Nous sommes désolés. Nous n'avons rien trouvé qui corresponde à votre recherche.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez tapé, par exemple, essayez “application” au lieu de “logiciel”.
  • Lancer une nouvelle recherche.
Nous contacter Se connecter à Oracle Cloud

FAQ sur Identity and Access Management

Tout ouvrir Tout fermer

    Questions générales

  • Qu'est-ce qu'Oracle Cloud Infrastructure Identity and Access Management (OCI IAM) ?

    OCI IAM est un service natif d'OCI qui fournit des fonctionnalités de gestion des identités et des accès de niveau entreprise, telles qu'une authentification forte et adaptative, une gestion du cycle de vie utilisateur (LCM) et un accès avec connexion unique (SSO) aux applications d'entreprise. OCI IAM est déployé en tant que domaine(s) d'identité dans OCI. Le ou les domaines inclus permettent aux organisations de gérer l'accès à leurs services Oracle Cloud (réseau, calcul, stockage, etc.) et à leurs applications Oracle SaaS. Les clients peuvent choisir de mettre à niveau ou de créer des domaines d'identité supplémentaires pour répondre à d'autres cas d'utilisation, tels que la gestion de l'accès du personnel aux applications autres qu'Oracle, l'accès pour les consommateurs aux applications destinées aux clients ou l'intégration d'IAM aux applications personnalisées.

  • Que sont les domaines d'identité ?

    Chaque domaine d'identité OCI IAM est une solution autonome de gestion des identités et des accès, qui peut être utilisée pour répondre à divers cas d'utilisation d'IAM. Par exemple, vous pouvez utiliser un domaine d'identité OCI IAM pour gérer l'accès des collaborateurs à de nombreuses applications cloud et sur site, ce qui permet une authentification sécurisée, une gestion facile des habilitations et une connexion unique transparente pour les utilisateurs finaux. Vous pouvez également mettre en place un domaine d'identité pour permettre l'accès aux systèmes de chaîne d'approvisionnement ou de commande pour les partenaires commerciaux. Vous pouvez également utiliser des domaines d'identité afin d'activer IAM pour les applications destinées aux clients et d'autoriser les utilisateurs à effectuer l'auto-inscription, la connexion par réseau social et/ou le consentement selon les conditions d'utilisation. Les domaines d'identité représentent une solution complète d'identité as-a-service (IDaaS) prenant en charge de nombreux cas d'utilisation et scénarios IAM.

  • Quel type de domaine d'identité choisir ?

