Aucun résultat trouvé

Aucun résultat ne correspond à votre recherche

Nous vous suggérons d'essayer ce qui suit pour trouver ce que vous recherchez :

  • Vérifiez l'orthographe de votre recherche par mot clé.
  • Utilisez des synonymes pour le mot clé que vous avez tapé, par exemple, essayez “application” au lieu de “logiciel”.
  • Essayez l'une des recherches populaires ci-dessous.
  • Lancer une nouvelle recherche.

 

Questions tendances

Qu'est-ce qu'un PaaS ?

La plateforme de développement d'applications dans le cloud (PaaS) offre une plus grande flexibilité et moins de frais généraux pour que vos programmeurs puissent se concentrer sur le code.

Qu'est-ce qu'un PaaS ?

Temps de lecture : 7mn

La plateforme de développement d'applications dans le Cloud (Cloud Public, Cloud privé, Cloud Hybride) offre une plus grande flexibilité et moins de frais généraux pour que vos programmeurs puissent se concentrer sur le code.

La Platform-as-a-service (PaaS) est un type d'offre de cloud computing dans lequel un fournisseur de services fournit une plateforme à ses clients, leur permettant de développer, d'exécuter et de gérer des applications commerciales sans avoir à construire et à maintenir l'infrastructure que ces processus de développement de logiciels requièrent généralement.

Comme les architectures PaaS gardent l'infrastructure sous-jacente hors de la vue des développeurs et des autres utilisateurs, le modèle est similaire aux concepts de l'informatique sans serveur et du function-as-a-service (FaaS), dans lesquels un fournisseur de services dans le cloud fournit et fait fonctionner le serveur et gère l'allocation des ressources.

FaaS est un type d'offre sans serveur qui permet aux entreprises de développer et d'exécuter des fonctions discrètes, pilotées par des événements, sans la complexité de la construction et de la maintenance de l'infrastructure généralement nécessaire au développement et au lancement d'une application.

Le PaaS et les services informatiques sans serveur ne facturent généralement que les ressources de calcul, de stockage et de réseau consommées. FaaS pousse cette approche à l'extrême, en ne facturant que lorsque les fonctions sont exécutées, ce qui fait de FaaS un choix naturel pour les tâches intermittentes.

Testez et développez des applications gratuitement avec le Cloud Oracle

La famille des cloud

Comme pour les autres services dans le cloud tels que l'infrastructure-as-a-service (IaaS)   et le software-as-a-service (SaaS), le PaaS est proposé via l'infrastructure hébergée d'un fournisseur de services dans le cloud. Les utilisateurs accèdent généralement aux offres PaaS via un navigateur web.

Le PaaS peut être fourni via des clouds publics, privés ou hybrides. Avec un PaaS public, le client contrôle le déploiement des logiciels tandis que le fournisseur de services cloud fournit tous les principaux composants informatiques nécessaires pour héberger les applications, y compris les serveurs, les systèmes de stockage, les réseaux, les systèmes d'exploitation et les bases de données.

Dans le cas d'un cloud privé, le PaaS est fourni sous forme de logiciel ou de dispositif au sein du pare-feu du client, généralement dans son centre de données sur site. Le PaaS en cloud hybride offre un mélange des deux types de services cloud.

Plutôt que de remplacer toute l'infrastructure informatique d'une organisation pour le développement de logiciels, le PaaS fournit des services clés tels que l'hébergement d'applications ou le développement Java. Certaines offres PaaS comprennent la conception, le développement, le test et le déploiement d'applications. Les services PaaS peuvent également inclure l'intégration de services web, la collaboration des équipes de développement, l'intégration de bases de données et la sécurité des informations.

Comme pour les autres types de services cloud, les clients paient le PaaS à l'utilisation, certains fournisseurs facturant un forfait mensuel pour l'accès à la plateforme et aux applications hébergées sur la plateforme.

Les avantages du PaaS

L'un des principaux avantages du PaaS est que les entreprises peuvent bénéficier d'un environnement dans lequel elles peuvent créer et déployer de nouvelles applications sans avoir à consacrer du temps et de l'argent à la mise en place et à la maintenance d'une infrastructure comprenant des serveurs et des bases de données.

Cela peut conduire à un développement et à une livraison plus rapide des applications, un avantage considérable pour les entreprises qui cherchent à acquérir un avantage concurrentiel ou qui ont besoin de mettre rapidement leurs produits sur le marché.

