Nous sommes désolés. Impossible de trouver une correspondance pour votre recherche.

Nous vous suggérons d’essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l’orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez saisi, par exemple, essayez « application » au lieu de « logiciel ».
  • Lancez une nouvelle recherche.
Nous contacter Se connecter à Oracle Cloud

FAQ Visual Builder

Sujets de la FAQ

Questions générales

Qu’est-ce que Visual Builder ?

Visual Builder est un service cloud qui permet de créer et d’héberger rapidement des applications web et mobiles avec un minimum de codage. Les utilisateurs peuvent créer visuellement une application grâce à un ensemble de contrôles d’interface utilisateur intégrés et lier l’interface utilisateur aux services REST existants ou aux objets métier personnalisés créés à partir de l’outil. Les utilisateurs publient leur application en un clic pour que les utilisateurs finaux puissent y accéder. En outre, il est possible de définir une sécurité basée sur les rôles pour que l'application contrôle l'accès aux pages et aux données.

Dois-je avoir un abonnement Oracle SaaS pour utiliser Visual Builder ?

Non. Bien que l'intégration prête à l'emploi avec Oracle SaaS soit une proposition de valeur clé, Visual Builder peut être utilisé de manière totalement indépendante d'Oracle SaaS pour créer des applications autonomes. Visual Builder permet aux utilisateurs de définir des objets métier personnalisés à utiliser dans les applications. Visual Builder peut également accéder à des données à partir d'autres services REST externes.

En tant que client Oracle SaaS, en quoi l'ajout de Visual Builder à mon portefeuille cloud est-il intéressant ?

Visual Builder permet aux utilisateurs professionnels d’enrichir l’expérience Oracle SaaS grâce à une expérience de développement visuel. Plusieurs fonctionnalités de Visual Builder présentent un intérêt particulier pour nos clients SaaS. Premièrement, le catalogue de services intégré expose les objets SaaS standard et personnalisés afin qu'ils soient automatiquement découverts et présentés aux utilisateurs de Visual Builder pour qu'ils les incluent dans leurs applications. Les identités d'utilisateur peuvent être transmises des applications Visual Builder à SaaS afin que les données SaaS ne soient accessibles en toute sécurité qu'aux utilisateurs disposant des autorisations appropriées. Visual Builder prend également en charge la présentation de Redwood d'Oracle afin que vous puissiez créer des pages qui ressemblent et se comportent de la même manière que les pages Oracle SaaS. De plus, les applications Visual Builder peuvent être intégrées aux pages Oracle SaaS. Enfin, Oracle utilise Visual Builder pour développer de nouveaux modules dans Oracle SaaS, ce qui signifie que les clients peuvent utiliser Visual Builder pour configurer et personnaliser les pages fournies par les équipes Oracle SaaS.

Comment fonctionnent les licences Visual Builder ?

Les licences Visual Builder sont basées sur le dimensionnement du serveur utilisé pour le déploiement et l'exécution de vos applications. Les prix sont calculés par OCPU, ce qui permet à votre serveur de s’adapter pour prendre en charge une base d’utilisateurs plus importante, le cas échéant.

Existe-t-il une version d’évaluation ?

Oui. Visual Builder fait partie de l'essai gratuit de 300 $ offert pour Oracle Cloud Services. Cliquez sur le bouton "Essayer gratuitement" en haut de la page pour commencer.

Quelle est la différence entre les applications classiques et visuelles dans Visual Builder ?

Les applications classiques utilisent une architecture fermée dans laquelle les développeurs n’ont pas d’accès direct au code de l’application. C’était la seule option disponible dans les anciennes versions de Visual Builder. Les applications visuelles utilisent une architecture ouverte qui permet aux développeurs de réaliser plus facilement des scénarios plus complexes à la fois sur l’interface utilisateur et côté backoffice avec un accès direct au code. Nous conseillons aux développeurs de créer uniquement des applications visuelles dorénavant.