    • Domaines d'identité gratuits : chaque location OCI inclut un domaine d'identité OCI IAM par défaut de niveau gratuit pour la gestion de l'accès aux ressources OCI (réseau, calcul, stockage, etc.). Si vous souhaitez uniquement gérer l'accès aux ressources OCI, vous pouvez utiliser le domaine par défaut inclus. Il fournit un ensemble robuste de fonctionnalités IAM pour la gestion de l'accès aux ressources Oracle Cloud. Selon le modèle de sécurité et l'équipe, les clients peuvent choisir de réserver ce domaine aux administrateurs OCI.
    • Domaines d'identité Oracle Apps : de nombreuses applications Oracle Cloud (HCM, CRM, ERP, applications sectorielles, etc.) peuvent inclure l'utilisation d'OCI IAM via un domaine Oracle Apps. Ces domaines sont inclus pour être utilisés avec les applications Oracle abonnées et fournissent des fonctionnalités IAM robustes pour la gestion de l'accès aux services Oracle Cloud et SaaS. Les clients peuvent choisir d'ajouter tous les collaborateurs à ce domaine pour activer l'accès avec connexion unique à un service d'application Oracle Cloud. Ils peuvent également utiliser ce domaine pour gérer l'accès à tout ou partie de leurs ressources OCI.
    • Domaines d'identité Oracle Apps Premium : pour étendre un domaine Oracle Apps avec des fonctionnalités d'entreprise complètes, afin de gérer l'accès aux applications Oracle qui ne sont peut-être pas fournies avec SaaS (par ex., Oracle E-Business Suite ou Oracle Databases, sur site ou hébergées dans OCI), les domaines Oracle Apps Premium offrent l'ensemble complet de fonctionnalités OCI IAM à utiliser avec des cibles Oracle pouvant être déployées dans des environnements cloud hybrides. Il s'agit d'un service économique complet, mais limité à l'utilisation avec des cibles Oracle.
    • Domaines d'identité externes : les domaines d'identité externes offrent un ensemble complet de fonctionnalités OCI IAM pour les non-collaborateurs, comme les consommateurs qui accèdent à un site de vente au détail, les gouvernements qui autorisent l'accès aux citoyens ou les entreprises qui autorisent l'accès aux partenaires commerciaux. Il n'existe aucune restriction quant aux applications pouvant être ciblées. Toutefois, certaines fonctionnalités d'entreprise généralement inutiles dans les scénarios pour les non-collaborateurs, comme App Gateway et Provisioning Bridge, ne sont pas incluses. Les domaines externes incluent la prise en charge de la connexion sociale, de l'auto-enregistrement, du consentement aux conditions d'utilisation et de la gestion des profils/mots de passe.
    • Domaines d'identité Premium : les domaines d'identité Premium offrent l'ensemble complet de fonctionnalités OCI IAM, sans restriction quant aux applications pouvant être ciblées. Les domaines Premium peuvent être utilisés en tant que service IAM d'entreprise gérant l'accès des collaborateurs ou du personnel aux applications cloud et sur site, pour une authentification sécurisée, une gestion simple des droits et une connexion unique transparente pour les utilisateurs finaux.
  • Puis-je associer collaborateurs et non-collaborateurs dans un même domaine d'identité ?

    Non. OCI IAM les considère comme des populations d'utilisateurs distinctes concernant la licence. Toutefois, vous pouvez utiliser le même service OCI IAM pour gérer plusieurs domaines pouvant s'adapter aux collaborateurs et aux non-collaborateurs (partenaires, affiliés, consommateurs, etc.). Plusieurs domaines peuvent être utilisés pour accéder aux mêmes applications, mais les règles et les stratégies de sécurité pour les non-collaborateurs diffèrent généralement de celles qui s'appliquent aux collaborateurs. Chaque domaine dispose de son propre ensemble de paramètres, de configurations et de stratégies de sécurité qui sont uniques pour cette population d'utilisateurs. Ceci est conçu pour répondre aux exigences très diverses typiques de différentes populations d'utilisateurs.

  • Qui a accès à un domaine d'identité ?

    Chaque location OCI inclut un groupe d'administrateurs qui fournit un accès complet à toutes les ressources OCI. Il est important de comprendre que tous les membres du groupe d'administrateurs OCI disposent d'un accès complet pour gérer les domaines d'identité OCI IAM. Oracle recommande d'utiliser ce groupe avec précaution. Des privilèges d'administration peuvent être accordés au sein de chaque domaine via des rôles d'administrateur qui permettent de séparer les tâches entre les groupes de personnes. Pour plus d'informations, reportez-vous à Présentation des rôles d'administrateur.

  • OCI IAM fournit-il une haute disponibilité et/ou une récupération après sinistre ?

    Chaque région OCI comporte plusieurs domaines de disponibilité (DD) ou domaines de pannes (DP) (dans les régions avec un seul domaine de disponibilité). Les DD et les DP remplissent des fonctions similaires, mais les DP sont physiquement plus proches les uns des autres que les DD. Les domaines d'identité sont déployés avec des installations redondantes dans chaque région (deux sur les DD/DP) qui assurent une haute disponibilité. Les domaines d'identité OCI IAM offrent également une récupération après sinistre (RS) inter-région via une approche active-passive qui exploite la réplication de données hautes performances. Cela permet une récupération fiable des données pour les domaines d'identité dans le cas peu probable où une région OCI entière deviendrait indisponible. La RS est fournie via une seule URL, ce qui la rend transparente pour les applications.

