Aucun résultat trouvé

Votre recherche n'a donné aucun résultat.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez saisi, par exemple, essayez « application » au lieu de « logiciel ».
  • Essayez l’une des recherches les plus utilisées ci-dessous.
  • Lancez une nouvelle recherche.
Questions fréquentes

Qu’est-ce que le commerce électronique?

Le commerce électronique est l’activité qui consiste à acheter et à vendre des biens et des services par Internet. Les clients du commerce électronique peuvent faire des achats à partir de leur ordinateur ainsi que d’autres points de contact, y compris les téléphones intelligents, les montres intelligentes et les assistants numériques comme les appareils Echo d’Amazon.

Le commerce électronique est en plein essor dans les secteurs de l’entreprise à client (B2C) et du commerce interentreprises (B2B). Dans le cadre du commerce électronique B2C, un détaillant ou une autre entreprise vend directement aux clients finaux. Dans le commerce électronique B2B, une entreprise vend à une autre. Dans les deux secteurs, l’objectif de la majorité des entreprises est de permettre aux clients d’acheter tout ce qu’ils veulent, en tout temps, de n’importe où, à l’aide de n’importe quel appareil numérique.

En termes simples, les données volumineuses sont des ensembles de données plus volumineux et plus complexes, provenant particulièrement de nouvelles sources de données. Ces ensembles de données sont tellement volumineux que les logiciels de traitement de données traditionnels ne peuvent tout simplement pas les gérer. Cependant, ces volumes massifs de données peuvent être utilisés pour résoudre des problèmes commerciaux que vous n’auriez jamais pu résoudre auparavant.

La valeur commerciale du commerce électronique

On prévoit avec étonnement que le taux de croissance des ventes en commerce électronique atteindra 265 %. En 2017, les ventes de commerce électronique au détail se sont élevées à 2,3 billions de dollars dans le monde, et en 2021, seulement quatre ans plus tard, les revenus devraient atteindre 4,88 billions de dollars.1

La croissance explosive du commerce électronique fait en sorte qu’il est un outil de plus en plus précieux, voire essentiel, afin de permettre aux entreprises ce qui suit :

  • Se distinguer de leurs concurrents
  • Rejoindre plus de clients dans plus de régions du monde
  • Réduire les coûts en vendant directement aux clients et en maintenant moins de magasins traditionnels
  • Permettre aux clients d’acheter n’importe où et n’importe quand, à l’aide de leurs appareils préférés, une capacité essentielle pour les membres de la génération Y et autres personnes nées dans l’ère du numérique
  • Obtenir des données précieuses sur les clients grâce à des paramètres en ligne
  • Mettre à l’essai des produits, des services, des marques et des entreprises avec un investissement initial minimal
  • Offrir des options libre-service aux clients, ce qui permet à un plus petit personnel de vente de vendre à plus de clients
  • Évolutivité rapide et à faible coût

1 Statista. (Mars 2018). Ventes de commerce électronique au détail dans le monde de 2014 à 2021. Extrait de https://www.statista.com/statistics/379046/worldwide-retail-e-commerce-sales/

Comment le commerce électronique change l’expérience de magasinage

Afin de suivre les demandes croissantes des clients en termes d’augmentation du choix, de facilité d’accès et de rapidité de livraison, les entreprises intègrent leurs offres en magasin et en ligne afin de créer une expérience de magasinage multicanal harmonieuse où les clients peuvent

  • Faire des recherches et explorer les produits et les services en ligne avant de faire un achat en ligne ou en magasin
  • Faire l’expérience d’articles en magasin au moyen de kiosques interactifs, de concierges personnels et d’autres offres avant de faire un achat en ligne ou en magasin
  • Utiliser n’importe quel appareil, comme un ordinateur, un téléphone intelligent, une montre intelligente, un assistant numérique et plus encore, pour magasiner où et quand vous le voulez
  • Recevoir des recommandations personnalisées, des coupons et d’autres offres en ligne en fonction des renseignements recueillis en ligne ou en magasin
  • Faire livrer les articles où ils le souhaitent (à leur domicile ou à leur magasin local), souvent en un ou deux jours seulement
  • Commander des articles en ligne à partir d’un magasin traditionnel, lorsque ce magasin physique n’a pas les stocks préférés (style, taille, couleur, etc.)

