Qu'est-ce que la rétention des collaborateurs ? 10 stratégies pour 2024

Grant Kieckhaefer | Responsable de stratégie de contenu | 22 mars 2024

La rétention des collaborateurs les plus précieux est une priorité absolue pour toute entreprise, mais elle est particulièrement essentielle dans les secteurs où sévissent de graves pénuries de main-d'œuvre, tels que la construction, l'éducation, les soins de santé et les transports. Les dirigeants d'entreprise doivent prendre des mesures pour améliorer la rétention des collaborateurs afin de rester compétitifs et, en fin de compte, de garder la tête hors de l'eau. Pour vous aider à prendre les bonnes décisions, voici ce que vous devez savoir sur la rétention des collaborateurs : ce que c'est, pourquoi elle est si importante et comment vous pouvez l'améliorer.

Qu'est-ce que la rétention des collaborateurs ?

La rétention des collaborateurs désigne la capacité d'une entreprise à garder ses collaborateurs et à réduire la rotation du personnel. Les employeurs peuvent améliorer leur taux de rétention de plusieurs façons, notamment en offrant une rémunération et des avantages concurrentiels, en créant une culture de travail positive, en donnant aux travailleurs une certaine souplesse quant à l'endroit et au moment où ils travaillent, en reconnaissant formellement les collaborateurs les plus performants et en favorisant l'équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Points clés à retenir

  • La mise en œuvre de stratégies de rétention des collaborateurs est essentielle pour rester compétitif.
  • L'amélioration de la rétention des collaborateurs peut réduire les coûts, augmenter la productivité et, en fin de compte, accroître les revenus et les bénéfices.
  • La clé pour améliorer la rétention des collaborateurs est de créer un environnement de travail valorisant et bienveillant, de favoriser la communication entre les collaborateurs et leurs managers et de proposer des plans de carrière clairs.

Ce qu'il faut savoir sur la rétention des collaborateurs

Trop d'employeurs considèrent que la reconnaissance des collaborateurs passe uniquement par la fiche de paie. Toutefois, des employeurs plus avisés chérissent leurs collaborateurs et font de leur rétention l'un des indicateurs clés et des valeurs de l'entreprise. La rétention des collaborateurs qualifiés est essentielle à la capacité de chaque entreprise à exécuter efficacement, à innover et à conserver un avantage concurrentiel. Une entreprise avec une forte rétention des collaborateurs passe moins de temps et à trouver et à former de nouvelles recrues, avec à la clé des charges moins élevées, et conserve de précieuses connaissances institutionnelles.

La rétention des collaborateurs et la réduction de leur rotation nécessitent de se consacrer pleinement à la motivation et à la satisfaction des collaborateurs. Une enquête internationale menée en 2022 par Gallup a révélé que plus de la moitié des collaborateurs exprimaient un certain niveau d'intérêt à démissionner, dont 59 % se désinvestissaient discrètement dans leur travail et 18 % le montraient clairement. Lorsqu'on leur a demandé ce qui pourrait changer pour améliorer leur milieu de travail, 41 % des répondants au sondage ont cité l'engagement ou la culture (meilleure reconnaissance, communication, etc.) et 28 % ont répondu la rémunération et les avantages sociaux, tandis que 16 % ont évoqué le bien-être (réduction des heures supplémentaires, télétravail, etc.). Gallup estime que le désinvestissement des travailleurs coûte 8,8 billions de dollars à l'économie mondiale.

En quoi la rétention des collaborateurs est-elle importante ?

La rétention des collaborateurs joue un rôle essentiel dans la réussite et la durabilité des entreprises. Les entreprises avec une rotation du personnel élevée risquent l'instabilité financière, car le coût du recrutement, de l'intégration et de la formation des nouvelles recrues peut être considérable. Il y a aussi le risque de perdre des contrats en raison du manque d'effectifs. Le moral des collaborateurs peut également être mis à mal au départ de leurs collègues, surtout s'ils doivent reprendre sa charge de travail. Un mauvais moral sape la productivité. Parallèlement, la perte de connaissances et de continuité institutionnelles peut ralentir une entreprise aux moments les plus critiques. C'est pendant les crises ou lors de l'apparition d'opportunité émergente que les collaborateurs les plus expérimentés s'illustrent le plus, car ils savent ce qui doit être fait et quand et comment prendre les bonnes décisions. Les entreprises avec une mauvaise rétention des collaborateurs risquent de perdre les précieuses connaissances et compétences des collaborateurs les plus expérimentés.