Le PaaS leur permet également de tester rapidement l'utilisation de nouveaux langages, systèmes d'exploitation, bases de données et autres technologies de développement, car elles n'ont pas à supporter l'infrastructure de support. Le PaaS leur permet également de mettre à niveau leurs outils plus facilement et plus rapidement.

Et l'utilisation du PaaS oblige les développeurs de logiciels d'entreprise à utiliser des techniques de cloud computing dans leurs applications, ce qui les aide à adopter des principes modernes et à mieux tirer parti des plateformes d'infrastructure de cloud computing (IaaS).

Comme les entreprises qui utilisent le PaaS peuvent gérer leurs applications et leurs données, la perte de contrôle n'est pas un problème majeur comme c'est souvent le cas lorsqu'on utilise une infrastructure ou des applications cloud.

Les applications PaaS

La fourniture d'un environnement hébergé pour le développement, le test et le déploiement d'applications est l'une des utilisations les plus courantes du PaaS. Mais ce n'est pas la seule raison pour laquelle les entreprises utilisent le PaaS.

Le cabinet de recherche Gartner cite divers cas d'utilisation du PaaS, notamment

  • Le développement et la gestion d'API. Les entreprises peuvent utiliser le PaaS pour développer, exécuter, gérer et sécuriser des interfaces de programmation d'applications et des microservices. Cela inclut la création de nouvelles API et de nouvelles interfaces pour les API existantes, ainsi que la gestion de bout en bout des API.
  • Analyse/information commerciale. Les outils fournis par le PaaS permettent aux entreprises d'analyser leurs données pour trouver des informations commerciales et des modèles de comportement afin de prendre de meilleures décisions et de prévoir plus précisément les événements futurs tels que la demande du marché pour les produits,
  • Gestion des processus d'entreprise (BPM). Les organisations peuvent utiliser le PaaS pour accéder à une plateforme BPM fournie en tant que service, comme c'est le cas pour d'autres offres de cloud computing. Les suites BPM intègrent les composants informatiques nécessaires à la gestion des processus, y compris les données, les règles de gestion et les accords de niveau de service.
  • Communications. Le PaaS peut également servir de mécanisme de livraison pour les plateformes de communication. Cela permet aux développeurs d'ajouter des fonctionnalités de communication telles que la voix, la vidéo et la messagerie aux applications.
  • Bases de données. Un fournisseur de PaaS peut fournir des services tels que la mise en place et la maintenance de la base de données d'une organisation. Le cabinet de recherche Forrester Research définit le PaaS de base de données comme "une plate-forme de base de données en libre-service à la demande, sécurisée et évolutive qui automatise l'approvisionnement et l'administration des bases de données et peut être utilisée par les développeurs et le personnel non technique".
  • Internet des objets. L'IdO devrait occuper une place importante dans l'utilisation du PaaS dans les années à venir, en prenant en charge le large éventail d'environnements d'application et de langages et outils de programmation que les différents déploiements de l'IdO utiliseront.
  • Gestion des données de base (MDM). Il s'agit des processus, de la gouvernance, des politiques, des normes et des outils qui gèrent les données commerciales critiques qu'une entreprise possède, en fournissant un point de référence unique pour les données. Ces données peuvent inclure des données de référence telles que des informations sur les transactions des clients, et des données analytiques pour soutenir la prise de décision.

Les technologies PaaS

Le PaaS comprend de multiples composants sous-jacents de l'infrastructure cloud, notamment des serveurs, des équipements de réseau, des systèmes d'exploitation, des services de stockage, des logiciels intermédiaires et des bases de données.

Toutes ces offres technologiques sont détenues, exploitées, configurées et entretenues par les fournisseurs de services. Ces services d'infrastructure entièrement gérés ne soulagent pas seulement le client de la charge administrative informatique, mais présentent également un argument financier attrayant pour les clients. Ils peuvent éviter d'avoir à investir dans ces composants informatiques fondamentaux qu'ils ne pourraient peut-être pas utiliser au maximum.

Le PaaS comprend également des ressources telles que des outils de développement, des langages de programmation, des bibliothèques, des systèmes de gestion de bases de données et d'autres outils du fournisseur de services cloud.

Les risques du PaaS

Étant donné que le PaaS est un service basé sur le cloud, il comporte bon nombre des mêmes risques inhérents aux autres offres de cloud, comme les menaces à la sécurité de l'information. Le PaaS est basé sur le concept d'utilisation de ressources partagées telles que les réseaux et les serveurs. Les risques de sécurité comprennent donc le placement de données critiques dans cet environnement et le vol de ces données en raison d'un accès non autorisé ou d'attaques par des pirates informatiques ou d'autres mauvais acteurs.