  • Quels sont les termes et concepts clés d’Oracle Identity and Access Management ?

    Les concepts clés du service IAM sont les suivants :

    • Compte ou location : lorsque vous inscrivez à OCI, Oracle crée une location pour votre entreprise, qui est une partition isolée au sein d'OCI dans laquelle vous pouvez créer, organiser et administrer vos ressources cloud. On parle parfois de compte OCI.
    • Compartiment : conteneur logique dans un compte OCI pour les ressources Oracle Cloud. Les administrateurs peuvent créer au moins un compartiment dans un compte OCI pour organiser et gérer les ressources. Par exemple, les compartiments peuvent être utilisés pour appliquer la séparation des fonctions entre différents types d'administrateurs (réseau, calcul, stockage, etc.).
    • Compartiment racine : compartiment de niveau supérieur au sein d'un compte OCI. Le compartiment racine est créé automatiquement pour vous lorsque votre compte est provisionné.
    • Domaines d'identité : un domaine d'identité représente un parc d'utilisateurs dans OCI, ainsi que les configurations et paramètres de sécurité associés. Chaque compte inclut un domaine d'identité par défaut permettant aux clients de gérer l'accès aux ressources OCI. Les clients peuvent choisir de créer des domaines d'identité supplémentaires en fonction de leurs besoins spécifiques. Les domaines d'identité sont créés dans un compartiment et l'accès permettant de les gérer est lié aux droits d'accès du compartiment. Il est possible d'écrire des stratégies d'accès OCI pour permettre aux utilisateurs d'un compartiment/d'un domaine donné d'accéder aux ressources d'autres compartiments.
    • Utilisateur - Une entité qui peut être authentifiée. Un utilisateur peut être une personne ou un compte d’ordinateur. Chaque utilisateur a un nom unique dans votre compte et un identifiant globalement unique. Les utilisateurs peuvent recevoir des mots de passe pour accéder à la console web et des clés pour accéder aux services via les API.
    • Groupe - Un ensemble d'utilisateurs. Les groupes sont utilisés pour simplifier la gestion des accès. Par exemple, les développeurs de logiciels peuvent être regroupés en tant que membres d’un groupe de « développeurs », ce qui leur permet de lire, d’écrire et/ou de modifier du code. Un même utilisateur peut être membre de plusieurs groupes.
    • Stratégie : document précisant quelles personnes peuvent accéder à telle ou telle ressource OCI et les privilèges dont elles disposent. Une stratégie se compose d'instructions de stratégie qui utilisent la syntaxe du langage naturel.
  • En quoi l’approche d’Oracle Cloud Infrastructure en matière de gestion des identités et des accès est-elle unique ?

    Avec OCI IAM, vous pouvez exploiter un modèle unique d’authentification et d’autorisation pour tous les services Oracle Cloud et Cloud Application. OCI IAM facilite la gestion de l’accès pour les entreprises de toutes tailles, d’une personne travaillant sur un seul projet aux grandes entreprises dont plusieurs groupes travaillent sur plusieurs projets en même temps, le tout au sein d’un seul compte. La gestion et l’autorisation des ressources peuvent avoir lieu au niveau du compte ou au niveau du compartiment, tout en permettant un audit et une facturation centralisés. OCI IAM a été conçu à partir de zéro pour vous permettre d’appliquer le principe de sécurité du moindre privilège : par défaut, les nouveaux utilisateurs ne sont autorisés à effectuer aucune action sur aucune ressource. Les administrateurs peuvent ensuite accorder à chaque utilisateur uniquement l’accès approprié pour cet utilisateur spécifique.