Exemples d’entreprises de commerce électronique

Le commerce électronique est devenu un phénomène courant à compter des années 1990. Amazon.com, qui est maintenant la plus grande plateforme de commerce électronique au monde, a vu le jour en 1995, et d’autres grandes entreprises de commerce électronique comme Alibaba, PayPal et eBay ont bientôt suivi. Au début des années 2000, les entreprises de toutes tailles offraient des expériences de commerce électronique.

Certaines entreprises B2B et B2C, comme Amazon, sont des entreprises de commerce électronique sans magasin de détail traditionnel. Ces entreprises non diversifiées identifient généralement une lacune dans le marché de détail traditionnel qui peut être comblée par une solution axée sur le commerce électronique.

Warby Parker est un exemple d’entreprise qui a reconnu que les consommateurs voulaient essayer des lunettes dans le confort de leur foyer. L’entreprise a été fondée en 2010 en tant que détaillant en ligne de lunettes sur ordonnance, et en 2015, elle a été évaluée à plus d’un milliard de dollars. Aujourd’hui, Warby Parker exploite un nombre limité de magasins traditionnels pour compléter ses ventes de commerce électronique. (Les entreprises non diversifiées qui ajoutent plus tard des emplacements physiques sont appelées entreprises « brique et clic ».)

Les matelas Casper ont aussi commencé comme détaillant axé sur le commerce électronique. Fondée en 2014, Casper a été évaluée à plus de 1,1 milliard de dollars en 2019, et ses ventes sur douze mois continuent de croître. Casper vend des matelas et des articles connexes en ligne, ainsi que par l’entremise d’un nombre limité de salles d’exposition et de partenariats avec des entreprises comme Target.

The Blonde Salad est une autre histoire de succès de commerce électronique; l’entreprise a été lancée par Chiara Ferragni en 2009. Grâce à des influenceurs des médias sociaux et ciblant les acheteurs de la génération y, The Blonde Salad est rapidement passée d’un blogue de mode à un magazine en ligne et à une entreprise de commerce électronique en expansion rapide qui vend des vêtements et des accessoires.

Les autres entreprises ont une longue histoire comme les détaillants traditionnels et ont intégré le commerce électronique à leurs offres de vente traditionnelles. Par exemple, le magasin à rayons de Londres, John Lewis & Partners, a ouvert son premier magasin John Lewis en 1864 et exploite maintenant plus de 50 magasins traditionnels en Grande-Bretagne. En même temps, l’entreprise a intégré des offres de commerce électronique sophistiquées, permettant aux clients de magasiner en ligne à partir d’une variété d’appareils et d’acheter des articles pour la livraison à domicile ou le ramassage en magasin.

Louis Vuitton (entreprise fondée en 1854), Things Remembered (fondée sous le nom Can Do en 1967) et les entreprises TJX (fondées en 1956 sous le nom de Zayre Corp.) sont des exemples supplémentaires de détaillants traditionnels qui ont intégré avec succès le commerce électronique. Toutes ces entreprises conservent des magasins traditionnels où les clients peuvent toujours essayer des articles, interagir avec les vendeurs et toucher et tester physiquement les produits. En même temps, leurs canaux de commerce électronique permettent aux clients du monde entier de rechercher des produits et de les commander à l’aide de leur appareil préféré quand ils le veulent, pour une livraison quand ils le veulent et où ils le veulent.

Éléments clés des plateformes de commerce électronique

Que ce soit pour offrir le commerce électronique B2b ou B2C, ou les deux, les entreprises ont besoin d’une plateforme de commerce électronique puissante, flexible et extensible qui répondra aux besoins actuels et futurs des clients. Les meilleures plateformes de commerce électronique sont :

