Oracle Red Bull Racing réalise une saison incroyable avec le soutien d'Oracle Cloud

L'équipe de F1 du Championnat du monde des pilotes et des constructeurs développe son partenariat technologique, utilisant Oracle Cloud pour des simulations de course en temps réel, l'engagement des supporteurs, le développement de moteurs et bien plus encore.

Share:

Oracle Cloud joue un rôle clé dans le résultat de chaque Grand Prix que nous avons remporté cette année, et de chaque Grand Prix où nous avons obtenu des résultats significatifs.

Christian HornerResponsable de l'équipe et PDG d'Oracle Red Bull Racing

Pilotage grandiose et stratégie basée sur la technologie

Lorsque le pilote d'Oracle Red Bull Racing Max Verstappen s'est qualifié en 10e position pour le Grand Prix de Hongrie en juillet 2022, le pilote champion en titre savait qu'il devrait se frayer un chemin pour approcher le podium. Mais M. Verstappen et l'équipe ne se sont pas contentés de gagner quelques places. Ils ont méticuleusement calculé une stratégie de course agressive, et sur une piste réputée difficile pour les dépassements, M. Verstappen s'est imposé de près de huit secondes, ce qui correspond à la meilleure victoire de reprise de l'équipe.

Red Bull Racing

La course hongroise illustre parfaitement la combinaison de la stratégie, du travail d'équipe et du pilotage grandiose effectué par Max Verstappen et le pilote Sergio Pérez qui a marqué la saison Oracle Red Bull Racing 2022. Elle a aidé l'équipe à remporter le Championnat du monde des constructeurs, le meilleur prix d'équipe du sport et de défendre le Championnat du monde des pilotes de Verstappen. L'équipe entretient un partenariat technologique étroit avec Oracle, comprenant l'exécution de milliards de simulations de Monte Carlo à l'aide d'Oracle Cloud Infrastructure (OCI) pour étudier les différents scénarios et probabilités de résultats avant et pendant chaque Grand Prix.

« Grâce à toutes les simulations réalisées avant même le début de la course, il est très facile d'adapter une stratégie différente pendant la course parce que tout est là, tout est préparé », dit M. Verstappen. « Je pense que nous avons certainement eu un avantage stratégique par rapport aux autres équipes. »

Gagner les deux trophées de F1 n'est pas un petit exploit, et cela illustre l'innovation de l'équipe et son adhésion aux données et à la technologie pour stimuler les résultats. Outre des simulations d'action en cours, la technologie Oracle prend en charge le lancement par Oracle Red Bull Racing de la plateforme d'engagement des supporteurs The Paddock, ainsi que les premiers stades du développement par Red Bull Powertrain d'un nouveau moteur de course, qui sera utilisé à partir de 2026.

« C'était une saison incroyable, tant de hauts, tant de performances incroyables. », explique Christian Horner, Directeur d'équipe et PDG d'Oracle Red Bull Racing. « En tant qu'équipe, nous avons vraiment réussi cette saison, et cela dépend fortement des partenaires technologiques qui jouent un rôle clé dans ce succès de championnat. »

Grâce à toutes les simulations réalisées avant même le début de la course, il est très facile d'adapter une stratégie différente pendant la course parce que tout est là, tout est préparé. Je pense que nous avons certainement eu un avantage stratégique par rapport aux autres équipes.

Max VerstappenPilote Oracle Red Bull Racing

Comment OCI prend-il en charge les stratégies de course d'Oracle Red Bull Racing ?

