Aucun résultat trouvé

Votre recherche n’a donné aucun résultat.

Machine learning dans le management IT

Oracle Management Cloud

Intégrez les « Ops » au « DevOps » : quelle est la situation aujourd’hui ?

En juin 2016, Oracle a confié à Forrester Consulting la mission d’évaluer les défis auxquels sont confrontés les équipes de développement et d’exploitation, mais aussi la manière dont les nouvelles demandes des clients entrainent du changement et des stratégies opérationnelles pour maximiser la visibilité, la vitesse et l’agilité, ce que doivent mener à bien les équipes de DevOps.

 

Intégrez les « Ops » au « DevOps » : quelle est la situation aujourd’hui ?

L’agilité et la rapidité à laquelle sont délivrées les applications sont devenues aujourd’hui des questions de vie ou de mort pour de nombreuses entreprises. Malgré leurs investissements dans des outils de monitoring et de troubleshooting, les entreprises ne parviennent toujours pas à y voir clair concernant les problèmes d’instabilité des applications et les pannes qui leur coûtent très chers et affectent potentiellement l’image de l’entreprise. Parallèlement, les cadres du LOB (Line-Of-Business) s’intéressent davantage au fonctionnement des performances applicatives et souhaitent analyser les données IT dans le contexte des évènements commerciaux.

Pour répondre à cet ensemble de défis, les équipes d’infrastructure et d’exploitation (I&O) et de développement repensent leur manière de manager leurs applications et leurs services. Or, il est temps de faire un grand pas en avant pour atteindre les capacités de solutions de gestion que les équipes d’I&O attendent. Les méthodes Agile et DevOps ont été intégrées au développement logiciel, mais notre étude a révélé qu’un nombre alarmant d’entreprises n’ont toujours pas de visibilité de bout en bout. Trop souvent, le DevOps est appliqué qu’à mi-parcours, centré sur une meilleure communication entre les équipes de développement et leurs homologues métier, mais échoue à finaliser le travail avec les équipes de test et d’exploitation. A cause de la structure en silos des données, les équipes d’exploitation n’ont souvent pas de visibilité sur les topologies applicatives qui évoluent rapidement. Ce manque de visibilité entraîne une transition difficile entre le développement et la production, obligeant bien souvent les équipes de développement et d’exploitation à choisir entre retarder les déploiements et lancer le code buggy.

En juin 2016, Oracle a confié à Forrester Consulting la mission d’évaluer les défis auxquels sont confrontés les équipes de développement et d’exploitation, mais aussi la manière dont les nouvelles demandes des clients entrainent du changement et des stratégies opérationnelles pour maximiser la visibilité, la vitesse et l’agilité, ce que doivent mener à bien les équipes de DevOps.

LA SITUATION
Un développement qui ne cesse de croître

Avec l’essor des points de contact mobiles et numériques (et les attentes des clients pour bénéficier d’excellentes expériences du multicanal), les entreprises doivent créer de nouvelles et meilleures applications à une cadence infernale. S’ils ne le font pas, les clients choisiront, au mieux un nouveau canal, au pire une nouvelle entreprise. Notre enquête spécialisée a révélé que 80% des personnes interrogées accordent une priorité absolue à l’amélioration de l’expérience client tandis que pour 66% des entreprises, la priorité absolue est l’accélération de l’élaboration d’applications et de sa distribution.

Malheureusement, les équipes IT et de développement ont du mal à suivre le rythme. L’enquête en ligne de référence mondiale sur la prestation de services modernes de Forrester pour le quarter 1 de 2016 a révélé que seuls 4% des personnes interrogées du secteur I&O estiment que leur entreprise est très satisfaite du temps nécessaire pour appliquer les nouvelles fonctionnalités ou changements aux applications et services commerciaux axés sur la clientèle, et seuls 29% pensent que leur entreprise est quelque peu satisfaite.

Les équipes manquent de visibilité

Dans un tel contexte, la collaboration et la communication entre les équipes de développement et d’exploitation sont plus importantes que jamais. Mais la plupart des entreprises n’ont pas les outils ou les processus en places nécessaires pour faciliter cette collaboration. De nombreuses entreprises mettent à jour manuellement leurs tableaux de bord, qui sont intrinsèquement peu fiables - sans parler des coûts élevés de maintenance - et ne sont pas de bons choix pour les entreprises qui ont des objectifs ambitieux en matière d’expérience numérique et de satisfaction de la clientèle. Seulement 11% des équipes disposent de tableaux de bord en temps réel, qui montrent la version et les changements des pipelines, et ont des topologies mises à jour. Mais même ces tableaux de bord ne sont, en général, pas complets. Il manque trop d’informations pour pouvoir prévoir et diagnostiquer les problèmes qui pourraient survenir.

Le taux d’erreurs est élevé

Une application sur trois est vouée à l’échec : 32% des applications de production ont des problèmes qui ne sont découverts que lorsque des clients le signalent. 33% des personnes interrogées ont avoué que les clients signalent souvent un problème d’application externe avant que l’entreprise ne le découvre, et 38% ont rapporté que cela se produisait occasionnellement. A l’heure actuelle, les équipes de développement ne peuvent pas se permettre de laisser les erreurs dépasser la production. Les incidents qui en résultent se traduisent par une baisse de satisfaction des clients, des dommages pour l’image de l’entreprise, une perte de revenu, ajoutée à des coûts supplémentaires.

Devenez un Super Héros de l’IT
E-Book