    En plus de gérer les ressources OCI, OCI IAM met à votre disposition une solution d'entreprise IDaaS. En cliquant simplement sur un bouton, vous pouvez déployer une solution IAM fiable pouvant être utilisée pour répondre à de nombreuses exigences IAM dans les cas d'utilisation des collaborateurs/du personnel, des partenaires ou des consommateurs.

  • Comment Oracle Cloud Infrastructure prend-il en charge l’authentification multifacteur ?

    OCI IAM fournit une prise en charge étendue de l'authentification à plusieurs facteurs, qui inclut une application d'authentification à plusieurs facteurs mobile proposant des options pour les codes d'accès à la demande ou à usage unique, la prise en charge des authentificateurs FIDO2, et la prise en charge des SMS, des e-mails, des appels téléphoniques, etc. OCI IAM inclut également une sécurité adaptative contextuelle qui réduit les risques sans entraver l'expérience de l'utilisateur final. Adaptive Security évalue l'appareil, le réseau, l'emplacement et le comportement passé de l'utilisateur afin de créer un score de risque pour la session de l'utilisateur. Les administrateurs peuvent configurer des stratégies d'authentification multifacteur qui peuvent être différentes pour des applications spécifiques ou pour des groupes d'utilisateurs spécifiques.

  • Les modifications apportées aux utilisateurs, groupes, compartiments et stratégies sont-elles enregistrées à des fins de débogage et d’audit ?

    Oui. Pour prendre en charge les exigences de l’entreprise en matière d’audit et de conformité, toutes les modifications sont enregistrées. Ces enregistrements peuvent être mis à votre disposition sans frais supplémentaires.

  • Comment commencer avec OCI IAM ?

    OCI IAM est activé par défaut sans frais supplémentaires. Le tout premier utilisateur de votre compte est l’administrateur par défaut. Tous les utilisateurs suivants sont créés via le service IAM, où vous leur accordez explicitement des privilèges pour interagir avec les ressources cloud spécifiées.

    Vous pouvez accéder à Oracle IAM à l’aide de la Console, de l’API Rest ou de SDK.

  • En tant qu’utilisateur Oracle Cloud Infrastructure, comment réinitialiser mon mot de passe ?

    Pour réinitialiser votre mot de passe pour Oracle Cloud Infrastructure, vous devez d’abord vous assurer que vous avez associé une adresse e-mail à votre compte. Visitez la page de profil utilisateur de votre compte Oracle Cloud Infrastructure et ajoutez une adresse e-mail à laquelle vous seul avez accès. Vous recevrez un e-mail confirmant votre intention d’enregistrer cette adresse sur votre compte. Ensuite, vous pouvez réinitialiser votre mot de passe avec votre compte de messagerie, sauf s’il a été désactivé par votre administrateur de locataire.

    Compartiments

  • Quels problèmes les compartiments sont-ils conçus pour résoudre ?

    Un compartiment est un conteneur logique sécurisé au sein de votre compte utilisé pour héberger vos ressources d’infrastructure (telles que le calcul, le stockage et le réseau), ainsi qu’un ensemble de stratégies de gestion d’accès pour ces ressources. Les compartiments vous permettent d’organiser logiquement vos ressources cloud pour prendre en charge une grande variété de cas d’utilisation.

    Voici quelques façons courantes d’utiliser les compartiments pour :

    • Séparer vos environnements de développement logiciel pour une administration simple. Par exemple, vous pourriez avoir des compartiments séparés pour le développement, le test et la production ; ou, vous pouvez avoir des compartiments séparés pour prendre en charge le déploiement bleu/vert.
    • Simplifier la gestion des autorisations. Par exemple, vous pouvez créer un compartiment séparé pour vos ressources réseau (VCN, sous-réseaux, passerelles Internet, etc.), puis autoriser uniquement les administrateurs réseau à accéder à ce compartiment.
    • Mesurer l’utilisation séparément pour des unités commerciales distinctes afin de facturer correctement ces unités commerciales pour leur consommation de ressources cloud.
    • Minimiser l’ensemble des ressources visibles par certains ensembles d’utilisateurs. Par exemple, vous voudrez peut-être avoir un compartiment séparé pour votre équipe des finances qui n’est visible que pour certains collaborateurs.
  • Les compartiments peuvent-ils contenir des ressources dans plusieurs domaines de disponibilité ?