Si la saison 2022 a été synonymes de coupes et de records, Oracle Red Bull Racing a fait face à de graves revers tout au long de son parcours. Au début de la saison, les premières itérations de la voiture Red Bull RB18 étaient plus lourdes et plus difficiles à conduire, car toutes les équipes de F1 s'adaptaient aux nouvelles réglementations établies par la Fédération Internationale de l'Automobile qui ont complètement réécrit les conceptions de voitures pour 2022. Lors de l'ouverture de la saison de F1 au circuit international de Bahreïn, des problèmes techniques en fin de course ont contraint Verstappen et Pérez à se retirer avant l'arrivée. Verstappen abandonnera à nouveau, deux courses plus tard, en Australie, ne lui donnant aucun point dans deux des trois premières courses alors qu'il devait défendre son titre. L'équipe n'a jamais baissé les bras et elle a mis tout en oeuvre pour apporter des corrections.

« Tout le monde est bien sûr très contrarié quand les choses vont mal, mais aussi très vite concentré sur ce qu'il nous faut améliorer », déclare Verstappen. « Tout le monde est super motivé. Même lorsque nous avons un week-end difficile, nous en prenons bien sûr note, mais nous sommes toute de suite tournés vers le prochain. »

Sur le back-end, Oracle Red Bull Racing s'appuie sur OCI comme moteur de ses opérations stratégiques. De la même manière que les opérations de la chaîne d'approvisionnement exécutent des simulations de Monte Carlo pour identifier les risques de goulot d'étranglement, ou les investisseurs de Wall Street pour modéliser les risques de portefeuille, l'équipe utilise OCI, avant la course et en temps réel au fur et à mesure que les événements se déroulent. Elle exécute des simulations qui évaluent la probabilité de totaux maximaux de points à partir de différents choix de stratégie, tels que le moment de faire un arrêt de stand et le choix des pneus à changer.

En exploitant le faible coût et les performances élevées d'OCI, les stratèges de l'équipe ont effectué environ quatre milliards de simulations au cours de chaque course, soit des millions de simulations chaque seconde pendant la saison 2022. L'équipe a utilisé Oracle Container Engine for Kubernetes pour conteneuriser ses applications de simulation, puis exécuter ces modèles à l'aide de processeurs Ampere à hautes performances sur OCI. La stratégie d'opérations techniques de l'équipe est similaire à celle adoptée dans tous les secteurs. Elle utilise l'automatisation de Kubernetes géré sur le cloud pour associer la puissance de traitement appropriée sous chaque type de workload. Pour Oracle Red Bull Racing, avoir accès à ce volume élevé de simulations rend les appels stratégiques de l'équipe plus détaillés et augmente le niveau de confiance.

« L'utilisation d'Oracle Cloud nous permet de prendre des décisions éclairées en un clin d'œil, de réagir rapidement et de nous adapter à ce que font nos concurrents pendant une course », explique M. Horner. « Oracle Cloud a joué un rôle essentiel dans les résultats de chaque Grand Prix que nous avons remporté cette année, et de chaque Grand Prix où nous avons obtenu des résultats significatifs, battant tous nos records cette saison. » À 25 ans, Verstappen a établi un nouveau record pour le plus grand nombre de victoires en une saison en 2022.

Parmi les innombrables courses mémorables de Verstappen, sa victoire sur le circuit Hungaroring en Hongrie ressort comme la démonstration parfaite de ses compétences et de son assurance, tout comme la confiance que les pilotes et l'équipe ont dans leur stratégie, dirigée par le chef de la stratégie de course Will Courtenay ou l'ingénieure principal de la stratégie Hannah Schmitz sur le mur des stands de la piste de course.

« En Hongrie, il s'agissait tout simplement d'être patient et de choisir le bon moment pour s'arrêter sur le stand pour changer les pneus et faire le choix des bons pneus. », explique M. Verstappen. « En raison de notre stratégie, nous avons progressé, nous avons fait confiance à ce que nous pensions être le mieux adapté, et c'est ainsi que nous avons fini par gagner la course. »

Innover l'expérience des supporteurs et le secteur de la course automobile

Pour Oracle Red Bull Racing, l'accent mis sur l'innovation technique va bien au-delà de la grille de départ. Grâce à Oracle CrowdTwist Loyalty and Engagement, l'équipe a lancé The Red Bull Racing Paddock, une plateforme qui offre aux fans la possibilité de gagner des points pour obtenir des goodies et des téléchargements numériques. Depuis son lancement, le Red Bull Racing Paddock a augmenté son adhésion de fidélité de plus de 950 %. L'équipe continue d'ajouter des capacités et du contenu qui permettent aux supporteurs de rester impliqués entre les courses et en dehors de la saison.