Un taux de rotation élevé peut également nuire à la réputation d'une entreprise. Les clients peuvent percevoir le flux constant de nouveaux visages comme un signe d'instabilité, ce qui peut éroder la fidélité à la marque et avoir un impact négatif sur les ventes. En retenant les collaborateurs les plus performants et hautement qualifiés, les entreprises ont de meilleures chances de maintenir ou d'améliorer la productivité, l'efficacité et l'innovation.

Principales causes d'attrition des collaborateurs

L'attrition des collaborateurs fait référence au départ des travailleurs d'une entreprise en raison d'événements tels que leur démission et leur départ à la retraite. Une attrition élevée des collaborateurs signifie qu'une entreprise a une mauvaise rétention des collaborateurs. Les entretiens de sortie constituent des moments précieux de comprendre pourquoi les collaborateurs s'en vont. Les collaborateurs qui partent citent probablement une ou plusieurs des raisons suivantes :

  • Rémunération et/ou avantages sociaux insuffisants
  • Mauvais équilibre travail/vie privée
  • Manque d'évolution de carrière ou d'opportunités professionnelles
  • Reconnaissance ou récompenses inadéquates
  • Meilleures opportunités d'emploi ailleurs
  • Travail monotone et peu stimulant
  • Peur par rapport à la stratégie ou à la santé financière de l'entreprise
  • Épuisement professionnel
  • Gestion inefficace

Rétention des collaborateurs et expérience collaborateur

L'expérience collaborateur est constituée de la somme de toutes les interactions quotidiennes des collaborateurs. Elle s'inscrit dans le cadre de la culture et de l'environnement de travail d'une entreprise. Ce concept couvre l'ensemble du cycle de vie des collaborateurs, du recrutement à l'intégration, à la formation, au développement professionnel, aux évaluations de performance, aux promotions, à la sortie et même à leur expérience en tant qu'ancien collaborateur.

L'expérience collaborateur est façonnée par un large éventail de facteurs, notamment les premières impressions lors de l'intégration et de la formation, les relations et les communications entre les collaborateurs et la direction, les avantages tels que les congés payés et les soins de santé, et les opportunités de développement de carrière, y compris les promotions, les augmentations de salaire et les nouvelles affectations. La rétention des collaborateurs est étroitement liée à l'expérience collaborateur. Les travailleurs de qualité sont plus susceptibles de démissionner si leurs interactions quotidiennes avec leurs collègues et la direction ne correspondent pas à leurs attentes.

La technologie peut améliorer l'expérience collaborateur, en fournissant un accès facile aux informations dont les collaborateurs ont besoin pour faire leur travail et résoudre les problèmes de ressources humaines. Avoir un manager efficace et bon communicant peut augmenter considérablement les chances qu'un collaborateur reste dans une entreprise. Les entreprises fidélisent fortement les collaborateurs en intervenant à des moments clés de leur vie, y compris des moments personnels, tels que la naissance ou l'adoption d'un enfant ou le décès d'un être cher, et en leur fournissant un soutien professionnel, par exemple des évaluations de performance et des opportunités éducatives. Tous ces éléments sont pris en compte dans l'expérience collaborateur. Une excellente expérience collaborateur est une bonne raison pour les collaborateurs de rester longtemps dans une entreprise.

Avantages de la rétention des collaborateurs

Voici quelques-uns des avantages que les entreprises peuvent ressentir en conservant leurs collaborateurs les plus talentueux et les plus qualifiés.