    Oui. Les compartiments sont des regroupements logiques de ressources distincts des constructions physiques des domaines de disponibilité. Un compartiment individuel peut contenir des ressources à travers les domaines de disponibilité.

  • Comment les compartiments sont-ils utilisés pour le contrôle d’accès ?

    L'ensemble des stratégies est associé au compartiment racine ou à un compartiment enfant. Chaque stratégie consiste en une ou plusieurs déclarations de stratégie qui suivent cette syntaxe de base :

    Autoriser le groupe dans le compartiment

    Les déclarations de stratégie vous permettent d’utiliser des compartiments pour simplifier la gestion des autorisations ; par exemple, vous pouvez écrire une stratégie qui permet au groupe HRAdministrators de gérer toutes les ressources dans le compartiment HRCompartment.

  • Puis-je supprimer des compartiments ?

    Oui, vous pouvez supprimer des compartiments.

  • Puis-je déplacer des arborescences de compartiments entiers et leurs ressources incluses ?

    Oui, vous pouvez déplacer des arborescences de compartiments entières et leurs ressources incluses vers d’autres compartiments parents.

  • Puis-je déplacer des ressources, telles qu’une instance de calcul ou un volume de blocs, d’un compartiment vers un autre ?

    Oui, vous pouvez déplacer des ressources d’un compartiment vers un autre.

  • Puis-je créer une hiérarchie de compartiments ?

    Oui, vous pouvez créer une hiérarchie de compartiments en les imbriquant. Avec des compartiments hiérarchiques ou imbriqués, l’administrateur système peut organiser les ressources et permettre aux administrateurs de niveau inférieur de faire de même, tout en conservant une visibilité et un contrôle complets via une stratégie.

  • Combien de niveaux de profondeur pouvez-vous imbriquer des compartiments ?

    La profondeur maximale d’un compartiment imbriqué est de six.

  • Les stratégies sur un compartiment de niveau supérieur s’appliquent-elles à un sous-compartiment ?

    Oui, les stratégies sur les compartiments de niveau supérieur sont héritées par les sous-compartiments.

  • Puis-je suivre les coûts et l’utilisation par compartiments ?

    Oui, vous pouvez suivre les coûts et l’utilisation par compartiments dans Mes services.

  • Qu’est-ce que le compartiment racine ?

    Pour chaque compte, Oracle Cloud Infrastructure crée automatiquement un compartiment de niveau supérieur appelé compartiment racine. Tout comme le dossier racine dans un système de fichiers, le compartiment racine se comporte exactement comme ses compartiments enfants, à l’exception de quelques caractéristiques spéciales :

    • Étant donné que les autorisations sont hiérarchiques, les autorisations de groupe dans le compartiment racine s’appliqueront à tous les compartiments enfants. Par exemple, si le groupe NetworkAdmins est autorisé à gérer les réseaux virtuels cloud (VCN) dans le compartiment racine, ce groupe pourra gérer les VCN dans tous les compartiments.
    • Actuellement, tous les utilisateurs et groupes sont créés à l’intérieur du compartiment racine. Les stratégies peuvent être utilisées pour leur accorder l’accès à des compartiments enfants spécifiques uniquement.

    Remarque : actuellement, vous ne pouvez créer des compartiments supplémentaires que dans le compartiment racine et non dans d’autres compartiments.

  • Quand dois-je créer des ressources dans le compartiment racine et quand dois-je les créer dans un compartiment enfant ?

    Généralement, les ressources doivent être créées dans un compartiment qui n’est pas le compartiment racine. Il est préférable de concevoir la hiérarchie de vos compartiments avant de commencer à créer des compartiments et des ressources.

