Nous sommes désolés. Nous n'avons rien trouvé qui corresponde à votre recherche.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez tapé, par exemple, essayez “application” au lieu de “logiciel”.
  • Lancer une nouvelle recherche.
Nous contacter Se connecter à Oracle Cloud

Comparaison entre Kubernetes et Docker

Kubernetes et Docker : présentation

Comprendre l'opposition entre Kubernetes et Docker est l'un des sujets les plus importants en matière de cloud native et de DevOps. Si Kubernetes et Docker ont certainement leur place dans une conversation, la vérité est qu'ils ne doivent pas nécessairement être comparés l'un à l'autre. En fait, Kubernetes et Docker ne sont pas en concurrence directe l'un avec l'autre. Considérez-les plutôt comme deux technologies qui peuvent se compléter et travailler l'une avec l'autre.

Comment savoir à laquelle de ces circonstances vous pourriez être confronté ? Pour y parvenir, il est important de comprendre d'abord les domaines spécifiques dans lesquels Kubernetes et Docker se chevauchent et s'opposent.

Comprendre Docker

Docker est une plateforme open source destinée aux conteneurs d'application. Si le concept est nouveau pour vous, un conteneur est un format de conditionnement autonome qui place tout le code et les dépendances nécessaires dans un format exécutable. Pour utiliser une analogie avec le monde réel, un conteneur est comme un paquet IKEA avec toutes les pièces, les supports et les vis (et la clé hexagonale, bien sûr) du bureau - mais en plus de contenir toutes les pièces, il construit le bureau pour vous lorsque vous exécutez le conteneur.

Docker est souvent utilisé par les développeurs d'applications en raison de sa légèreté et de son format standardisé. Ces caractéristiques permettent aux développeurs de construire, tester et déployer avec flexibilité et évolutivité.

Docker a également une autre signification dans le secteur informatique : il existe une société appelée Docker, Inc. Cette société développe des outils pour travailler au sein de la plateforme. Cette différence est importante à noter étant donné que les noms se chevauchent.

Comprendre Kubernetes

Si Docker est un conteneur unique, Kubernetes est un outil de gestion simultanée de nombreux conteneurs. Comme Docker (la plateforme, pas l'entreprise), Kubernetes est une plateforme open source, bien qu'elle soit gérée par la Cloud Native Computing Foundation en tant que projet comptant plus de 2 300 contributeurs. Kubernetes fonctionne comme un système d'exploitation pour le cloud, rationalisant et simplifiant la gestion des machines virtuelles et des clouds afin que les services informatiques puissent gérer les choses à l'échelle.

De quoi Kubernetes est-il capable ? Kubernetes fonctionne de la même manière que n'importe quelle gestion de système sur un système local, mais à l'échelle d'un conteneur. Les provisions, les mises à jour, les planifications, les suppressions et la surveillance générale de la santé sont toutes à la portée de Kubernetes. Pour reprendre l'analogie avec IKEA, si un conteneur est un bureau, Kubernetes est le gestionnaire des installations qui commande, distribue et vérifie l'état des bureaux, chaises et autres meubles emballés dans l'entrepôt IKEA.

Quelles sont les autres exécutions de conteneur existantes ?

Dans toute discussion concernant Docker et Kubernetes, il manque l'un des éléments dans la définition des exécutions de conteneur. Qu'est-ce qu'une exécution de conteneur ? En bref, c'est le moteur qui fait fonctionner le conteneur. Pour reprendre l'analogie avec IKEA, les temps d'exécution du conteneur sont les instructions de montage à l'intérieur de la boîte. Dans certains cas, c'est simple, et la gestion de l'exécution est assurée par ce que l'on appelle un conteneur d'exécution de bas niveau. Pour les situations plus complexes, les moteurs d'exécution de conteneurs de haut niveau fournissent des indications sur l'intégration des API, les formats d'image et la gestion des images. Dans certains cas, le terme peut être utilisé de manière interchangeable avec Docker, bien qu'il y ait un peu plus de nuance que cela.

Kubernetes exécute une API connue sous le nom de Container Runtime Interface (CRI). Cette interface est utilisée avec chaque exécution de conteneur pour exécuter le package. Toujours selon l'analogie d'IKEA, le CRI de Kubernetes est la personne qui lit l'instruction d'assemblage (exécution de conteneur) dans le package (conteneur).