  • Meilleure efficacité des processus : Les collaborateurs qui travaillent depuis longtemps dans une entreprise savent comment les choses fonctionnent et comment faire.
  • Productivité accrue des collaborateurs : Les collaborateurs de longue date sont généralement plus efficaces et commettent moins d'erreurs que les nouvelles recrues, qui ont généralement besoin de temps pour s'acclimater à l'entreprise et à ses processus de travail.
  • Motivation plus élevée : Lorsque les collaborateurs conservent un même travail pendant un certain temps, ils ont tendance à ressentir un sentiment d'appartenance, ce qui peut contribuer à une motivation plus élevée. Cependant, des taux élevés de rotation du personnel peuvent démoraliser les personnes qui restent, car elles voient leurs collègues partir et doivent souvent reprendre leur travail.
  • Réduction des coûts : La rotation du personnel a un coût, notamment pour le recrutement et la formation, qui varie en fonction de l'employeur, du secteur d'activité et du poste. Les estimations du coût de remplacement d'une personne donnent généralement une fourchette allant de la moitié au double du salaire annuel du collaborateur. Cela ne tient pas compte des coûts de la baisse de productivité (en raison de la baisse du moral des collaborateurs, de l'épuisement professionnel et de la perte de connaissances institutionnelles) et de la perte de contrats en raison des pénuries de personnel et des dommages à la réputation de l'employeur.
  • Meilleure expérience pour vos clients : Les clients privilégient les entreprises qu'ils considèrent comme stables et accessibles, avec lesquelles ils sont en mesure de développer une relation de longue durée. Selon une étude menée par Gallup, les unités opérationnelles fortement investies obtiennent des évaluations client 10 % plus élevées et engrangent 18 % de ventes de plus. Les entreprises dont le taux de rotation du personnel est faible ont tendance à avoir des taux d'investissement élevé.
  • Plus grande rentabilité : L'étude de Gallup a également révélé que les entreprises avec des collaborateurs très motivés et des taux de rotation faibles sont 23 % plus rentables.
Pour fidéliser les meilleurs collaborateurs, les entreprises doivent offrir un salaire, des formations et des avantages compétitifs, en plus de récompenser leur performance.

10 stratégies et bonnes pratiques pour améliorer la rétention des collaborateurs

Sur le marché du travail actuel, les candidats ont plus de choix d'emploi que jamais. Ils se sentent habilités à trouver non seulement des emplois mieux rémunérés, mais aussi ceux qui leur offrent plus d'évolution de carrière et plus de sens. Voici 10 bonnes pratiques que les employeurs devraient envisager pour retenir leurs meilleurs collaborateurs.

