Aucun résultat trouvé

Votre recherche n’a donné aucun résultat.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez tapé, par exemple, essayez “application” au lieu de “logiciel”.
  • Essayez l’une des recherches populaires ci-dessous.
  • Lancer une nouvelle recherche.
Questions tendances

Qu’est-ce que le stockage Cloud ? Définitions, capacités et avantages

Le stockage Cloud, similaire à d’autres services Cloud proposés par un fournisseur, couvre plusieurs capacités s’exécutant sur le matériel du fournisseur et reste disponible à distance. Chacune de ces capacités répond à un besoin différent, mais toutes visent à offrir la flexibilité de ne payer que ce que vous utilisez. Le fournisseur est responsable de la maintenance du matériel sous-jacent et de la disponibilité, de la résilience et de la protection des données.

Les types de stockage Cloud les plus courants incluent les objets, les blocs et les fichiers.

Stockage en bloc contre stockage objet et autres définitions du stockage Cloud

Les types de stockage diffèrent principalement par la méthode d’accès et les performances. L’application utilisant le stockage et son emplacement déterminent les exigences de stockage souvent alignées sur un besoin particulier.

  • Stockage de fichiers dans le Cloud
    La plupart des applications traditionnelles qui s’exécutent sur un serveur physique et exploitent les disques physiques de votre datacenter utilisent le stockage de fichiers. Les systèmes d’exploitation tels que Linux ou Windows Server présentent aux applications qui s’exécutent sur eux un système de fichiers, c’est-à-dire un ensemble unique et cohérent de règles et de méthodes de stockage et de récupération des données. Le système d’exploitation gère les détails en coulisse : Le disque physique est-il un disque SSD (Solid State Drive) ? Un disque dur traditionnel à disque rotatif ? Un disque optique ? Ou un partage de fichiers réseau distant ? Les applications éliminent ces besoins, puisqu’elles ouvrent, lisent, écrivent et enregistrent des fichiers selon des règles programmées et non selon les détails physiques précis qui peuvent varier.

    Le stockage de fichiers dans le Cloud présente aux systèmes d’exploitation fonctionnant sur les serveurs dans le Cloud un partage de fichiers réseau standard - similaire aux partages de fichiers réseau qui peuvent fonctionner dans votre propre datacenter - que le système d’exploitation présente aux applications comme un système de fichiers. Les applications exécutées sur des instances de calcul dans le Cloud peuvent ensuite utiliser ce fichier en conséquence. Les applications ne doivent pas être modifiées ou changées pour fonctionner avec un stockage différent lorsqu’elles sont exécutées dans le Cloud, mais continuent de fonctionner avec le stockage de fichiers qu’elles ont toujours utilisé.

    Le fournisseur de Cloud gère le matériel, y compris les disques physiques et le réseau, et s’assure que les données sont répliquées et protégées, tandis que la planification de la capacité en place, s’aligne automatiquement sur l’augmentation de l’utilisation. Les avantages inhérents sont clairs par rapport à une approche traditionnelle consistant à planifier soigneusement les achats programmés de systèmes de fichiers en réseau pour répondre aux besoins d’une croissance future, puis à gérer le matériel et à assurer soi-même la protection de ces données.
  • Volume de blocs : Les volumes de blocs ressemblent au stockage de fichiers dans le Cloud en ce sens qu’ils représentent une version améliorée d’un type de stockage en réseau que vous utilisez peut-être déjà dans votre datacenter. Les volumes de blocs présentent une abstraction différente de la capacité de stockage d’un système d’exploitation, ce qui entraîne moins de surcharge du réseau, mais nécessite plus de configuration et de gestion au sein des systèmes d’exploitation qui les utilisent, offrant en retour des performances plus élevées.

    Ils peuvent être configurés avec différents paramètres pour augmenter les performances ou réduire les coûts. Contrairement au stockage de fichiers dans le Cloud, les volumes de blocs doivent être configurés avec une taille spécifique, mais cette taille peut être augmentée à tout moment pendant que le volume reste en ligne et disponible pour les applications qui l’utilisent.

    Comme pour tout service Cloud, le fournisseur gère le matériel, la planification de la capacité et s’assure que les données sont répliquées et protégées.
  • Stockage d’objets : L’accès au stockage d’objets est différent des autres types de stockage décrits. Accessible directement par des applications logicielles, et non via un système d’exploitation, une application doit être intentionnellement écrite pour utiliser le stockage d’objets. Le stockage d’objets est géré à distance à partir de l’application et est accessible dans deux scénarios similaires mais très différents. Premièrement, il est souvent accessible via Internet par des applications exécutées sur des ordinateurs individuels, des terminaux mobiles, des terminaux Internet-of-things, etc. Deuxièmement, il peut être utilisé par des applications exécutées dans le Cloud.

    Les applications qui utilisent le stockage d’objets peuvent stocker et récupérer de manière flexible des données non structurées vers un emplacement distant sans utiliser de système de fichiers car les éléments stockés ne sont que des « objets » abstraits pour le fournisseur de Cloud. Cela signifie que le développeur d’applications conserve une flexibilité maximale et dispose d’un stockage de données de forme libre essentiellement sans fond dans le Cloud, tout en étant facturé uniquement pour la quantité stockée et transférée.