    Utilisateurs

  • Que peut faire un utilisateur de la console Oracle Cloud Infrastructure ?

    Un utilisateur est une personne qui peut s’authentifier auprès d’OCI IAM et qui dispose des privilèges suffisants pour consommer ou gérer les ressources cloud au sein de votre compte. Les administrateurs peuvent créer un ou plusieurs utilisateurs dans leur compte et les affecter à des groupes afin de leur accorder des autorisations sur les ressources dans des compartiments spécifiques.

  • Qui peut créer et gérer des utilisateurs ?

    Votre compte est provisionné avec un seul utilisateur (l'administrateur par défaut) et un seul groupe (celui des administrateurs), dont l'administrateur par défaut est membre. Ce groupe (Administrateurs) dispose d’un accès complet à votre compte. Cet utilisateur spécial (administrateur par défaut) doit créer des utilisateurs supplémentaires ou accorder l’autorisation à d’autres utilisateurs de créer de nouveaux utilisateurs.

  • De quel accès dispose un nouvel utilisateur lors de sa création ?

    Par défaut, un nouvel utilisateur n’a pas l’autorisation d’utiliser une ressource ou un service au sein de votre compte - toutes les autorisations doivent être explicitement accordées. Cette approche vous permet d’adhérer au principe de sécurité du moindre privilège selon lequel vous accordez à chaque utilisateur uniquement l’accès requis pour cet utilisateur spécifique. Vous devez soit ajouter explicitement l’utilisateur à un groupe existant, soit créer un nouveau groupe pour lui, puis attribuer les autorisations appropriées à ce groupe via une stratégie.

  • Puis-je activer et désactiver l’accès utilisateur ?

    Les administrateurs peuvent désactiver ou verrouiller un utilisateur afin de désactiver temporairement son accès. Ils peuvent également réinitialiser les mots de passe des utilisateurs ou supprimer des clés.

  • Pouvons-nous définir l'expiration des mots de passe ? Comment faire pivoter les informations d’identification ?

    Oui, les stratégies de mot de passe vous permettent de définir un délai d'expiration pour les mots de passe. Vous pouvez également automatiser la réinitialisation des mots de passe, les modifications de clé ou les modifications d'utilisateurs et d'appartenances à des groupes par le biais d'une API REST et de SDK.

    Politiques

  • Qu’est-ce qu’une stratégie ?

    Une stratégie est un document composé d’instructions de stratégie descriptives qui accordent des autorisations spécifiques à des groupes d’utilisateurs. Elles sont écrites avec une syntaxe de type SQL facile à comprendre. Des exemples de stratégies peuvent être appliqués :

    • Les administrateurs système peuvent « terminer » ou « redémarrer » vos instances de calcul à nu.
    • Les administrateurs réseau peuvent administrer entièrement toutes les ressources d’infrastructure liées au réseau.
    • Les administrateurs informatiques peuvent créer des utilisateurs et modifier les appartenances aux groupes

    Une stratégie permet à un groupe de travailler de certaines manières avec des types spécifiques de ressources dans un compartiment particulier. Facultativement, les stratégies peuvent contenir une clause conditionnelle (« où ... ») qui restreint davantage la déclaration de stratégie. Les stratégies respectent la syntaxe suivante :

    Autoriser le groupe dans le compartiment [where]

    Par exemple, voici une déclaration de stratégie qui accorde des autorisations pour utiliser des instances de calcul :

    Autoriser le groupe Développeurs à utiliser des instances dans le compartiment ProjectA

    • « nom_groupe » est le nom du groupe auquel des autorisations ont été accordées.
    • Les verbes sont des actions que vous pouvez réaliser sur les ressources, par exemple, les inspecter, les lire, les utiliser ou les gérer.
    • « type-ressource » est la ressource cloud à laquelle des autorisations sont accordées. Les types de ressource peuvent par exemple être des instances, des volumes et des tables de routage.
    • « nom_compartiment » est le nom du compartiment dans lequel les ressources sont organisées.
    • Les « conditions » sont des spécifications supplémentaires qui restreignent la portée de la déclaration de stratégie. En voici quelques exemples : "where request.user.id=target.user.id" ou "where target.group_name != Administrators".