  1. Affiner les processus d'embauche et d'intégration. Une enquête menée auprès de demandeurs d'emploi dans 11 pays sur quatre continents par le cabinet de conseil en RH Robert Half, a révélé que 91 % étaient prêts à démissionner au cours du premier mois. Améliorer la rétention commence par le recrutement et la capacité à identifier des personnes qualifiées et talentueuses susceptibles de bien s'intégrer à l'entreprise. Il est également important pour les employeurs de faire une bonne première impression. Des processus d'entretien inutilement longs et compliqués risquent de pousser les candidats, en particulier les plus demandés, à se tourner vers des concurrents plus vifs. Une fois les collaborateurs embauchés, donnez-leur les moyens de réussir en leur enseignant non seulement le travail et les processus internes, mais aussi l'entreprise et leur place au sein de celle-ci. Présentez-les à vos collègues. Emmenez-les déjeuner. Affectez-leur un mentor. Montrez-leur que la culture d'entreprise est stimulante et engageante.
  2. Offrir une rémunération et des avantages concurrentiels. Cela coule de source. Les employeurs doivent constamment comparer la rémunération de leurs collaborateurs (y compris les primes) aux salaires du marché et du secteur et les ajuster en conséquence.
  3. Ajouter des avantages sur le lieu de travail. Offrir des avantages aux collaborateurs peut aider à créer un lieu de travail positif et stimulant, où ils voudront rester à long terme. Les avantages populaires incluent des horaires de travail flexibles, la possibilité de travailler à domicile ou à partir de différents endroits, de la nourriture ou des boissons gratuites dans les bureaux, des services subventionnés sur place ou à proximité pour les enfants, des clubs sportifs et des événements sociaux après les heures de bureau, la possibilité de se rendre à des conférences ou des ateliers en direct, le remboursement des frais de scolarité ou des bourses, et la possibilité de faire du bénévolat sur les heures de travail.
  4. Améliorer les offres de bien-être. Lors de la pandémie, de nombreuses entreprises ont éprouvé des difficultés à renouveler ou étendre leurs programmes de santé physique et mentale afin de favoriser le bien-être de leurs collaborateurs. Il peut, par exemple, s'agir de programmes de gestion du stress et de nutrition, du remboursement de cours de fitness ou de yoga sur place ou hors site, et de campagnes de vaccination sur place. Ces offres peuvent également inclure des programmes de bien-être financier gérés par l'administrateur du plan d'épargne-pension de l'entreprise ou un cabinet de conseil spécialisé.
  5. Communiquer clairement (et souvent). Le passage au télétravail et au travail hybride n'a pas réduit l'importance d'une communication solide sur le lieu de travail, même si les canaux utilisés ont changé. Que vos collaborateurs soient sur site, à distance ou dans un environnement hybride, ils doivent pouvoir vous contacter à tout moment pour vous suggérer des idées, poser des questions et faire part de leurs préoccupations. Et les entreprises avec des collaborateurs à distance et hybrides doivent s'assurer que leurs collaborateurs ont toujours des opportunités d'engager des conversations et d'interactions en ligne.
  6. Solliciter un retour continu et fournir de l'assistance. Chaque entreprise doit évaluer la motivation de ses collaborateurs et leur investissement dans son succès. Les sondages annuels fournissent des informations sur les défis au travail qui pourraient amener les collaborateurs à partir. Toutefois, des sondages plus réguliers s'avèrent plus efficaces. Ces sondages menés plus fréquemment ont tendance à se concentrer sur un sujet particulier et peuvent être utilisés pour apporter des changements en temps opportun. Ces sondages indiquent également aux collaborateurs que l'entreprise s'intéresse à leurs commentaires et qu'elle y répond régulièrement, et qu'elle ne se contente pas de les consulter une fois par an.
  7. Planifier des contrôles fréquents de la performance. À l'instar de la boucle de rétroaction continue décrite ci-dessus, les managers devraient planifier des discussions plus fréquentes sur le rendement avec les collaborateurs sous leur responsabilité. Plus de la moitié des collaborateurs démissionnaires interrogés par Gallup ont déclaré qu'au cours des trois mois précédant leur départ, ni leur manager ni aucun autre responsable n'avaient évoqué avec eux leur satisfaction professionnelle ou leur avenir au sein de l'entreprise. Les réunions individuelles fréquentes sont l'occasion de discuter avec vos collaborateurs de leurs objectifs professionnels.
  8. Proposer des formations et des perspectives d'évolution. Afin d'aider les collaborateurs sous leur responsabilité à identifier les domaines de croissance professionnelle, les managers devraient les aider à identifier les cours de formation et de perfectionnement connexes, les ateliers et d'autres programmes. Les programmes de formation et de perfectionnement aident non seulement les employeurs à conserver leurs collaborateurs clés, mais ils apportent également de nouvelles compétences à l'entreprise.
  9. Se défaire des mauvais managers. Le cliché selon lequel « on ne démissionne pas à cause de son travail, mais à cause de son manager » n'a jamais été aussi vrai. Dans une enquête menée par GoodHire, 82 % des travailleurs interrogés ont déclaré qu'ils envisageraient de démissionner à cause d'un mauvais manager. Trouvez les départements avec une attrition anormale des collaborateurs et déterminez si les managers sont en cause. Si c'est le cas, donnez-leur la formation et le soutien dont ils ont besoin pour s'améliorer ou remplacez-les.
  10. Reconnaître et récompenser les meilleurs éléments. Tout le monde veut se sentir apprécié pour son travail. Au minimum, prenez le temps de remercier les collaborateurs qui se démènent. En reconnaissant formellement et en récompensant un travail vraiment exceptionnel (avec des bonus, des promotions, des récompenses et/ou des avantages ou des privilèges spéciaux), vous augmenterez non seulement les chances que ces collaborateurs restent dans l'entreprise, mais vous présentez également aux autres un modèle à suivre.
Parmi les nombreux avantages que les entreprises tirent du fait de garder leurs collaborateurs les plus qualifiés, citons des coûts plus faibles, une motivation plus élevée, une meilleure expérience client et des profits plus importants.

Comment mesurer la rétention des collaborateurs ?

Les employeurs calculent généralement les taux de rétention annuellement, en divisant le nombre des collaborateurs qui sont restés pendant la durée de la période par le nombre des collaborateurs au début de la période, puis en multipliant ce nombre par 100.

