurs fournisseurs de plusieurs façons, y compris la conformité aux contrats, la performance opérationnelle (qualité du travail, délais, livraison dans les temps, livraison dans son intégralité), les processus métier (prévention des défauts, inspections, conformité réglementaire) et la santé financière (risque de faillite, liquidité, rentabilité). De nombreux industriels utilisent un tableau d'indicateurs clés de performance, tels que le taux de livraison dans les délais. Les mesures standard permettent aux entreprises de comparer les fournisseurs sur la même base. La surveillance des performances s'avère plus efficace lorsqu'elle est continue, avec des analyses régulières et des contrôles des fournisseurs, tout comme les entreprises surveillent régulièrement les performances de leurs collaborateurs.

La préparation aux perturbations de la supply chain inclut la gestion des risques, l'augmentation de la visibilité, la prévision des perturbations et la réduction de l'impact.

La préparation aux perturbations de la supply chain inclut la gestion des risques, l'augmentation de la visibilité, la prévision des perturbations et la réduction de l'impact.

En savoir plus sur les solutions SCM d’Oracle

Avec Oracle Fusion Cloud Supply Chain Management (SCM), les entreprises peuvent réagir rapidement aux changements dans leur supply chain. Les solutions de planification anticipent la demande et gèrent l'approvisionnement tout en stimulant la collaboration avec les partenaires. Les solutions de gestion des stocks contrôlent le flux de marchandises au sein de l'entreprise et dans les réseaux d'approvisionnement. La plateforme continuellement actualisée se connecte aux systèmes industriels (et de manufacturing intelligent) et aux systèmes RH, renforçant ainsi ce qui est souvent le maillon le plus faible des supply chains : les compétences et les connaissances des collaborateurs. La plateforme prend en charge les centres de commande de la supply chain, offrant des cas d'utilisation prédéfinis et des actions recommandées qui accélèrent la prise de décision en cas de perturbations de la supply chain.

FAQ sur les perturbations de la supply chain

Pourquoi est-il important de gérer les risques dans les supply chains et d'éviter les perturbations ?
Gérez les risques de la supply chain et évitez les perturbations. Vous pourrez ainsi réaliser des économies, maximiser vos revenus, protéger la réputation de votre entreprise et satisfaire vos clients.

Comment éviter les perturbations de la supply chain ?
Les perturbations de la supply chain peuvent être évitées en réduisant les risques internes, tels qu'une visibilité limitée due au cloisonnement des données, et en se prémunissant contre les risques externes, tels que les événements climatiques, les goulets d'étranglement des transports et la capacité réduite des fournisseurs.

Quelle est la solution à la crise de la supply chain ?
Il n'existe pas de solution unique. Les experts recommandent une combinaison de stratégies pour réduire les risques et se préparer aux perturbations potentielles, y compris une diversification accrue des fournisseurs et la relocalisation d'une partie de la production.

Capture d'écran : Demandez démonstration de SCM

Découvrez comment Oracle aide les industriels à créer des supply chains résilientes.