Flexibles La plateforme devrait prendre en charge la vente B2B et B2C dans une plateforme qui peut être déployée à l’aide d’un environnement infonuagique hybride ou d’autres modèles.
Abordables Les modèles d’abonnement à un logiciel-service (SaaS) sont généralement plus abordables que les plateformes sur place, ce qui nécessite habituellement des investissements élevés et continus dans l’infrastructure.
Conviviales Le commerce électronique doit être facile à naviguer pour le client à l’avant-plan et facile à gérer pour les entreprises en arrière-plan. Les interfaces utilisateur doivent être claires et simples afin que les travailleurs non techniques puissent ajouter des pages et des fonctions sans difficulté.
Faciles à intégrer Il devrait être facile pour les entreprises d’intégrer leurs technologies patrimoniales à la plateforme pour réduire leurs coûts et tirer profit des investissements existants.
Personnalisables Les entreprises devraient être en mesure, le cas échéant, de personnaliser l’expérience client en avant-plan pour soutenir leur marque.
Rapides Les entreprises ont besoin de plateformes de commerce électronique faciles à mettre en œuvre, avec une architecture libre-service et des cadres conformes aux normes qui simplifient le déploiement et facilitent l’ajout d’applications et de fonctions le cas échéant.
Simples Les plateformes de commerce électronique doivent être faciles à entretenir et à surveiller, avec des mises à jour automatiques, un accès instantané aux fonctions les plus récentes et une visibilité en temps réel des mesures de rendement à l’échelle de l’entreprise.
Sécurisées Les plateformes de commerce électronique doivent fournir les plus récentes mesures de sécurité complètes tout en assurant la conformité avec la norme de sécurité des données de l’industrie des cartes de paiement (PCI DSS), le règlement sur la protection des données générales des États-Unis (GDPR) et d’autres règlements.
Extensibilités Qu’il s’agisse du Vendredi fou ou du jour du lancement d’une nouvelle marque, la plateforme devrait être en mesure de s’adapter rapidement afin d’offrir une expérience exceptionnelle aux clients partout dans le monde chaque jour de l’année.

L’avenir du commerce électronique

Le commerce électronique croît rapidement, alors que les demandes des clients ne cessent de croître et que les innovations technologiques dans les domaines de l’IA, de l’apprentissage automatique, de l’Internet des objets (IdO) et que les entreprises peuvent répondre à ces demandes de nouvelles façons.

Parmi les tendances à surveiller en matière de commerce électronique, on retrouve :

L’expansion dans un plus grand nombre de marchés Le commerce électronique est en croissance partout dans le monde et les entreprises se disputeront des millions de nouveaux clients dans les marchés émergents et existants.
Une personnalisation accrue Les clients veulent des expériences de commerce électronique personnalisées, comme des rabais et des suggestions de vente incitative en fonction de leur historique d’achat. Les plateformes de commerce électronique qui tirent profit de l’IA pour obtenir des prévisions et des recommandations plus précises permettront d’obtenir et de fidéliser plus de clients.
Des livraisons plus rapides Les livraisons le même jour et même la même heure, effectuées par drone et d’autres moyens, deviendront de plus en plus courantes, obligeant toutes les entreprises à rationaliser leur chaîne d’approvisionnement et à accélérer leurs livraisons pour rester concurrentielles.
Les achats par abonnement Les ventes de produits de style de vie et d’autres produits par abonnement sont susceptibles d’augmenter, offrant ainsi des produits sélectionnés aux clients avisés.
Plus de points de contact Les clients magasineront davantage avec leur téléphone, leurs assistants numériques et autres appareils numériques, ce qui forcera les détaillants en ligne à offrir un service uniforme dans plus de points de contact.
De meilleurs agents conversationnels Les assistants numériques et les autres agents conversationnels deviendront de plus en plus sophistiqués, permettant aux clients d’interagir par la voix et d’utiliser l’IA pour offrir une assistance plus conversationnelle.
Des magasins expérientiels Les détaillants traditionnels feront la transition vers des produits plus expérientiels et immersifs, mobilisant les clients avec des kiosques numériques, des miroirs à écran tactile, des cours en magasin, des caractéristiques de réalité virtuelle, des espaces-cafés en magasin et d’autres dispositifs d’affichage ou expériences interactifs.
Une visualisation améliorée Les détaillants de commerce électronique tireront profit de la réalité virtuelle, de l’imagerie 3D, de la réalité augmentée et d’autres technologies pour imiter les expériences pratiques qui étaient auparavant offertes uniquement dans les magasins physiques.

Pour en savoir plus

  • Explorez les solutions de commerce électronique B2B d’Oracle, qui sont conçues pour offrir des expériences omnicanaux immersives et faciles à mettre à l’échelle.