Aucun résultat trouvé

Votre recherche n'a donné aucun résultat.

Qu’est-ce que l’ERP?

La planification des ressources d’entreprise (ERP) fait référence à un type de logiciel que les organisations utilisent pour gérer les activités quotidiennes, comme la comptabilité, l’approvisionnement, la gestion de projet, la gestion des risques et de la conformité et l’approvisionnement. Une suite ERP complète inclut également des fonctionnalités de gestion du rendement d’entreprise, un logiciel qui permet de planifier, de budgétiser, de prédire et de produire des rapports à propos des résultats financiers d’une organisation.

Les systèmes ERP sont étroitement intégrés à de nombreux processus d’affaires et permettent un flux de données fluide. En recueillant les données transactionnelles partagées d’une organisation de diverses sources, les systèmes d’ERP éliminent la duplication des données et offrent l’intégrité des données avec une « source unique de vérité ».

Aujourd’hui, les systèmes d’ERP sont essentiels pour la gestion de milliers d’entreprises de toutes tailles et dans tous les secteurs. Pour ces entreprises, l’ERP est aussi indispensable que l’électricité qui garde les lumières allumées.

Principes fondamentaux d’ERP

Les systèmes d’ERP sont conçus autour d’une structure de données commune définie (schéma) qui a généralement une base de données commune. Cela permet d’assurer que l’information utilisée à l’échelle de l’entreprise est normalisée et fondée sur des définitions courantes et des expériences utilisateur. Ces éléments de base sont ensuite interconnectés par des processus d’affaires à l’échelle des flux de travail des différents services (par exemple, les finances, les ressources humaines, l’ingénierie, le marketing, l’exploitation). Ces processus relient les systèmes et les personnes qui les utilisent. En termes simples, l’ERP est le véhicule pour l’intégration des gens, des processus et des technologies au sein d’une entreprise moderne.

Par exemple, pensez à une entreprise qui construit des voitures et qui doit se procurer des pièces et des composants provenant de plusieurs fournisseurs. Elle peut utiliser un système d’ERP pour faire le suivi de la demande et de l’achat des pièces et pour s’assurer que chaque élément dans le processus de l’approvisionnement au paiement utilise des données cohérentes et propres qui sont connectées aux flux de travail , aux processus d’affaires, aux rapports et aux analyses de l’entreprise. Lorsque le système d’ERP est correctement déployé chez un fabricant automobile, alors un composant (par exemple une plaquette de freins avant) est uniformément identifié en fonction d’un nom de pièce, d’une taille, des matériaux, de la source, du numéro de lot, du numéro de pièce du fournisseur, du numéro de série, du coût et des caractéristiques, ainsi que par une pléthore d’autres descriptifs et d’autres données sur l’article. Puisque les données sont la pierre angulaire de chaque entreprise moderne, un système d’ERP facilite la collecte, l’organisation, l’analyse et la distribution des informations aux personnes et aux systèmes qui en ont besoin afin de mieux accomplir leurs fonctions et responsabilités.

Un système ERP assure également que les champs sont remplis et que les attributs sont acheminés au bon compte dans le grand livre de la société afin que tous les coûts soient correctement suivis et représentés. Si une plaquette de frein avant est nommée « freins avant » dans un système logiciel (ou peut-être une feuille de calcul) et « plaquette avant » dans un autre et « brake pads » dans un troisième, il serait difficile pour l’entreprise de fabrication automobile de déterminer la quantité dépensée annuellement pour les plaquettes de frein avant et si elle doit changer de fournisseurs ou négocier de meilleurs prix.

Un principe d’ERP clé est la collecte centrale des données pour une distribution à grande échelle. Au lieu d’utiliser plusieurs bases de données autonomes avec un inventaire sans fin de feuilles de calcul décousues, les systèmes d’ERP mettent de l’ordre dans le chaos afin que tous les utilisateurs, du chef de la direction au commis aux comptes créditeurs, créent, stockent et utilisent les mêmes données dérivées de processus communs. Avec un référentiel de données centralisé et sécuritaire, tous les membres de l’organisation peuvent être assurés que les données sont exactes, à jour et complètes. L’intégrité des données est assurée pour toutes les tâches effectuées dans l’ensemble de l’organisation, d’un état financier trimestriel à un seul rapport de comptes clients impayés, sans déployer de feuilles de calcul sujettes aux erreurs.