D'autre part, les principaux fournisseurs de services cloud ont été plus efficaces que les centres de données d'entreprise classiques pour empêcher de telles violations, de sorte que le risque de sécurité de l'information ne s'est pas avéré être ce que beaucoup craignaient au départ dans le secteur informatique.

Avec le PaaS, les entreprises sont redevables aux fournisseurs de services d'intégrer des contrôles d'accès appropriés et d'autres dispositions et politiques de sécurité dans leurs infrastructures et leurs opérations. Les entreprises sont également tenues de fournir leurs propres protections de sécurité pour leurs applications.

En outre, comme les entreprises dépendent de l'infrastructure et des logiciels d'un fournisseur de services particulier, il existe un problème potentiel de verrouillage des fournisseurs avec les environnements PaaS. Il est légitime que les services informatiques se posent la question suivante : le PaaS qu'ils choisissent interagiront-t-il avec leurs déploiements IaaS et SaaS actuels et futurs ?

Un autre risque lié au PaaS est que l'infrastructure du fournisseur de services subisse des temps d'arrêt pour une raison quelconque, et l'impact que cela pourrait avoir sur la délivrance de ces services. De plus, que se passe-t-il si le fournisseur apporte des changements dans sa stratégie de développement, ses langages de programmation ou dans d'autres domaines ?

Ne laissez pas ces obstacles éventuels vous empêcher de faire le saut vers le PaaS. Il offre plus de flexibilité, précisément parce que le fournisseur gère les plateformes pendant que vous vous occupez de la programmation.

iPaaS

Toute discussion sur le PaaS doit mentionner l'iPaaS, plate-forme d'intégration en tant que service. L'iPaaS est un ensemble d'outils automatisés permettant de relier des applications déployées dans différents environnements.

L'iPaaS est intéressant pour les entreprises qui ont besoin d'intégrer des applications et des données sur site avec des applications et des données dans le cloud, ce qui inclut un nombre croissant d'entreprises exploitant des environnements hybrides dans le cloud.

Découvrez nos différents articles autour du IaaS, du PaaS et de l’hébergement cloud.

Partagez l’article

Découvrez la prochaine génération d’infrastructure cloud

Découvrir nos différents articles

Cloud Database

Qu'est ce qu'une Cloud Database

La Database As A Service (DBaaS) ou Cloud Database, est un système dans laquelle une entreprise a un contrat avec un fournisseur de services Cloud par le biais d'un service d'abonnement payant.

Cloud Privé

Qu'est ce que le Cloud Privé

Le cloud privé est un modèle informatique qui offre un environnement propriétaire dédié à une seule entité commerciale.

Cloud Public

Qu'est ce que le Cloud Public

Un cloud public est une infrastructure informatique dans laquelle un fournisseur de services met des ressources à la disposition du public via internet.

Cloud Hybride

Qu'est ce que le Cloud Hybride

Un cloud hybride combine deux ou plusieurs types de cloud : public, privé ou même infrastructure héritée.

Qu'est ce qu'une base de donnée distribuée

Qu'est ce qu'une base de donnée distribuée

Une base de données distribuée est essentiellement une base de données qui est répartie sur différents sites, c'est-à-dire sur plusieurs ordinateurs ou sur un réseau d'ordinateurs. 

Qu'est ce que le DAS

Qu'est ce que le DAS

Le direct attached storage (DAS), également appelé stockage direct, est un stockage numérique qui est directement connecté à un ordinateur ou à un serveur.

Qu'est ce qu'un serveur virtuel

Qu'est ce qu'un serveur virtuel

La virtualisation des serveurs permet à plus d'un serveur de fonctionner sur le même matériel. 

Qu’est-ce qu’une infrastructure Cloud ?

Qu’est-ce qu’une infrastructure Cloud ?

L'infrastructure cloud est la couche de logiciels et de matériel entre vos systèmes internes et le cloud public. Cette infrastructure est le système essentiel pour un déploiement réussi du cloud computing.

SaaS

Qu’est-ce qu’un SaaS ?

Le Software as a Service, également connu sous le nom de SaaS, est un service basé sur le cloud où, au lieu de télécharger un logiciel que votre PC de bureau ou votre réseau professionnel peut exécuter et mettre à jour, vous accédez à une application via un navigateur internet.