Livre blanc Êtes-vous prêt pour le RGPD
Ce que signifie le RGPD pour les DRH

Cinq étapes pour atteindre la conformité au RGPD, et pourquoi il n'est pas trop tard pour se préparer.


Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l'UE est très proche, mais il n'est pas trop tard pour prendre le contrôle de vos données et préparer votre entreprise. En tant que responsable des RH, vous vous demandez probablement comment cette future législation européenne va toucher les données personnelles que votre entreprise possède, où que se trouvent vos collaborateurs. Voici cinq étapes simples qui peuvent vous aider à vous mettre sur le chemin de la conformité continue.

Mais tout d'abord, étudions rapidement le contexte

Présentation du RGPD

Le RGPD entrera en vigueur le 25 mai 2018. Il s'applique à toutes les entreprises, aussi bien au sein de l'UE qu'en dehors, qui gèrent et traitent les données de résidents de l'UE. Il est conçu pour renforcer la protection des données et fournir à chacun un meilleur contrôle sur la façon dont ses informations personnelles sont utilisées, stockées et partagées par les entreprises qui y ont accès, qu'il s'agisse de l'employeur ou des entreprises dont il achète ou utilise des produits et services. Le RGPD requiert également que les entreprises possèdent des contrôles de sécurité techniques et organisationnels conçus pour éviter la perte de données, les fuites d'informations ou toute autre utilisation non autorisée des données.

Pourquoi le RGPD est-il mis en œuvre ?

L'EU possède des lois sur la protection des données depuis plus de 20 ans. Cependant, dans ce laps de temps, le niveau d'informations personnelles en circulation a considérablement augmenté, de même que les différents canaux à travers lesquels les informations personnelles sont collectées, partagées et gérées. Le volume et la valeur potentielle des données ayant augmenté, il en va de même pour le risque qu'elles ne tombent entre les mauvaises mains, ou qu'elles soient utilisées de façons non autorisées par l'utilisateur. Le RGPD est conçu pour apporter une toute nouvelle rigueur à la façon dont les entreprises protègent les données des citoyens de l'UE, tout en leur offrant un contrôle supérieur sur la façon dont les entreprises utilisent leurs données.

Que doivent donc faire les entreprises à présent ?

Étape 1 : pas de panique !

Le délai de mise en œuvre du RGPD approchant à grands pas, il peut être tentant de mettre en place autant de mesures de protection des données que possible, le plus rapidement possible. Bien que ce sentiment d'urgence soit justifié, une approche mesurée et stratégique reste préférable, comme toujours. Les entreprises doivent commencer par comprendre le RGPD, la manière dont il s'applique à elles et quelles sont exactement leurs obligations. Elles bénéficient ainsi d'une compréhension claire des mesures de gestion et de protection des données dont elles ont besoin selon leurs besoins en conformité.

Étape 2 : centraliser vos données

Pour mieux surveiller leurs données, les entreprises doivent commencer par rendre les informations pertinentes facilement accessibles à toutes les personnes concernées en interne. Après des années de croissance et de diversification, elles peuvent posséder des systèmes et méthodes de travail décousus, et les équipes individuelles peuvent ainsi avoir des difficultés à comprendre comment leurs données s'intègrent dans l'entreprise. Il est quasiment impossible de suivre les informations des clients de manière cohérente ; c'est pourquoi il est crucial de centraliser les données et de veiller à ce qu'elles soient constamment mises à jour.

Étape 3 : intégrer la transparence des données dans votre entreprise

La prochaine étape pour les entreprises consiste à faciliter l'échange d'informations entre les équipes. Elles attirent davantage de données client de plus de points de contact que jamais auparavant, afin de mieux personnaliser les produits ou services ; mais les informations qu'elles recueillent sont réparties dans l'entreprise. Pour obtenir une vision plus précise de leurs données, les entreprises doivent intégrer leurs systèmes et processus afin que chaque équipe ait accès aux données dont elle a besoin.

Étape 4 : choisir la cohérence et la simplicité plutôt que l'étendue

Les entreprises recueillant des volumes importants de données à un rythme très rapide, la complexité devient rapidement l'ennemie de la gestion. Au lieu d'opter pour différentes technologies pour gérer ces informations, elles peuvent envisager l'utilisation d'un système unique commun à l'entreprise, simplifiant la gestion des données. Les applications Cloud sont idéales car elles permettent aux entreprises de centraliser les données et les processus axés sur les données, afin de suivre plus facilement l'endroit et la façon dont les informations sont utilisées à tout moment.

Étape 5 : accorder la priorité à la protection des données auprès des collaborateurs

Les nouvelles technologies ne peuvent rien faire de plus pour rendre une entreprise conforme au RGPD. Comme toujours, le changement dépend des collaborateurs, de la culture et des processus. La protection des données doit être intégrée dans l'ADN de l'entreprise, qu'il s'agisse des décisions prises en conseil d'administration ou de la façon dont les équipes de service client interagissent avec les clients.

Une grande partie du RGPD se concentre sur les coûts que les entreprises subiront si leurs données atterrissent entre les mauvaises mains, mais il est important de se souvenir que la loi leur demande avant tout de montrer qu'elles possèdent les collaborateurs, processus et technologies nécessaires pour protéger leurs informations. En suivant ces étapes simples, les entreprises peuvent se placer dans une meilleure position pour prendre le contrôle de leurs données.

Découvrez plus d'informations sur la façon dont les solutions de sécurité Oracle peuvent vous aider face au RGPD.


Plus d’informations :

Nous sommes là pour vous aider

Contacter un conseiller commercial

Essai

Essayer Oracle Cloud

S’abonner par thème