D'autres instances d'exécution de conteneur existent en plus de Docker. Deux autres plus populaires sont :

Containerd : conteneur démarré dans le cadre du projet Docker. Cependant, l'objectif étant de rendre Docker plus flexible et modulaire, les développeurs ont choisi de faire de Containerd un projet à part entière. Containerd répond aux besoins de haut niveau du moteur d'exécution des conteneurs, tels que l'extraction des images des registres, la gestion des images et l'intégration avec des moteurs d'exécution de bas niveau pour exécuter le processus de conteneur.

CRI-O : CRI-O est une autre solution d'exécution de conteneur open source que Docker. Il met en œuvre l'interface Kubernetes Container Runtime (CRI) pour permettre des exécutions compatibles avec la norme Open Container Initiative.

CRI-O et Containerd utilisent tous deux les spécifications fournies par le CRI, ce qui les rend totalement compatibles avec Kubernetes.

Quelle est la différence entre Docker et Kubernetes ?

On parle souvent de « Comparaison entre Docker et. Kubernetes », mais la vérité est que les deux ne sont pas en compétition directe l'un avec l'autre. L'analogie d'IKEA utilisée tout au long de cet article montre comment ils sont liés et pourquoi ils sont essentiels à l'exécution d'une gestion informatique moderne, mais en aucun cas concurrents. Au contraire, ils font partie de l'écosystème « cloud native ». Les conteneurs Docker font partie de ce que Kubernetes gère, et l'avantage de Kubernetes est la possibilité de faire évoluer le volume des conteneurs Docker facilement.

Ainsi, la question n'est pas « dois-je choisir Docker ou Kubernetes ? ». Au contraire, la principale considération pour les directeurs informatiques est comment ils vont utiliser Kubernetes et Docker ensemble en termes de gestion et d'opérations.

Comment Docker et Kubernetes fonctionnent-ils ensemble

Kubernetes et Docker sont conçus pour fonctionner ensemble. Bien qu'il ne soit pas nécessaire d'utiliser Kubernetes pour gérer un déploiement Docker, il s'agit d'un tandem efficace dans les cas où plusieurs instances de déploiement doivent être gérées. Ceci est particulièrement vrai dans les situations où plusieurs déploiements de la même application sont utilisés, ainsi que lorsque la mise à l'échelle est nécessaire. La nature open source du système d'orchestration Kubernetes garantit une plateforme prise en charge en continu qui gère les complexités sur plusieurs serveurs.

À partir de Kubernetes, il est possible de déployer et de gérer de nombreux packages Docker, grâce à des fonctionnalités telles que le traitement par lots des correctifs et des mises à jour et la surveillance à grande échelle des problèmes, tout en traitant les demandes à la demande. Avec Kubernetes, les services informatiques peuvent :

  • Distribuer des conteneurs Docker à travers une infrastructure
  • Faire évoluer les conteneurs Docker et les ressources connexes vers le haut ou vers le bas selon les besoins
  • Provisionner, planifier ou supprimer les conteneurs et les mises à jour selon les besoins
  • Surveiller l'intégrité des instances Docker

Outils Oracle pour Kubernetes et Docker

Oracle Cloud Infrastructure offre un certain nombre de services pour accélérer et créer des applications cloud natives innovantes. En particulier, Container Engine for Kubernetes et Container Registry, qui gèrent et analysent des images Docker, sont des outils robustes et gratuits (inclus) qui simplifient la gestion et améliorent les performances. Constatez par vous-même en essayant gratuitement Oracle Cloud pour accéder à Kubernetes.

Oracle Container Engine for Kubernetes - Témoignages clients :

Parc archéologique de Pompéi
Parc archéologique de Pompéi :

Après la fermeture du parc archéologique de Pompéi en Italie en mars 2020, tout projet de réouverture a nécessité une mesure de gestion et de contrôle afin de garantir la distanciation sociale. Des plans ont été élaborés pour permettre aux touristes d'accéder à une nouvelle application MyPompeii alimentée par un certain nombre de produits Oracle sélectionnés pour accélérer la mise en place d'une solution cloud mobile, notamment Oracle Container Engine for Kubernetes et Oracle Container Registry.

Snap Vision:

La société londonienne Snap Vision propose une technologie de recherche visuelle alimentée par l'intelligence artificielle pour aider les acheteurs à découvrir les vêtements qu'ils aiment. Le COVID-19 ayant entraîné l'arrêt des achats en magasin pendant de longues périodes, la technologie de Snap Vision a été proposée aux détaillants britanniques pour les aider à créer une expérience d'achat digitale. La mise à l'échelle a été un défi important, mais Snap Vision a pu héberger de nouveaux environnements de détaillants à faible coût grâce à Oracle Cloud Infrastructure avec Kubernetes.