Aucun résultat trouvé

Votre recherche n’a donné aucun résultat.

Schneider Electric améliore la gestion des talents

Un nouveau portail de gestion des talents développé sur Oracle Analytics Cloud et Autonomous Data Warehouse est au cœur d'une transformation numérique de l'évaluation du personnel, de l’organisation et du plan de carrière au sein de l’écosystème Schneider. Découvrez en davantage sur la stratégie de la base de données autonome :

Success Story : Schneider Electric améliore la gestion des talents avec Autonomous Database

Temps de lecture : 5 mn

Un nouveau portail de gestion des talents développé sur Oracle Analytics Cloud et Autonomous Data Warehouse est au cœur d'une transformation numérique de l'évaluation du personnel, de l’organisation et du plan de carrière au sein de l’écosystème Schneider.

Schneider Electric est une multinationale française présente dans 100 pays à travers le monde, spécialisée dans la gestion de l'énergie, les solutions d'automatisation, les matériaux, les logiciels et les services.

C'est une entreprise classée au Fortune Global 500 et en 2016, elle a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 25 milliards d'euros et emploie 144 000 personnes. C'est une entreprise reconnue pour son innovation, avec 20 000 brevets actifs ou en cours d'application dans le monde entier.

Du point de vue informatique, l'entreprise a une stratégie de cloud computing, avec IBM Azure et Amazon déjà certifiés comme fournisseurs stratégiques. Ils se concentrent entièrement sur le numérique et l'adoption de la technologie numérique dans tous les secteurs de l'entreprise afin d'accroître l'efficacité et l'innovation dans les processus d'affaires. De plus, ils ont investi dans Oracle SaaS (HCM) et Taleo. 90 % de tous les processus RH sont actuellement gérés dans Oracle SaaS.

Un nouveau portail d'évaluation des talents

Chaque année, de mai à septembre, Schneider Electric procède à une évaluation des talents pour l'ensemble de ses 140 000 collaborateurs dans le monde. Il s'agit d'une entreprise gigantesque dont l'objectif principal est le plan de carrière, la gestion des talents et de l'organisation, ainsi que la planification des besoins futurs de l'entreprise en matière de talents.

Auparavant, l’architecture SIRH de Schneider était peu soutenue par les technologies numériques, les différents pays et secteurs d'activité adoptant des solutions ponctuelles et locales, en particulier des outils de bureau comme l’outil de DataViz Tableau, ce qui a eu au sein du groupe comme conséquence de créer de fortes disparités dans la gestion RH du groupe.

Femmie Schippers, vice-présidente de Schneider Digital pour les systèmes RH, souhaite standardiser le processus d'évaluation des talents à l'échelle mondiale et créer un nouveau portail pour accompagner le changement, en fournissant une analyse des résultats de haute qualité aux gestionnaires et managers de l'entreprise chez Schneider Digital et c'est à lui et à son équipe de concevoir et de réaliser le nouveau Portail de Talent Review.

Thomas Higgins, Directeur Solutions & Programmes, Systèmes RH chez Schneider a demandé à Oracle, en tant que fournisseur stratégique de solutions RH de faire une proposition. L'exigence principale était de fournir une analyse détaillée des résultats de la gestion mondiale des talents en s'appuyant sur des informations provenant d'Oracle HCM et de Taleo, mais aussi d'autres sources fournissant des détails sur les impressions des employés, particulièrement en ce qui concerne l'adoption des technologies numériques.

Montrer à l'équipe RH « le champ des possibles » avec l'Analytics

En juin 2018, Martine Kordel, de l'équipe avant-vente d'Oracle Analytics, a commencé à construire un prototype pour Thomas afin de montrer " le champ des possibles ". A partir d’un extrait de données provenant des ressources humaines, de Taleo et de quelques données sur l'opinion des employés sur un sujet donné, elle a proposé un Proof Of Concept (POC). Le résultat a été très bien accueilli et seulement une semaine plus tard, Oracle Consulting a été invité à fournir une proposition détaillée pour poursuivre le projet.

Mise en place de la technologie autonome

Franck Masson de l'équipe sales d'Oracle Analytics était déterminé à garder la solution proposée aussi simple que possible et à répondre très rapidement aux exigences de Thomas. Franck Masson a proposé de démarrer le projet réel sur la technologie de cloud computing Oracle, proposant une approche agile, de la conception à la livraison du projet analytics de Schneider; en se concentrant d'abord sur la user expérience du client, avant de faire évoluer l'architecture par run après la livraison de la première version.

En ce qui concerne la gestion des données du portail, les capacités de la base de données autonome ont joué un rôle essentiel. En effet, Autonomous Data Warehouse permet à Oracle de fournir une très haute disponibilité, avec un minimum d'erreurs humaines, et au prix les plus bas du marché grâce à l'automatisation intégrée des services. La base de données autonome a pour avantages le self-driving, self-repairing and self-securing et l’équipe a pu se concentrer sur la livraison des features à haute valeur ajoutée plutôt que sur la configuration technique.

Au moment de choisir l'outil d'analyse, proposer la bonne solution pour Schneider Electric n'a pas été simple. Oracle Analytics Cloud, géré par Oracle, était le choix évident pour compléter Autonomous Data Warehouse. Mais le service manquait de fonctions de sécurité critiques au niveau de l'utilisateur dont le client a besoin pour minimiser les risques, et c'est pourquoi l'Analytics Cloud géré par le client a été proposé. Comme Oracle Consulting devait concevoir, développer et gérer la solution complète pour Schneider Electric, l'impact sur les ressources techniques du client est minime.

Oracle Consulting prêt en 6 semaines

Au début, Oracle Consulting était réticent à envisager Autonomous Database - nouveau et non testé - sur un projet aussi important et critique. Ils voulaient assurer une livraison à temps et minimiser les risques. Cependant, ils ont simplifié l'architecture de gestion des données en répliquant les données nécessaires non transformées à partir de l'entrepôt de données fonctionnant sur OCI Classic hébergé à Chicago. Ils ont concentré la majeure partie de leurs efforts sur la représentation visuelle des données et ont obtenu les premiers résultats utiles en six semaines seulement.

Un autre aspect important, couvert avec succès au cours de cette période, a été de s'assurer que les données étaient sécurisées comme elles le sont sur le HCM classique. Ceci est possible grâce à la possibilité d'hériter des mêmes règles de visibilité des données dans l'application Analytics dans HCM.

Vous souhaitez en savoir plus sur la base de données autonome?