Qu'est-ce que le cloud public ?

Un cloud public est un type de cloud computing dans lequel un fournisseur de services met des ressources de partage à la disposition du public via internet.

La deuxième région Cloud Oracle en France, à Paris est LIVE ! Profitez de la gamme complète de services Cloud d’Oracle.

Qu'est-ce que le cloud public ?

Temps de lecture : 3 minutes

Un cloud public est une infrastructure informatique dans laquelle un fournisseur de services met des ressources à la disposition du public via internet. Les ressources varient selon le fournisseur mais peuvent inclure des capacités de stockage, des applications ou des machines virtuelles. Le cloud public permet une évolutivité et un partage des ressources qu'une seule organisation ne pourrait pas réaliser autrement.

Certains fournisseurs de cloud publics offrent des ressources gratuitement, tandis que les clients paient pour d'autres ressources par abonnement ou selon un modèle de paiement à l'utilisation. Les services du cloud sont également disponibles pour les utilisateurs individuels, et les prix varient en fonction des besoins de l'utilisateur en matière de ressources. Les organisations possédantes d'énormes quantités de données doivent élaborer une stratégie de migration avant de choisir un fournisseur de services dans le cloud.

La sécurité du cloud public

Les fournisseurs de services de cloud computing publics prennent la sécurité très au sérieux. Ils emploient du personnel de sécurité spécialisé pour automatiser les fonctions de sécurité et surveiller le système pour détecter les anomalies. Des politiques strictes protègent les données des utilisateurs contre tout accès par d'autres locataires du cloud. Pour accéder à des niveaux de sécurité supplémentaires, les organisations peuvent tirer parti d'une solution de cloud public dans un environnement hybride.

Cloud privé contre cloud public contre cloud hybride

Le cloud privé, ou cloud d'entreprise, est soit fourni par un fournisseur de services, soit construit sur place dans le centre de données d'une organisation. Dans les deux cas, le cloud privé tend à offrir plus de sécurité car les ressources sont réservées à des utilisateurs spécifiques.
Un environnement de cloud hybride étend un cloud privé sécurisé à un cloud public lorsque la demande de ressources augmente. Ce paradigme permet aux organisations de maintenir la conformité tout en profitant des ressources publiques. Les organisations qui utilisent un cloud hybride peuvent maximiser leurs ressources internes sans risquer une surcharge si leurs besoins augmentent de manière inattendue.

Testez et développez des applications gratuitement avec le Cloud Oracle

Comment le cloud public est-il structuré ?

Le cloud public permet aux utilisateurs de partager des ressources tout en préservant la confidentialité des données de chaque utilisateur. L'architecture du cloud public est entièrement virtualisée, offrant un environnement où les ressources partagées sont exploitées selon les besoins.

L'un des principaux avantages de l'architecture du cloud public est la possibilité d'accéder à un service ou à une application sur n'importe quel appareil connecté à Internet. Comme le dispositif lui-même n'effectue que peu ou pas de calculs, les utilisateurs peuvent utiliser des applications très complexes presque partout.

Le cloud public est généralement conçu avec des redondances intégrées pour éviter la perte de données. Un fournisseur de services peut stocker des fichiers répliqués dans plusieurs centres de données afin de garantir une reprise d'activité rapide et en douceur. Les données stockées sur une plateforme de cloud public sont généralement considérées comme étant à l'abri de la plupart des dangers.
Les clouds publics peuvent être structurés différemment selon le type de service fourni. Voici les trois modèles les plus courants sur le marché aujourd'hui :

SaaS

Le Software as a service est un modèle de cloud dans lequel un fournisseur distribue des logiciels hébergés dans le cloud. Les utilisateurs accèdent à l'application via internet. Ce modèle élimine la nécessité pour les utilisateurs individuels d'installer des logiciels sur leurs machines personnelles. Cela réduit les besoins en matériel de l'organisation et diminue les coûts d'assistance et de maintenance.

PaaS

Le Platform as a service est un modèle informatique qui permet à une organisation de développer des logiciels sans avoir besoin de maintenir l'infrastructure sous-jacente. Essentiellement, un fournisseur construit et soutient un environnement optimisé qu'il fournit aux utilisateurs par le biais d'une connexion à large bande. Le PaaS comprend souvent des services de contrôle de version et de compilation ainsi que des ressources informatiques et de stockage.

IaaS

L'Infrastructure as a service est un modèle dans lequel une organisation externalise la totalité de son centre de données auprès d’un fournisseur de services dans le cloud. Le fournisseur héberge tout, des serveurs de stockage au matériel de mise en réseau et maintient la virtualisation de l'environnement. L'IaaS simplifie l'adoption du cloud. Le système est souvent plus rentable que l'achat et la maintenance de matériel sur place.

Avantages et défis du cloud public

Les solutions de cloud public permettent aux organisations d'évoluer à un rythme presque infini, ce qui ne serait pas possible dans un centre de données sur site. Lorsqu'une entreprise se développe, elle n'a pas besoin d'acquérir du matériel supplémentaire ni de maintenir un réseau tentaculaire. De même, les services et applications basés sur le cloud nécessitent beaucoup moins de matériel que les applications fournies de manière traditionnelle. En d'autres termes, les utilisateurs n'ont plus à se soucier de l'installation et de la mise à jour des applications sur leurs machines. Au lieu de cela, leurs applications hébergées dans le cloud resteront toujours à jour avec les dernières fonctionnalités et la sécurisation la plus récente.

Sur le plan financier, une stratégie de cloud public offre aux organisations un moyen de se développer à l'échelle sans accumuler de coûts importants. Avec un tarif opérationnel faible, les services publics dans le cloud peuvent protéger le budget d'une organisation contre les investissements initiaux élevés.
Bien que les hébergeurs de cloud publics prennent la sécurité très au sérieux, les organisations peuvent choisir de protéger leurs données en les hébergeant sur un cloud contrôlé par le secteur privé. Les organisations évoluant dans des secteurs fortement réglementés, tels que les soins de santé, peuvent tirer le meilleur parti d'un modèle hybride. Les entreprises établies ayant des besoins informatiques très spécifiques peuvent également préférer un modèle privé ou hybride pour une meilleure optimisation des ressources.

Découvrez nos différents articles autour du IaaS, du PaaS et de l’hébergement cloud.

Découvrez la nouvelle génération d’infrastructure cloud

Découvrir nos différents articles