La valeur commerciale de l’ERP

Il est impossible d’ignorer l’incidence de l’ERP dans le monde des affaires d’aujourd’hui. Étant donné que les données et les processus d’entreprise sont regroupés dans les systèmes d’ERP, les entreprises sont en mesure d’harmoniser les services distincts et d’améliorer les flux de travail, ce qui entraîne des économies finales importantes. Exemples d’avantages spécifiques aux entreprises :

  • Amélioration de l’analyse prospective des données en temps réel généré par des rapports
  • Réduction des coûts opérationnels grâce à la rationalisation des processus d’affaires et aux meilleures pratiques
  • Amélioration de la collaboration des utilisateurs partageant des données dans les contrats, les demandes et les bons de commande
  • Amélioration de l’efficacité grâce à une expérience utilisateur commune pour de nombreuses fonctions opérationnelles et processus d’affaires bien défini.
  • Infrastructure uniformisée, de l’arrière-boutique au magasin, avec toutes les activités commerciales disposant du même aspect et de la même convivialité
  • Meilleurs taux d’adoption par les utilisateurs à partir d’une expérience utilisateur et une conception commune
  • Réduction du risque grâce à une meilleure intégrité des données et des contrôles financiers
  • Coûts d’exploitation et de gestion inférieurs grâce à des systèmes intégrés et cohérents

Prenez de meilleures décisions d’affaires avec Oracle ERP Cloud

Les organisations ont toujours eu de la difficulté à équilibrer les coûts reliés aux systèmes ERP traditionnels, à la complexité associée aux caractéristiques personnalisées et à la souplesse, tout en respectant les exigences de l’entreprise. Regardez et apprenez comment Oracle ERP Cloud produit des équipes connectées, des données unifiées et des analyses en temps réel afin que votre équipe des finances prenne les meilleures décisions commerciales. Avec un ERP offert comme un service en nuage, votre organisation peut être prête pour l’avenir et devancer le changement.

Passé : L’histoire de l’ERP

Des cartes en papier aux appareils mobiles
L’histoire de l’ERP remonte à plus de 100 ans. En 1913, l’ingénieur Ford Whitman Harris a mis au point ce qui est devenu le modèle de quantité économique de commande (QEC), un système de fabrication sur papier pour la planification de la production. Pendant des décennies, la QEC a été la norme pour la fabrication. L’outilleur Black & Decker a changé la donne en 1964 lorsqu’elle est devenue la première entreprise à adopter une solution de planification des besoins en matières (PBM) qui combinait les concepts de QEC avec un ordinateur central.

La PBM est restée la norme de fabrication jusqu’au développement de la planification des ressources de fabrication (appelé MRP II) en 1983. La MRP II présentait des modules comme élément architectural clé de logiciel et des composants de fabrication de base intégrés, y compris l’achat, la nomenclature, la planification et la gestion des contrats. Pour la première fois, différentes tâches de fabrication étaient intégrées dans un système commun. La MRP II offrait également une vision convaincante de la manière dont les entreprises pouvaient tirer profit du logiciel pour partager et intégrer les données d’entreprise et augmenter l’efficacité opérationnelle avec une meilleure planification de la production, une réduction des stocks et une réduction des déchets (rebut). Avec l’évolution de la technologie informatique dans les années 1970 et 1980, des concepts semblables à la MRP II ont été développés pour gérer les activités commerciales au-delà de la fabrication, intégrant les finances, la gestion des relations clients et les données de ressources humaines. En 1990, les analystes en technologie avaient un nom pour cette nouvelle catégorie de logiciels de gestion d’affaires, la planification des ressources d’entreprise.

