Aucun résultat trouvé

Votre recherche n’a donné aucun résultat.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez tapé, par exemple, essayez “application” au lieu de “logiciel”.
  • Essayez l’une des recherches populaires ci-dessous.
  • Lancer une nouvelle recherche.
Questions tendances

Questions fréquemment posées

Tout ouvrir Tout fermer
  • Oracle Cloud Infrastructure Archive Storage - Présentation

    Oracle Cloud Infrastructure Archive Storage est un niveau de stockage idéal pour le stockage de données à longue durée de vie qui ne sont pas consultées fréquemment. Les données stockées dans Oracle Archive Storage peuvent être consultées en utilisant les mêmes interfaces que celles d’Oracle Object Storage (API, SDK, CLI), mais contrairement à Oracle Object Storage, la récupération des données n’est pas instantanée. Vous devez restaurer les données du stockage d’archives avant de pouvoir les lire. À partir du moment où une demande de restauration est effectuée, la lecture des données prend au maximum une heure. Ce temps est mesuré en tant que Time To First Byte (TTFB). Vous pouvez atteindre la conformité WORM avec Oracle Archive Storage en tirant parti des règles de rétention pour gérer l’accès aux données.

  • Quels sont les cas d’utilisation visés par le stockage d’archives Oracle ?

    Le stockage d’archives Oracle traite les cas d’utilisation suivants :

    Sauvegarde/Archivage :

    Les données de sauvegarde/archives doivent souvent être stockées pendant une durée prolongée pour respecter les différents mandats de conformité. Une fois créées, ces données de sauvegarde/archive sont rarement accessibles. Le stockage d’archives est le niveau approprié pour stocker ces données.

    Données de journal :

    Vous devrez peut-être préserver les données de votre journal d’application pour analyser rétroactivement ces données afin de déterminer les habitudes d’utilisation et/ou les problèmes de débogage. Étant donné que les données de journal ne sont généralement pas accessibles sauf si cela est nécessaire, le niveau de stockage d’archives fournit un moyen rentable de conserver et stoker ces données.

    Préservation du contenu :

    La conservation d’une grande quantité de contenus rich media (images, vidéos, etc.) sur un stockage traditionnel peut rapidement devenir coûteuse. Si vous avez un contenu que vous devez préserver, mais que vous n’y accédez pas fréquemment, le stockage d’archives est le niveau parfait pour stocker ces données.

    Ensembles de données très volumineux :

    Si vos applications génèrent une grande quantité de données (données sur le génome, essais pharmaceutiques, données de l’IOT, etc.) qui doivent être conservées pour une utilisation future, le stockage d’archives est le niveau approprié pour stocker ces données. La rentabilité inhérente du stockage d’archives compense le long délai requis pour accéder aux données.

  • Comment les niveaux de stockage d’objets et de stockage d’archives Oracle sont-ils différenciés ?

    Object Storage Archive Storage
    Durée minimale de conservation des objets N/A 90 jours
    Interfaces d’accès API de stockage d’objets
    SDK Java/Python

    CLI

    Oracle Cloud Infrastructure Service Console (UI)
    API de stockage d’objets (Archive Storage prend en charge une API supplémentaire de « restauration » pour faciliter la restauration des données)
    SDK Java/Python

    CLI

    Oracle Cloud Infrastructure Service Console (UI)
    Coût de stockage 0,0255 $/Go 0,0026$/Go*
    Coût des demandes 0,0034 $/10 000 demandes 0,0034 $/10 000 demandes
    Coût de la bande passante 0,085 $/Go (10 premiers To/mois gratuits) 0,0085 $/Go (10 premiers To/mois gratuits)

    * Si vous supprimez des données du stockage d’archives avant que les exigences minimales de conservation ne soient satisfaites, une pénalité de suppression vous sera facturée. La pénalité de suppression correspond au coût au prorata du stockage des données pour les 90 jours complets.

  • Comment choisir le niveau de stockage sur lequel je veux stocker mes données ?

    Le niveau de stockage est exprimé en tant que propriété du compartiment lors de sa création. Par défaut, tous les nouveaux objets héritent de la propriété de stockage du compartiment. Une fois définie, la propriété de stockage du compartiment ne peut pas être modifiée. Un compartiment de stockage d’objets standard existant ne peut pas être rétrogradé au niveau de stockage d’archives et un compartiment de stockage d’archives ne peut pas être mis à niveau vers le niveau de stockage d’objets standard.

  • Puis-je appliquer la propriété de niveau de stockage à des objets spécifiques dans un compartiment au lieu du compartiment entier ?

    Non, la propriété de niveau de stockage ne peut pas être appliquée à un objet spécifique ou à un groupe d’objets. Les niveaux de stockage ne peuvent être exprimés que comme une propriété du compartiment. Tous les objets héritent automatiquement de la propriété de niveau de stockage du compartiment auquel ils appartiennent.

  • Quelles API puis-je utiliser pour gérer les données de stockage d’archives ?

    Vous utilisez les API de stockage d’objets Oracle existantes pour gérer les données de stockage d’archives. De plus, le stockage d’archives Oracle prend en charge une API de « restauration » pour restaurer les données archivées, afin qu’elles puissent être lues.

  • Comment récupérer des données du stockage d’archives ?

    Pour récupérer les données du niveau de stockage d’archives, vous devez d’abord restaurer les données dans le stockage d’objets. Une fois les données restaurées, vous disposez d’une fenêtre de temps pour télécharger les données.

    Par défaut, vous disposez de 24 heures pour télécharger les données une fois qu’elles sont restaurées, mais vous pouvez également spécifier une durée de téléchargement de 1 à 240 heures. Une fois le temps de téléchargement expiré, les données reviennent automatiquement à leur état précédemment archivé.

  • Combien de temps faut-il pour restaurer les données du stockage d’archives après une demande de restauration ?

    À partir du moment où une demande de restauration est effectuée, la lecture des données prend au maximum une heure. Ce temps est mesuré en tant que Time To First Byte (TTFB).

  • Puis-je personnaliser la durée pendant laquelle les données restaurées sont accessibles au téléchargement sur le niveau de stockage d’objets ?

    Vous pouvez spécifier une durée de 1 à 240 heures pendant laquelle les données restaurées sont accessibles pour téléchargement sur le niveau de stockage d’objets. Si vous ne définissez pas explicitement une durée, les données peuvent être téléchargées pendant 24 heures par défaut.

  • Puis-je restaurer des données archivées, en spécifiant des préfixes d’objet ?

    Non, vous ne pouvez pas restaurer les données en sélectionnant des préfixes d’objet.

  • Puis-je accéder aux métadonnées de l’objet archivé lorsque l’objet est dans son état archivé ?

    Oui, vous pouvez toujours accéder aux métadonnées de l’objet archivé, que l’objet soit dans un état archivé ou restauré.

  • Existe-t-il une taille minimale requise pour le stockage des données dans le niveau de stockage d’archives ?

    Non, aucune taille minimale n’est requise pour stocker les données dans le stockage d’archives.

  • Le niveau de stockage d’archives est-il compatible WORM ?

    Oui, Oracle Archive Storage est compatible WORM. Ceci est réalisé en tirant parti des règles de rétention pour empêcher la suppression ou l’écrasement des données. Les règles de conservation peuvent être verrouillées pour empêcher la modification des règles et la suppression ou la modification des données, même par les administrateurs.

  • Le niveau de stockage d’archives correspondra-t-il aux caractéristiques de durabilité et de disponibilité du niveau de stockage d’objets standard ?

    Oui, le stockage d’archives correspond aux caractéristiques de durabilité et de disponibilité du stockage d’objets standard.