    Pour plus de détails, consultez la section OCI IAM de la documentation Oracle Cloud Infrastructure.

  • Les stratégies pour le compartiment racine sont-elles héritées des compartiments enfants ?

    Oui. Une stratégie accordant des autorisations dans le compartiment racine accorde automatiquement les mêmes autorisations pour tous les compartiments enfants. Par exemple, la stratégie suivante autorise tous les utilisateurs du groupe « InstanceAdmins » à gérer les instances dans le compartiment racine ainsi que tous les compartiments enfants :

    Autoriser le groupe InstanceAdmins à gérer les instances dans la location

  • Les stratégies peuvent-elles être limitées à des compartiments spécifiques ?

    Oui. Chaque stratégie est « attachée » à un compartiment. L’endroit où vous l’attachez contrôle qui peut ensuite la modifier ou la supprimer. Si vous attachez une stratégie au compartiment racine, toute personne autorisée à gérer les stratégies dans le compartiment racine peut la modifier ou la supprimer. Si vous attachez plutôt la stratégie au compartiment, alors toute personne ayant accès à la gestion des stratégies dans ce compartiment peut la modifier ou la supprimer. En termes pratiques, cela signifie qu’il est facile de donner aux administrateurs de compartiment (c’est-à-dire un groupe ayant accès à « gérer toutes les ressources » dans le compartiment) un accès pour gérer les stratégies de leur propre compartiment, sans leur donner un accès plus large pour gérer les stratégies qui résident dans le compte.

  • Où puis-je en savoir plus sur la rédaction de déclarations de stratégie ?

    Pour plus d’informations sur la stratégie et les déclarations de stratégie, consultez le sections Pour commencer avec les politiques et Stratégies communes dans la documentation Oracle Cloud Infrastructure.

    Groupes

  • Qu’est-ce qu’un groupe ?

    Un groupe est un ensemble d’utilisateurs qui ont besoin de privilèges d’accès similaires pour utiliser ou gérer une ressource spécifique dans votre compte. Les utilisateurs peuvent appartenir à plusieurs groupes. Les autorisations sont additives. Par exemple, si l’appartenance à un groupe permet à un utilisateur d’utiliser des instances de calcul et l’appartenance à un deuxième groupe permet à cet utilisateur de gérer des volumes de blocs, alors l’utilisateur est autorisé à gérer à la fois les instances et les volumes de blocs.

    Les administrateurs écrivent des stratégies qui spécifient des groupes (pas des utilisateurs individuels) avec l’accès requis dont ils ont besoin, que ce soit pour un compartiment spécifique ou le compte. Les administrateurs ajoutent ensuite des utilisateurs aux groupes appropriés.

  • Puis-je avoir plusieurs administrateurs ?

    Oui. Votre compte est provisionné avec un seul administrateur par défaut qui appartient à un groupe Administrateurs dans votre compartiment racine. Ce groupe a tous les privilèges pour créer et gérer toutes les ressources Oracle Cloud Infrastructure de votre compte, y compris les utilisateurs, les groupes, les stratégies et les compartiments, ainsi que toutes les autres ressources d’infrastructure cloud dans tous les compartiments. Vous pouvez ajouter des utilisateurs supplémentaires à ce groupe d’administrateurs.

    Fonctionnalités

  • Comment OCI IAM répond-il aux exigences d'expiration des mots de passe ?

    Les stratégies de mot de passe vous permettent de définir un délai d'expiration pour les mots de passe. Une stratégie de mot de passe par défaut définit une expiration des mots de passe après 120 jours. Cette durée est configurable. Différentes stratégies peuvent être appliquées à des sous-ensembles d'utilisateurs.

