Qu’est-ce qu’un système de gestion de base de données ?

Un système de gestion de base de données (SGBD) est un logiciel système permettant aux utilisateurs et programmeurs de créer et de gérer des bases de données.

L’essentiel à savoir un système de base de données

Temps de lecture : 3 mn

Un système de gestion de base de données (SGBD) est le logiciel qui permet à un ordinateur de stocker, récupérer, ajouter, supprimer et modifier des données. Un SGBD gère tous les aspects primaires d'une base de données, y compris la gestion de la manipulation des données, comme l'authentification des utilisateurs, ainsi que l'insertion ou l'extraction des données. Un SGBD définit ce qu'on appelle le schéma de données ou la structure dans laquelle les données sont stockées.

Les outils que nous utilisons tous au quotidien nécessitent des SGBD en coulisse. Cela comprend les guichets automatiques bancaires, les systèmes de réservation de vols, les systèmes d'inventaire au détail et les catalogues de bibliothèques, par exemple.

Pourquoi utiliser système de gestion de base de données ?

Le SGBD gère trois choses importantes : les données, le moteur de base de données qui permet d'accéder aux données, de les verrouiller et de les modifier, et le schéma de base de données, qui définit la structure logique de la base de données. Ces trois éléments fondamentaux contribuent à assurer la concomitance, la sécurité, l'intégrité des données et l'uniformité des procédures administratives.

Les tâches typiques d'administration de base de données prises en charge par le SGBD comprennent la gestion des changements, la surveillance/réglage des performances et la sauvegarde et la restauration. De nombreux systèmes de gestion de bases de données sont également responsables de la récupération, du redémarrage et de la récupération automatisée, ainsi que de l'enregistrement et de la vérification des activités.

Sécurisation et simplification

Le SGBD est très utile pour fournir une vue centralisée des données et cela pour plusieurs utilisateurs, à partir de plusieurs endroits, d'une manière contrôlée. Un SGBD peut limiter les données que l'utilisateur final voit, ainsi que la façon dont il peut les visualiser, en fournissant plusieurs vues d'un même schéma de base de données. Les utilisateurs finaux et les logiciels n'ont pas à comprendre où se trouvent physiquement les données ni sur quel type de support de stockage elles se trouvent, car le SGBD traite toutes les demandes.

Le SGBD peut offrir une indépendance logique et physique des données. Cela signifie qu'il peut protéger les utilisateurs et les applications du besoin de savoir où les données sont stockées où d'avoir à s'inquiéter des changements dans la structure physique des données (stockage et matériel). Tant que les programmes utilisent l'interface de programmation (API) fournie par le SGBD, les développeurs n'auront pas à modifier les programmes simplement parce que des modifications ont été apportées à la base de données.

Vous souhaitez en savoir plus sur Autonomous Database ?