« Il est extrêmement important de rester à la pointe de l'innovation en tant qu'équipe, et en particulier avec notre base de supporteurs, qui ne cesse de croître », explique Horner. « Avec les initiatives que nous avons introduites comme The Paddock, permettant à nos fans de se rapprocher de l'action, de l'information et de l'équipe, cela nous donne la capacité de savoir qui sont nos fans. C'est quelque chose que nous prenons incroyablement au sérieux, interagissant avec la force vitale de notre équipe, que sont bien sûr les supporteurs. »

À l'avenir, l'équipe s'engage à atteindre un objectif aussi difficile que celui de remporter un autre championnat : concevoir et fabriquer ses propres moteurs de course. Une telle évolution aurait été impensable il y a encore quelques années pour une entreprise qui n'était pas encore dans l'industrie automobile, mais l'accès basé sur le cloud aux ressources haute performance a contribué à modifier les possibilités d'une ingénierie aussi sophistiquée. Ainsi, lorsque Honda a décidé de ne plus développer de moteurs de F1, Oracle Red Bull Racing a pris la décision audacieuse de développer son propre moteur d'ici la saison 2026. « Nous avons recruté les talents, nous avons l'infrastructure et, surtout, nous avons les outils », explique Horner.

L'infrastructure cloud améliore les conditions de concurrence pour les entreprises qui ont besoin de puissance de calcul pour une ingénierie avancée telle que les calculs de dynamique des fluides numériques (CFD). Les concepteurs de produits, des voitures aux cafetières en passant par l'électronique, utilisent des outils CFD pendant le développement, mais ils ont traditionnellement besoin d'investissements massifs dans des data centers sur site, pour des technologies qui ne peuvent être utilisées que sporadiquement. Les ingénieurs d'Oracle Red Bull Racing peuvent être opérationnels immédiatement sur le calcul compatible avec CFD, sans frais généraux lorsque cette capacité n'est pas utilisée.

« Nous travaillons très rapidons, et c'est là que la technologie cloud d'Oracle nous permet d'agir. Le fait de ne pas avoir à attendre la construction d'un data center sur site nous a permis de passer d'une feuille de papier vierge à un moteur opérationnel en 12 mois. »

Sur un autre front, Oracle Red Bull Racing participe également au championnat de F1 Esports Series Pro, qui voit les meilleurs simulateurs de course au monde s'affronter pour le championnat des pilotes et des équipes. Oracle Red Bull Racing s'appuie sur OCI pour traiter les données de télémétrie en temps réel issues des courses simulées, en ingérant jusqu'à 130 000 points de données par seconde pendant une course Esports. Ces données peuvent être utilisées dans des modèles d'intelligence artificielle et de machine learning pour optimiser les performances des équipes et des chauffeurs.

En dehors de l'équipe de F1, Red Bull Advanced Technologies collabore avec des experts Oracle d'IA pour utiliser l'IA exécutée sur OCI afin de former la prochaine génération de pilotes.

« Notre première saison avec Oracle Red Bull Racing a été une expérience incroyable », explique Horner. « Nous avons bénéficié en grande partie de la technologie d'Oracle, que ce soit pour le mur des stands, la conception d'un nouveau moteur ou la collaboration avec nos fans. Dans tous les secteurs de l'activité, la collaboration avec Oracle a été particulièrement enrichissante cette année, sur le terrain comme en dehors. »

Publié:14 novembre 2022