Autonomous : comment le DBA en tire profit ?

Automatiser la gestion de la base de données détient plusieurs avantages, parmi lesquels optimiser la sécurité. Non seulement les tâches manuelles habituellement executées par les DBA ne sont plus en proie à l’erreur humaine, mais ces derniers peuvent alors se consacrer sur la manière de lutter contre de futures cyberattaques. Pour en savoir davantage sur Autonomous Database, consulter le pdf gratuit

Comment l'automatisation libère les équipes d’administration de base de données pour qu'elles se concentrent sur la sécurité ?

Temps de lecture : 5 mn

Oracle Autonomous Database est la première base de données autonome. Grâce à l’exploitation d’algorithmes de Machine Learning, la gestion des données est automatisée et la sécurité optimisée. Un avantage à ne pas négliger dans un monde toujours en proie au vol de données. Selon un récent rapport Verizon, plus de 2 216 atteintes à la protection des données ont été signalées dans 65 pays selon 67 contributeurs en 2018.

1. Autonomous Database : ce qui change pour les DBA

A. Erreurs humaines et conséquences

Les hackers sont à l’affut de toute faille de sécurité. Ainsi, la moindre erreur humaine réalisée sur une base de données Cloud (mot de passe, chiffrement) peut être à l’origine de cyberattaques.

Or, environ 40 % des administrateurs de base de données gèrent au moins 50 bases de données au quotidien. Une telle charge de travail est susceptible d’entraîner des erreurs de la part des administrateurs de données qui peuvent s’avérer catastrophiques en termes de sécurité et par conséquent, une disponibilité moindre des SI et in fine, une perte financière pour l’entreprise.
Par exemple, un correctif qui n’est pas appliqué correctement risque de fragiliser ou d’éliminer les protections de sécurité.

Par ailleurs, 78 % des DBA déclarent rencontrer des interruptions non planifiées au cours de leur carrière, et la plupart ont du mal à coordonner l’utilisation de plusieurs outils de gestion et de sauvegarde.

Aujourd’hui, 72 % du montant des budgets IT est consacré à la maintenance des systèmes d’information existants, contre 28 % pour le domaine de l’innovation.

Avec Autonomous Database, l’automatisation de la gestion de base de données réduit le temps que les DBA consacrent à la maintenance des bases de données, tout en améliorant la sécurité et les performances.

B. Automatisation des tâches

Autonomous Database peut améliorer la sécurité des données de 3 manières :

  • Application automatique des correctifs de sécurité. Cette fonctionnalité permet de « patcher » de grands environnements de manière cohérente et efficace. Les vulnérabilités sont détectées et corrigées rapidement. Comme l'intervention humaine n'est pas nécessaire pour appliquer les correctifs, les erreurs manuelles sont limitées. De même, comme moins de personnes ont besoin d’exécuter des tâches, l’accès aux données sensibles est limité, et la sécurité est ainsi plus optimale.
  • Les fonctions de sécurité d'Oracle Cloud sont intégrées de facto à Autonomous Database, soit l’utilisation du chiffrement et les contrôles d’accès. Il existe également une séparation naturelle des tâches dans l'environnement Cloud qui limite l’action des cyberattaques - l'accès au serveur et à la base de données sont séparés.
  • Intégration d’autres fonctions de sécurité : Oracle Security Monitoring et Analytics Cloud Service. Les algorithmes de Machine Learning de ces fonctions permettent de détecter rapidement les risques et les attaques possibles de sources internes et externes.

2. La base de données autonome : un outil idéal pour le DBA


A une époque où la quantité de données croît de manière exponentielle, le DBA se retrouve surchargé dans son travail de gestion de la base de données. Ainsi, la transition vers la base de données autonome permet d’accompagner le DBA dans l’automatisation d’un certain nombre de tâches courantes.

L’administrateur de base de données peut alors profiter de ce gain de temps pour se concentrer davantage sur l'architecture des données et créer de meilleurs systèmes et requêtes.

Un administrateur de base de données ne devrait pas avoir une telle charge de travail dédiée principalement à la surveillance d’un data warehouse, mais devrait plutôt pouvoir consacrer son expertise à une analyse poussée des données de performance et à la sécurité.

Ainsi, l’automatisation de la gestion des bases de données est complémentaire avec le travail plus approfondi des DBA et permet même d’optimiser la sécurité des bases de données.

Autonomous Database permet d'atténuer les risques de retardement des correctifs de sécurité et les erreurs qui découlent des processus manuels. Les attaques vont passer par le point le plus faible - comme les vulnérabilités connues - et des cycles de correction plus courts réduisent ces risques. Au lieu de se soucier de la façon d'appliquer, de tester et de configurer les bases de données pour les correctifs de sécurité, les équipes de base de données peuvent se concentrer sur la façon de contrer les futures cybermenaces.

Vous souhaitez en savoir plus sur Autonomous Database ?