    Les inconvénients du stockage d’objets sont doubles : un peu plus de travail pour les auteurs d’applications pour gérer leurs propres formats d’objets, et des limitations de performance. L’accès au stockage d’objets se fait par le biais d’un logiciel effectuant des appels d’API, généralement sur Internet, de sorte que ce qui peut prendre quelques microsecondes pour un stockage à accès direct et quelques millisecondes pour un stockage en bloc ou un stockage de fichiers peut parfois prendre une seconde ou plus pour un stockage d’objets. Pour de nombreux cas d’utilisation, tels que les utilisateurs finaux exécutant des applications sur leur téléphone et se connectant au stockage dans le Cloud, ces performances sont acceptables, surtout en contrepartie de l’accès à tout endroit que ces applications fournissent. Bien entendu, dans les cas où une application utilisant le stockage d’objets s’exécute dans le Cloud où les objets sont stockés, les performances sont considérablement plus élevées car toutes les ressources se trouvent dans la même région sur le propre réseau du fournisseur de Cloud.

Quels sont les avantages du stockage Cloud ?

  • Coût de propriété : D’un point de vue informatique, le stockage Cloud élimine des couches de frais généraux. De nombreux coûts directs ne sont plus nécessaires, qu’il s’agisse de l’achat de matériel ou du stockage supplémentaire requis pour les scénarios de mise à l’échelle ou de pointe. Cela se répercute également sur les coûts indirects : le temps nécessaire au personnel informatique pour préparer le matériel, gérer les données ou résoudre les problèmes est transféré au fournisseur. Cela signifie que l’informatique sera rarement interrompue pour résoudre des problèmes soudains, ce qui permettra au personnel de se concentrer sur des tâches plus importantes et sur l’innovation.
  • Évolutivité : Étant donné que le stockage Cloud est géré sur une base de paiement à l’usage, la plateforme est conçue pour pouvoir évoluer rapidement en fonction des besoins. Dans un scénario de matériel local, le stockage et le matériel supplémentaires doivent être achetés, intégrés et configurés par le service informatique. Les fournisseurs de stockage de fichiers dans le Cloud ont conçu leur infrastructure pour répondre aux besoins des clients de toutes formes et tailles, ce qui signifie qu’ils peuvent s’adapter rapidement dans le cas d’un client avec une base d’utilisateurs en pleine explosion.
avantages du stockage Cloud

Stockage de fichiers pour le calcul haute performance dans le Cloud

Le calcul haute performance (HPC) est de plus en plus courant à mesure que l’IA, le machine learning, les simulations d’ingénierie et les applications de modélisation financière sont utilisés par de plus en plus d’entreprises. Les progrès réalisés ces dernières années ont rendu possible le calcul haute performance sur le Cloud, facilement accessible et abordable.

Cependant, selon un récent article de blog sur Oracle Cloud Infrastructure, le débit des systèmes de fichiers partagés pour les clusters de calcul est souvent un obstacle pour les simulations, l’intelligence artificielle et le machine learning, ainsi que pour la modélisation complexe.

“Nous pouvons fournir ce niveau de performance car notre stockage en bloc est soutenu par un support SSD NVMe et nos datacenters ont une architecture réseau rapide et plate. Nous sommes tellement convaincus des capacités de notre offre de stockage que les performances de notre stockage en bloc sont garanties par un accord de niveau de service unique. Le débit varie selon la taille du volume, et tous les volumes de 1 To et plus fournissent le maximum de 480 Mo/s sur le niveau de performance équilibré, par défaut et sans frais supplémentaires.”

Ce type de stockage nécessite la création manuelle de clusters de serveurs de fichiers avec des instances de calcul Cloud dotées de disques durs à état solide à connexion directe, mais il offre les plus hauts niveaux de performance (débit maximal et latence minimale), ce qui est nécessaire pour ces applications HPC.

Stockage Cloud - Études de cas

Veritas
Veritas Technologies est connue dans le monde entier pour prendre en charge les données clients avec une équipe de plus de 7 000 employés. Les données devenant de plus en plus complexes au fil des ans, Veritas avait besoin d’une plateforme offrant constamment de meilleures performances tout en permettant une évolutivité facile. Avec Oracle, Veritas a migré 192 téraoctets de données en un seul week-end vers une nouvelle plateforme, sans aucune interruption de service. Cela a également permis de réaliser une économie globale de 2,5 millions de dollars.


Agroscout
La startup AgroScout a été fondée dans un seul but : servir les agriculteurs du monde entier en réduisant la quantité de récoltes perdues à cause des ravageurs et des maladies. Grâce à Oracle Cloud Infrastructure, des algorithmes de machine learning ont permis à AgroScout d’analyser des images de champs capturées par des drones. En sachant quels parasites et quelles maladies traiter, les producteurs ont économisé de l’argent, amélioré les rendements et, en fin de compte, nourri davantage de personnes.

Essayer Oracle Cloud Storage gratuitement

Un compte Oracle Cloud gratuit permet d’accéder à un certain nombre de services Always Free, notamment deux instances Oracle Autonomous Database et toute une série d’autres fonctionnalités. Ces ressources Always Free sont disponibles sans contrainte de temps et sans interruption.