  • Comment exécuter des tâches sur une instance de calcul sans y intégrer des informations d'identification utilisateur ?

    Utilisez des groupes de ressources dynamiques pour affecter un ensemble de ressources de calcul à un groupe. Vous pouvez ensuite affecter ces autorisations de groupe via une stratégie. Cela permet à une instance de calcul d'accéder à d'autres ressources OCI en toute sécurité, sans intégrer d'informations d'identification dans des scripts.

    Fédération

  • Qu’est-ce que la fédération d’identité dans Oracle Cloud Infrastructure ?

    La fédération d’identité est un mécanisme permettant de déléguer la gestion des utilisateurs de votre location Oracle Cloud Infrastructure à une autre entité appelée fournisseur d’identité ou IdP. Ceci est utile pour les entreprises qui ont un système d’identité existant qu’elles souhaitent utiliser, plutôt que de créer et de maintenir un nouvel ensemble d’utilisateurs. La fédération nécessite une configuration unique entre Oracle Cloud Infrastructure et l’IdP connu sous le nom de fédération d’approbation.

  • Que sont les utilisateurs fédérés ?

    Les utilisateurs fédérés (identités externes) sont des utilisateurs que vous gérez en dehors d’Oracle Cloud Infrastructure (par exemple, dans votre répertoire d’entreprise), mais à qui vous accordez l’accès à votre compte Oracle Cloud Infrastructure. Ils diffèrent des utilisateurs Oracle Cloud Infrastructure, qui sont créés et maintenus dans votre compte Oracle Cloud Infrastructure.

  • Les utilisateurs fédérés peuvent-ils accéder à la console Oracle Cloud Infrastructure ?

    Oui. Les utilisateurs fédérés peuvent accéder à la console Oracle Cloud Infrastructure.

  • Les utilisateurs fédérés peuvent-ils accéder au SDK et à la CLI Oracle Cloud Infrastructure ?

    Oui. Les utilisateurs fédérés peuvent accéder au SDK et à la CLI Oracle Cloud Infrastructure.

  • Quelles actions les utilisateurs Oracle Cloud Infrastructure peuvent-ils effectuer dans la console que les utilisateurs fédérés ne peuvent pas effectuer ?

    Les utilisateurs fédérés ne peuvent ni modifier ni réinitialiser leurs mots de passe dans la console Oracle Cloud Infrastructure.

  • Comment puis-je contrôler ce qu’un utilisateur fédéré est autorisé à faire lorsqu’il est connecté à la console ?

    Vous utilisez les mêmes stratégies Oracle Cloud Infrastructure pour gérer les utilisateurs fédérés que vous utilisez pour gérer les utilisateurs natifs. Vous mappez les rôles et les groupes de votre fournisseur d’identité aux groupes d’Oracle Cloud Infrastructure. Lorsqu’un utilisateur fédéré se connecte, la console Oracle Cloud Infrastructure applique ensuite des stratégies basées sur son appartenance au groupe Oracle Cloud Infrastructure, tout comme avec les utilisateurs natifs. Pour obtenir des exemples, consultez la documentation.

    Un seul rôle ou groupe de votre fournisseur d’identité peut être mappé à plusieurs groupes Oracle Cloud Infrastructure. De plus, plusieurs rôles ou groupes de votre fournisseur d’identité peuvent être associés à un seul groupe Oracle Cloud Infrastructure.

  • À combien d’utilisateurs fédérés puis-je donner accès à la console Oracle Cloud Infrastructure ?

    Il n’y a pas de limite au nombre d’utilisateurs fédérés qui peuvent avoir accès à la console.

  • Quels fournisseurs d’identité prenez-vous en charge ?

    OCI IAM prend en charge tous les fournisseurs d'identités compatibles SAML 2.0, Open ID Connect ou OAuth, y compris les solutions populaires telles qu'Oracle Access Manager, Microsoft Active Directory Federation Services (AD FS) et Okta.