Passé : Entre les années 90 et l’arrivée du nouveau millénaire

De sur place vers le nuage
À partir des années 90 et jusqu’au début du 21e siècle, l’adoption des solutions d’ERP a augmenté rapidement. Par la même occasion, les coûts de la mise en œuvre d’un système ERP ont commencé à grimper. Le matériel requis pour le logiciel était généralement sur les lieux, avec de gros ordinateurs placés dans une salle de serveurs. Ainsi il était nécessaire de payer pour le matériel et les licences logicielles, et les dépenses étaient amorties sur 5 à 10 ans. En outre, les organisations souhaitaient presque toujours personnaliser leur système ERP en fonction de leurs besoins, ce qui entraînait des frais supplémentaires pour les experts-conseils, les logiciels et la formation.

Entre-temps, la technologie d’ERP a évolué pour adopter l’Internet, avec de nouvelles caractéristiques et fonctionnalités, telle que l’analytique intégrée. Avec le temps, de nombreuses entreprises ont découvert que leurs systèmes d’ERP sur place ne pourraient pas suivre le rythme des demandes modernes en matière de sécurité ou des technologies émergentes, comme les téléphones intelligents.

Aujourd’hui : Un nouveau modèle de prestation d’ERP

Logiciels-services (SaaS)
Arrivée du modèle de prestation en nuage, ou logiciel-service (SaaS), pour l’ERP. Lorsque des logiciels ERP sont offerts sous forme de service dans le nuage, ils sont exécutés sur un réseau de serveurs à distance, et non sur place dans une salle de serveurs. Les fournisseurs en nuage sont responsables des correctifs, des mises à jour et de la gestion des logiciels. En particulier, les mises à jour peuvent se produire plusieurs fois par année, plutôt qu’une mise à niveau coûteux tous les 5 à 10 ans dans le cas d’un système sur place. Le nuage permet de réduire les dépenses d’exploitation (OpEx) et les dépenses en immobilisations (CapEx), car il élimine le besoin d’acheter les logiciels et le matériel et d’embaucher du personnel informatique supplémentaire. Ces ressources peuvent être plutôt investies dans de nouvelles occasions d’affaires. En outre, l’organisation est toujours à jour et utilise la plus récente version des logiciels d’ERP. Les employés peuvent se concentrer sur la gestion informatique afin de réaliser des tâches à valeur ajoutée, telles que l’innovation et la croissance.

Lancez-vous avec Oracle ERP

Est-ce que votre fournisseur d’ERP investit dans les technologies émergentes?
Un des avantages du modèle SaaS est que le logiciel est toujours à jour, avec les plus récentes caractéristiques, fonctions et meilleures pratiques. Les fournisseurs d’ERP en nuage déploient les mises à jour régulièrement (dans le cas d’Oracle, elles sont mensuelles). Cela signifie que les technologies émergentes, nouvelles et révolutionnaires, comme l’IA, les assistants numériques personnels, l’apprentissage automatique, la chaîne de blocs, la réalité augmentée et l’Internet des objets (IdO), sont disponibles aux abonnés, et ce, très rapidement. Avec un accès à ces nouvelles technologies, les organisations peuvent rapidement améliorer leurs meilleures pratiques, en même temps que l’évolution des logiciels d’ERP. Elles peuvent automatiser les processus qui auparavant exigeaient une intervention manuelle importante, telle que le rapprochement des comptes financiers. De plus, les utilisateurs profitent d’une vision complète et en temps réel de leurs activités d’affaires, non seulement dans le bureau, mais aussi dans les entrepôts, les planchers d’usine et partout ailleurs dans l’entreprise. Cette connaissance est ensuite offerte à tous les employés appropriés sur leurs appareils mobiles, y compris les téléphones intelligents et les tablettes.

Conçues pour l’ère numérique, les solutions d’ERP en nuage sont dotées des technologies mobiles, sociales, d’analyse et émergentes. Faire moins que cela ne permettrait pas à une organisation d’aller de l’avant.