  1. Choisissez la période pour laquelle vous souhaitez mesurer la rétention, par exemple un trimestre spécifique ou l'exercice.
  2. Comptez le nombre des collaborateurs au début de la période.
  3. Comptez le nombre des collaborateurs à la fin de la période.
  4. Comptez le nombre de nouvelles recrues au cours de la période.
  5. Soustrayez le nombre de nouvelles recrues du nombre des collaborateurs à la fin de la période, divisez le résultat par le nombre des collaborateurs au début de la période, puis multipliez-le par 100 pour obtenir un pourcentage.

Taux de rétention des collaborateurs = [ (nombre des collaborateurs à la fin de la période - nombre de nouvelles recrues au cours de la période) / nombre des collaborateurs au début de la période ] × 100

Exemple de rétention des collaborateurs

Pour mettre en œuvre les 10 bonnes pratiques de rétention des collaborateurs citées ci-dessus, il est important pour les employeurs de tirer parti des nouvelles applications de gestion du capital humain (HCM). Ces dernières peuvent les aider à gérer le recrutement, l'intégration, la motivation, la formation, la gestion de la performance, la paie, les avantages sociaux et d'autres processus RH. Voici un exemple de la façon dont une entreprise utilise ces outils.

Silver Fern Farms : Silver Fern Farms, un producteur alimentaire néo-zélandais comptant 7 000 salariés, a remplacé ses outils de RH locaux par un système HCM cloud unique, Oracle Fusion Cloud HCM, pour améliorer plusieurs processus RH. Par exemple, grâce à une initiative liant Oracle Learning et LinkedIn Learning, les dirigeants de l'entreprise peuvent suivre plus facilement le développement des collaborateurs et offrir des opportunités d'amélioration des compétences, ce qui a stimulé la motivation des collaborateurs. Grâce à Oracle Workforce Compensation, Silver Fern Farms a simplifié son examen annuel de la rémunération du personnel. L'entreprise fait état d'une réduction de ce processus de 10 jours, qui reste en mesure de gérer simultanément plusieurs processus de rémunération. À l'aide de l'application de gestion du rendement, la moitié du personnel permanent de l'entreprise a décrit son impact et ses objectifs de développement à la fin de la première année de mise en œuvre de l'application. L'application favorise également la transparence organisationnelle et des communications internes efficaces.

Optimisez vos stratégies de rétention des collaborateurs avec Oracle ME

Les collaborateurs s'attendent à ce que leurs expériences de travail soient positives, collaboratives, enrichissantes et significatives. Oracle ME, qui fait partie de la suite d'applications Oracle Fusion Cloud HCM, est une plateforme complète d'expérience collaborateur qui guide les collaborateurs dans leurs activités professionnelles et personnelles, fournit un service d'assistance RH réactif et rationalise la communication au sein de l'entreprise. Elle fournit des outils pour renforcer la relation entre les collaborateurs et leur manager tout en connectant les collaborateurs avec leurs collègues, afin d'accroître le sentiment d'appartenance sur le lieu de travail et d'encourager les personnes à rester.

FAQ sur la rétention des collaborateurs

Quels types d'entreprises doivent utiliser les stratégies de rétention des collaborateurs ?
Toute entreprise désirant conserver ses meilleurs talents et rester compétitive peut bénéficier de la mise en œuvre de stratégies de rétention des collaborateurs.

Comment savoir si mes stratégies de rétention des collaborateurs fonctionnent ?
L'un des indicateurs consiste à comparer le taux de rétention de votre entreprise actuellement avec celui au moment où la stratégie de rétention a été mise en œuvre. Une autre approche consiste à interroger les collaborateurs actuels et ceux qui quittent l'entreprise.

Comment l'expérience collaborateur est-elle liée à la rétention des collaborateurs ?
Les entreprises qui créent un environnement de travail positif et collaboratif pour leurs collaborateurs ont généralement des taux de rétention plus élevés.

Est-il plus efficace d'embaucher de nouveaux employés que d'essayer de les retenir ?
En général, il est beaucoup moins coûteux pour les entreprises de retenir les collaborateurs existants que de recruter, d'intégrer et de former de nouveaux collaborateurs, en particulier dans les secteurs où la demande dépasse l'offre de candidats qualifiés.

6 stratégies de DRH pour relier la réussite des collaborateurs à la croissance de l'entreprise

Les DRH sont confrontés à un fossé bien réel entre les attentes des collaborateurs et les objectifs de leur entreprise. Voici comment tout concilier.